Mondes germaniques et nord-européens - UR 1341 - Faculté des langues - Université de Strasbourg https://langues.unistra.fr fr Mondes germaniques et nord-européens - UR 1341 - Faculté des langues - Université de Strasbourg Sat, 18 May 2024 18:26:54 +0200 Sat, 18 May 2024 18:26:54 +0200 TYPO3 EXT:news news-7116 Fri, 21 Jun 2024 09:45:00 +0200 Journée d’étude : Les gauches dans les minorités allemandes de l’Europe de l’Entre-deux-guerres / Die Linken in den deutschen Minderheiten im Europa der Zwischenkriegszeit /actualites/actualite/journee-detude-les-gauches-dans-les-minorites-allemandes-de-leurope-de-lentre-deux-guerres-die-linken-in-den-deutschen-minderheiten-im-europa-der-zwischenkriegszeit

La journée d’étude sera consacrée aux partis, mouvances ou individus qui, parmi les minorités allemandes de divers pays de l’Europe de l’Entre-deux-guerres, se réclamaient de la gauche, essentiellement socialiste et communiste. Seront notamment abordés les problèmes de leur définition et de leur intégration nationales et politiques dans des États-nation créés par et pour d’autres nations, de leurs relations avec les autres minorités nationales et avec les autres partis de gauche ; il sera également question des stratégies développées par les gauches des minorités allemandes face à la montée en puissance, dans leurs États respectifs comme en Allemagne et en Autriche, des mouvements nationalistes et autoritaires.

Organisateurs : Christian Jacques et Pascal Fagot

Langue : Allemand

 

Programme :

9h20 : Accueil

9H45 : Ouverture

 

Les minorités allemandes parmi les mouvements de gauche de Roumanie et de Tchécoslovaquie

10h00 : Manuel Lautenbacher, Johannes Gutenberg-Universität, Mainz : die politische Linke Rumäniens und die deutsche Minderheit

10h30 : Jakub Vrba, Karls-Universität, Prag : Sudentendeutsche Kommunisten zwischen Nationalismus und Internationalismus

 

Les sociaux-démocrates de la minorité allemande face à la montée des nationalismes en Tchécoslovaquie 

11h00 : Florian Ruttner, Collegium Carolinum, Prag. Der doppelte Volkssozialismus. Affirmation und Kritik völkischen Denkens als Antwort auf eine (Partei)krise.

11h30 : Dirk Rochtus, KU Leuven: Wenzel Jacksch, ein tragischer Sozialdemokrat aus Böhmen

 

12h00 repas

 

L’intégration des sociaux-démocrates allemands de Tchécoslovaquie et de Pologne dans la vie politique de leurs États

14h00 : Christian Jacques, Université de Strasbourg 

Ludwig Czech (1870-1942) und die deutsche Frage in der Tschechoslowakei

14h30 : Pascal Fagot, Université de Strasbourg 

« Es war uns nicht lieb, das alte Jahr ». Vom 1. Januar zum 1. Januar, eine Selbstdarstellung der Deutschen Sozialistischen Arbeitspartei Polens in ihrem Organ « Lodzer Volkszeitung » (1925-1939)

 

Ouverture :

15h00 : Judith Syga-Debois, Université de Haute-Alsace, Mulhouse :

« Zwischen Politik und Wissenschaft : Handlungsmöglichkeiten des deutschen Ethnologen und diskreten Kommunisten Paul Kirchhoff in Grossbritannien 1932/1933“

 

16h00: Clôture de la journée

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études allemandes Agenda de Mondes germaniques
news-7243 Thu, 06 Jun 2024 13:30:00 +0200 Journées doctorales des germanistes du Grand est /actualites/actualite/journees-doctorales-des-germanistes-du-grand-est-1

Les journées doctorales des germanistes du Grand Est permettent aux doctorant·e·s en études germaniques inscrits dans une université du Grand Est (Université de Strasbourg, Université de Haute-Alsace, Université de Lorraine, Université de Reims Champagne-Ardenne) de présenter leur projet de doctorat et d'échanger avec les autres doctorant·e·s, les directeurs de thèse et les enseignants-chercheurs sur leurs recherches, qu'elles portent sur la littérature, la civilisation, l'histoire culturelle ou l'histoire des idées des pays de langue allemande. Cet événement scientifique est porté par les unités de recherche suivantes :  Mondes germaniques et nord-européens, CEGIL, ILLE, CIRLEP.

Cette année, l'événement aura lieu à l'Université de Reims, les 6 et 7 juin 2024.

Plus d'information sur le programme

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études allemandes Agenda de Mondes germaniques
news-7149 Fri, 24 May 2024 09:45:00 +0200 Journée d’études internationale : Bjørnstjerne Bjørnson hors frontières, un théâtre en jeu/ Symposium: Bjørnstjerne Bjørnson beyond borders, a theater at stake /actualites/actualite/journee-detudes-internationale-bjoernstjerne-bjoernson-hors-frontieres-un-theatre-en-jeu-symposium-bjoernstjerne-bjoernson-beyond-borders-a-theater-at-stake L’attribution du Prix Nobel de littérature 2023 au dramaturge norvégien Jon Fosse nous donne l’occasion de revenir sur le parcours de l’un de ses compatriotes qui a obtenu la même récompense en 1903 : Bjørnstjerne Bjørnson (1832-1910). Tantôt rival, tantôt proche de Henrik Ibsen (1828-1906) dont il était le contemporain, il ne bénéficie pas aujourd’hui de la même notoriété. Pourtant il eut de son vivant une aura considérable.

Cette journée d’études internationale se propose de sortir Bjørnson du contexte purement scandinave par lequel son œuvre a souvent été interprétée. En effet, l’œuvre du dramaturge mérite d’être analysée à travers d’autres prismes que celui de la moderne gjennombrudd [percée moderne] ou du sedelighetsdebatten [débat sur la moralité sexuelle]. Ce sera l’occasion de saisir l’influence d’artistes européens (Musset, Schiller...) sur l’homme de théâtre et d’analyser comment ses pièces, à leur tour, ont exercé une influence à l’étranger (France, Slovaquie, États-Unis...). Nous nous interrogerons également sur les possibles raisons de la postérité actuelle limitée de Bjørnson que les nombreuses mises en scènes des pièces d’Ibsen mettent en exergue.

De 13h15 à 14h30 aura lieu une lecture-performance d’En Hanske [Le gant] par un groupe d’étudiant.es qui ont participé au cours de littérature et civilisation scandinave du XIXe siècle et qui ont eu le soutien artistique du comédien Benoît Lepecq et de la metteuse en scène Corinne François-Denève. Cet événement s’inscrit dans la programmation de Strasbourg 2024 Capitale Mondiale du livre dans le cadre du projet « Bokmal : lectures et mises en voix de textes nordiques par des étudiant.es ».

INFOS COMPLÉMENTAIRES :

Les interventions seront en français et en anglais.

Il est possible de suivre les communications en ligne en demandant le lien de connexion à rjamet@unistra.fr et guyots@unistra.fr.

Organisation : Florence Fix (Université de Rouen), Corinne François-Denève (Université de Haute-Alsace), Solenne Guyot et Raphaël Jamet (Université de Strasbourg) avec le soutien financier de l’UR 1341 Mondes germaniques et nord-européens.

Lire l'appel à communications

Télécharger le programme

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-7058 Thu, 23 May 2024 14:00:00 +0200 Atelier avec le Professeur Massimiliano Bampi (Université de Trente) : The Book between mediality, materiality and intermediality /actualites/actualite/atelier-avec-le-professeur-massimiliano-bampi-universite-de-trente-the-book-between-mediality-materiality-and-intermediality Atelier avec le Professeur Massimiliano Bampi (Université de Trente) : The Book between mediality, materiality and intermediality Le Professeur Massimiliano Bampi est invité par l’USIAS

In connection with 'Strasbourg, Capitale mondiale du livre', this workshop will be an opportunity to discuss the book between mediality, materiality and intermediality. Professor Bampi will open the workshop with a short talk on paratexts between orality and scripturality in late medieval Scandinavian manuscripts. Phd students will then be invited to present their work in progress and their themes relating to the book as a manuscript or printed object, to the relationship between manuscript, printed and digital medium, or to the links between materiality of books and textuality, as well as between text and visual representations. Contributions may cover any period and any area of the Germanic and North European world.

 

Atelier : 14h-17h

LIEU : Patio, salle 42.02

LANGUES : atelier en anglais, avec interventions possibles en allemand  et en français 

To register for the workshop, please contact by 1 May 2024 Thomas Mohnike (tmohnike at unistra.fr) and Marie-Sophie Winter (mswinter at unistra.fr)

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-7057 Thu, 23 May 2024 10:00:00 +0200 Conférence du Professeur Massimiliano Bampi (Université de Trente) : Forms of Writing in the Medieval North: Multi-text Manuscripts from a Cultural-Historical Perspective /actualites/actualite/conference-et-atelier-avec-professeur-massimiliano-bampi-universite-de-trente Conférence du Professeur Massimiliano Bampi (Université de Trente) Forms of Writing in the Medieval North: Multi-text Manuscripts from a Cultural-Historical Perspective Le Professeur Massimiliano Bampi est invité par l’USIAS

The usual form of transmission of medieval texts is the multi-text manuscript. Why is it crucial to read and study texts transmitted in this way as part of a text collection? What do multi-text manuscripts tell us about medieval culture and the use of literary works? These and other related questions will be discussed by illustrating some examples of Nordic multi-text manuscripts from the late medieval period.

 

Conférence : 10h-12h

LIEU : Patio, salle 42.02 et sur https://bbb.unistra.fr/b/tho-aek-yvy-dnh

LANGUES : conférence en anglais 

 

 

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-7234 Tue, 30 Apr 2024 10:58:53 +0200 Histoires nationales et narrations minoritaires. Vers de nouveaux paradigmes scolaires ? XXe-XXIe siècles /actualites/actualite/histoires-nationales-et-narrations-minoritaires-vers-de-nouveaux-paradigmes-scolaires-xxe-xxie-siecles L'enseignement de l’histoire est traversé depuis la fin du 20e siècle par de nouveaux enjeux internationaux autour de la diversité des cultures et des mémoires portées par la présence de minorités au sein des espaces nationaux.

Dans une approche volontairement décentrée du cas français, ce livre analyse des situations inscrites dans différents contextes historiques (européanisation, régionalisme, post-génocide, postcommunisme, postcolonial…) dans lesquels les questions narratives et minoritaires sont devenues particulièrement vives. Du micro-local (quartier de Gazi à Istanbul), ou régional (Tyrol du sud), au national (Belgique, Mexique, Roumanie), il propose également des comparaisons en Europe (Pologne/pays d’Europe centrale et orientale ; France/Allemagne) et en Amérique du Nord (États-Unis/Canada/Québec).

À distance des polémiques sur l’abandon du récit national régulièrement invoqué en France, l’ouvrage offre une compréhension de la transformation des imaginaires historiques de sociétés nationales mondialisées par l’intermédiaire de l’École. Des sociétés dont les passés, souvent conflictuels, ne cessent d’être la source de recompositions politico-identitaires.

Auteurs: Piero S. Colla, Bénédicte Girault, Sébastien Ledoux
Édition: Première édition
Éditeur: Presses Universitaires du Septentrion

En savoir plus

]]>
Actualités de la Faculté des langues Actualités de Mondes germaniques Publications de Mondes germaniques
news-7160 Tue, 23 Apr 2024 17:30:00 +0200 Conférence : Perspectives croisées sur Bismarck : un « Dissonant Heritage » à Hambourg et à Strasbourg Christoph Schwarzkopf (Hambourg) et Alexandre Kostka (Strasbourg) /actualites/actualite/conference-perspectives-croisees-sur-bismarck-un-dissonant-heritage-a-hambourg-et-a-strasbourg-christoph-schwarzkopf-hambourg-et-alexandre-kostka-strasbourg Perspectives croisées sur Bismarck : un « Dissonant Heritage » à Hambourg et à Strasbourg

Christoph Schwarzkopf (Hambourg) et Alexandre Kostka (Strasbourg)

Mardi 23 avril, 17h30-19h, Maison Interuniversitaire des Sciences Humaines en Alsace (MISHA), Salle de conférences, 17h30-19h. Conférence en allemand (C. Schwarzkopf) et français (A. Kostka), avec Powerpoint en français dans les deux cas, et traduction-résumé en français pour la contribution de C. Schwarzkopf.

Depuis 1906, le „Chancelier de fer“ domine du haut d’une statue en granit de plus de 34 mètres le paysage urbain de Hambourg. Partout dans le Reich, les villes se couvraient de monuments en honneur de celui qui avait fondé le Reich en 1870 – généralement non à l’initiative des institutions officielles, mais de citoyens patriotiques. Les commerçants hambourgeois avaient, en outre une gratitude particulière à l’égard de celui qui grâce à la Conférence du Congo (1884/5), leur avait ouvert un marché colonial très profitable. Il faut rappeler cependant que Bismarck est aussi l’initiateur d’un système de protection sociale unique en son temps, qu’il avait introduit le suffrage universel,…

Il est intéressant de noter qu’à Strasbourg et dans le Reichsland Alsace-Lorraine, Bismarck est quasiment absent d’un paysage architectural, en contraste avec la « statuomanie » du reste de l’Allemagne. Dans la ville jumelle de Strasbourg aux confins orientaux du Reich, Poznan, la population allemande voue un culte absolu à Bismarck, dont la statue dépasse en taille celle de l’Empereur – elle sera fondue après 1918, pour ressusciter quelques mètres plus loin sous les traits d’un Christ-Roi encore plus monumental…

Longtemps la ville de Hambourg a « choisi » de laisser la statue du chancelier à l’abandon, comme ce fut le cas avec d’autres parties du patrimoine allemand évoquant un passé difficile. L’état désastreux du bâti ne laissant d’autre choix, on procède depuis 2020 à une restauration, accompagnée d’une réflexion longtemps retardée sur la signification du monument pour la société post-nationale et « ouverte » revendiquée par la République de Berlin. Christoph Schwarzkopf se propose de présenter le monument du point de vue patrimonial et d’insérer le débat sur sa reconstruction dans la discussion sur la politique mémorielle actuellement en cours en Allemagne et en Europe. Dans son introduction, Alexandre Kostka tâchera de cerner la place de Bismarck dans le Reichsland, et particulièrement à Strasbourg, pour faire resurgir la spécificité du « culte » hambourgeois.

Christoph Schwarzkopf est architecte, il a été responsable 2008 – 2023 de la protection des monuments du secteur central de Hambourg. Son équipe a été l’un des 8 finalistes du concours pour la reconstruction du Monument Bismarck, concours qui a finalement été annulé à la demande du jury.

Alexandre Kostka est depuis 2008 professeur de civilisation allemande et européenne à l Université de Strasbourg, où il a mis en place le master « Erasmus mundus » Euroculture. La conférence s’inscrit dans le contexte de l’Ecole d’été du master, 1- 7 juillet 2024, dont la thématique est « Dissonant heritage and European citizenship ».

La conférence est organisée par le master Euroculture, en coopération avec l’axe 3 du laboratoire SAGE (UMR 7363), le centre de recherche sur les Mondes Germaniques et Nord-Européens MGNE (EA 1340) et l’Association Archi-Strasbourg.

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études allemandes Agenda de Mondes germaniques
news-7150 Wed, 17 Apr 2024 14:00:00 +0200 Ateliers de recherche Villa Vigoni : Faszination und Trauer > Kulturvergleichende Blicke auf Ästhetiken von Biodiversität, Artensterben und künstlerischer /actualites/actualite/ateliers-de-recherche-villa-vigoni-faszination-und-trauer-kulturvergleichende-blicke-auf-aesthetiken-von-biodiversitaet-artensterben-und-kuenstlerischer L'équipe française coordonnée par Aurélie Choné va se rendre du 17 au 20 avril à la Villa Vigoni pour le premier atelier du programme de recherche "Fascination et deuil. Regards culturels comparés sur les esthétiques de la biodiversité, de l'extinction des espèces et de leur restitution artistique". L'équipe française est composée de Aurélie Choné (Université de Strasbourg), Laurence Dahan-Gaida (Université de Franche-Comté), Hildegard Haberl (Université de Caen-Normandie), Mathilde Régent (Université de Paris Sorbonne Nouvelle) et Anne Simon (CNRS ENS). Esthétiques de la biodiversité

La rencontre fera le point sur la représentation artistique de la biodiversité. L'accent sera mis sur les questions suivantes : quels sont les formats médiatiques utilisés pour relever le défi d'une représentation de la diversité et comment la richesse des espèces est-elle transmise de manière affective en tant qu’objet de fascination biologique et esthétique ? Quelle est la relation entre les représentations artistiques de la biodiversité et les savoirs biologiques et naturalistes ? Quelles espèces deviennent à certaines époques des espèces phares dans les arts et les lettres, et quelles sont les raisons extra- et intralittéraires du regain ou de la perte d'intérêt pour ces espèces?

 

Die Tagung unternimmt eine Bestandsaufnahme zur künstlerischen Repräsentation von Artenvielfalt. Im Zentrum stehen folgende Fragen: Mit welchen medialen Formaten wird der Herausforderung einer Darstellung von Vielfalt begegnet und wie wird Artenreichtum als biologisches ebenso wie ästhetisches Faszinosum vermittelt? In welcher Beziehung stehen künstlerische Repräsentationen von Biodiversität zu biologisch-naturkundlichen Wissensbeständen? Welche Spezies werden in bestimmten Epochen jeweils zu „flagship species“ und welche Gründe gibt es für deren Aufmerksamkeitsgewinn und -verlust?

 

  • ab 17/04/2024 bis 20/04/2024
  • Villa Vigoni
  • Koordination

Prof. Aurélie Choné, Université de Strasbourg;
Prof. Gianfranco Mormino, Università degli Studi di Milano;
Prof. Dr. Evi Zemanek, Universität Freiburg 

Le programme des ateliers

]]>
Actualités du département d'études allemandes Actualités de Mondes germaniques
news-7043 Mon, 15 Apr 2024 18:00:00 +0200 Projection du film L’Archipel des forêts (2023) /actualites/actualite/projection-du-film-larchipel-des-forets-2023

La diffusion du film L’Archipel des forêts (52 minutes, réalisation : Clément Couturier & Caroline Lelièvre, production : Ushuaïa TV & Artisans du film) sera suivie d’un échange avec :

- le réalisateur Clément Couturier qui partage son temps entre la France et la Finlande,

- Raphaël Jamet, maître de conférences en études scandinaves, UR 1341 Mondes germaniques et nord-européens,

- Isabelle Combroux, professeure de biologie, spécialiste d'écologie de la restauration, UMR7362 Image, Ville, Environnement.

La table-ronde sera animée par Solenne Guyot, doctorante en études scandinaves.

Le pays le plus boisé d’Europe, la Finlande, est en manque... de forêts.

Du nord au sud du pays, un océan de pins bien alignés où surnagent isolées, quelques petites parcelles de vieilles forêts à la biodiversité préservée.

Des écrins protégés qui forment comme un archipel d’ilots fragiles et précieux, au milieu d’un vivant réduit à un fragment de lui-même. Difficile alors pour les espèces animales comme le Polatouche de Sibérie ou la Mésange boréale de survivre alors que leurs écosystèmes respectifs s’assèchent et diminuent chaque jour, assaillis par les coupes rases.
Heureusement, des voix s’élèvent chez les jeunes Finlandais : la nouvelle génération de milliers de petits propriétaires forestiers veut agir et faire bouger les lignes en repensant sa manière d’exploiter et d’utiliser la forêt.

 

LANGUES :

Le film sera diffusé en version originale (finnois, anglais) sous-titrée français.

Entrée gratuite. Événement ouvert à tous et toutes, sans réservation.

Soutien du service de l’action culturelle (SUAC) et de l’UR 1341 Mondes germaniques et nord-européens.

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-6956 Sat, 06 Apr 2024 09:30:00 +0200 Journée d'étude : La poésie de Mascha Kaléko /actualites/actualite/journee-detude-la-poesie-de-mascha-kaleko La journée d’étude, organisée dans le cadre de la préparation à l’agrégation d’allemand, propose de mettre en évidence les multiples facettes de l’oeuvre de Mascha Kaléko, encore trop peu connue en France. Légende photo :

Rengha Rodewill - Agence Wort + Kunst

Rengha Rodewill : Hommage à Mascha Kaléko pour le centenaire de la poétesse. Installation (détail valise) de Rengha Rodewill. Exposition : Georg Kolbe Museum Berlin, 27.09.2007 L'œuvre de Rengha Rodewill est une installation composée de deux parties. D'une part, une vieille valise dans laquelle se trouve le livre carbonisé du cahier de sténogrammes lyriques de Maschas Kaléko. D'autre part, une figurine recouverte de près de 2600 textes et posée sur une plinthe carrée. Non seulement la figurine s'enfonce jusqu'aux chevilles dans le fond mou de cette dernière, mais des repères essentiels de la vie de Mascha Kaléko se trouvent dans son fond nuageux... (Source : historienne de l'art Regine Reinhardt)

Évènement présenté en français et allemand

Programme à venir

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études allemandes Agenda de Mondes germaniques
news-6980 Thu, 04 Apr 2024 18:00:00 +0200 Conference : “Literary relations between France and the Netherlands: capita selecta 1914-2024” /actualites/actualite/conference-literary-relations-between-france-and-the-netherlands-capita-selecta-1914-2024 Professor Mathijs Sanders (Rijksuniversiteit Groningen, Netherlands) will explore the cultural transfer between France and the Netherlands: the migration of French writers such as J.-K. Huysmans and Théophile Gautier to the North and the relationship of Dutch writers such as Lodewijk van Deyssel and Frans Erens with France around 1900; cultural relations between the two countries around World War I; Dutch writers’ love for Paris from the 1950s onward, and finally the situation in 2024: which French writers are read in the Netherlands, and what can be said about the interest for Dutch literature in France?

 

Jeudi 4 avril 2024 de 18h à 19h30

Le Portique, Salle 409, 14 rue René Descartes, 67000 Strasbourg

Conférence en anglais

 

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-6918 Fri, 22 Mar 2024 09:45:00 +0100 Journée d'études : "Schwätze wie einem d'Schnurre gwachse isch" /actualites/actualite/journee-detudes-schwaetze-wie-einem-dschnurre-gwachse-isch Transmission des dialectes au XXIème siècle : quels enjeux dans l’espace transfrontalier franco-allemand ? Weitergabe und Vermittlung der Dialekte im deutsch-französischen Grenzraum im 21. Jahrhundert: aktuelle Lage und Herausforderungen.

"Face à l’hégémonie des langues standard, la transmission des dialectes est une problématique majeure. Ces derniers faisant partie de l’identité individuelle et collective, leur disparition progressive préoccupe de nombreux.euses locuteurs·trices. Suite à ce constat, plusieurs initiatives ont été lancées aujourd’hui afin de remettre au goût du jour la pratique dialectale dans différents domaines. Que ce soit au niveau de l’école, des arts du spectacle ou du domaine littéraire : il s’agit de donner envie à la jeunesse du XXIe siècle de pratiquer des dialectes, qui peuvent leur sembler désuets, voire ridicules.  

 

Cette journée d’étude portera principalement sur la question de la transmission au sein des écoles des dialectes transfrontaliers franco-allemands  : leur ralentissement, le rôle des écoles dans leur transmission et les méthodes employées."

 

Le programme complet

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda de Mondes germaniques
news-7046 Thu, 21 Mar 2024 20:00:00 +0100 Concert d'Orgue : Le Nord, le protestantisme et la musique /actualites/actualite/concert-dorgue-le-nord-le-protestantisme-et-la-musique Découvrez la musique du Nord ! Roselyne Koeniguer , organiste titulaire à l'église Saint Pierre le Jeune, jouera Bach, Buxtehude, Boehm, Zwart, Gade, et Grieg à l'occasion du colloque 'Answering the Call. Aesthetic Expressions of Vocation and Responsibility in Nordic Cultures since 1750'.

Entrée libre !

20h - à l'église protestante Saint Pierre le jeune.

https://www.saintpierrelejeune.org

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-6628 Thu, 21 Mar 2024 09:00:00 +0100 Colloque international : « Aesthetic Expressions of Vocation and Responsibility in Nordic Cultures since 1750 » /actualites/actualite/colloque-international-aesthetic-expressions-of-vocation-and-responsibility-in-nordic-cultures-since-1750 Organisateurs :

Projet de recherche ANR/DFG ProtAestics (Aesthetics of Protestantism in Scandinavia from the 19th to the 21st century), Université de Strasbourg/Albert-Ludwigs-Universität Freiburg

Contact: Emmanuel Reymond (Université de Strasbourg), Pehr Englén (Albert-Ludwigs-Universität Freiburg)

Consacré à la question du concept de la vocation, dont le sociologue Max Weber a montré combien elle a pu être essentielle à la constitution des sociétés civiles dans les pays protestants, ce colloque international réunira une vingtaine de chercheurs en provenance de onze pays d’Europe. Par le biais de communications portant sur des œuvres littéraires, picturales, photographiques et cinématographiques datant du XVIIIe au XXIe siècle, il sera question de mieux comprendre la place de la vocation, ainsi que son rapport au travail et à la responsabilité individuelle, dans les cultures scandinaves.

Les communications seront en langue anglaise.

Le 21 mars, le colloque aura lieu au Palais Universitaire - salle Fustel

Le 22 mars, le colloque aura lieu à la BNUS

Lire l'appel à communication

Télécharger le programme

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-6899 Thu, 14 Mar 2024 13:45:00 +0100 Colloque : Straßenbilder. La rue dans la littérature et les arts de l’espace germanophone. XIXe, XXe, XXe siècles. /actualites/actualite/strassenbilder-la-rue-dans-la-litterature-et-les-arts-de-lespace-germanophone-xixe-xxe-xxe-siecles Structurant la ville depuis l’Antiquité, la rue, devenue dédale labyrinthique avec l’émergence des grandes métropoles de l’ère industrielle, est un motif récurrent dans la littérature et les arts, tout particulièrement depuis le XIXe siècle. De la rue où devisent Woyzeck et son médecin aux grandes artères de la série Unorthodox en passant par le Berlin de Döblin ou celui d’un Wenders, nombreuses sont les œuvres qui accordent une place essentielle à cet espace de l’entre-deux : entre la sphère publique et privée, l’ouvert et le fermé, la convivialité et la violence, la liberté et l’oppression. C’est cette polysémie de la rue que le colloque propose d’interroger à partir de textes littéraires, d’œuvres d’art, de films, de photographies ou de romans graphiques dans l’espace germanophone du XIXe au XXIe siècle.

Langues d'intervention : allemand et français

Visionnez le programme complet

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda de Mondes germaniques
news-6938 Tue, 20 Feb 2024 21:43:57 +0100 DESHIMA n° 17/2023 : Usages du Nord dans la communication politique /actualites/actualite/deshima-n-17-2023-usages-du-nord-dans-la-communication-politique Ce numéro porte sur les usages politiques et intellectuels des concepts de « Nord » et de « Sud » dans l’histoire des États-nation modernes. Tout en portant une attention particulière sur l’aire nordique et néerlandaise, les articles explorent la question dans une perspective européenne et mondiale.

 

Usages du Nord

Tommaso DI CARPEGNA FALCONIERI — Quand le médiévalisme rencontre le boréalisme

Petra BROOMANS — Lost Heritage and Reconstructing Sámi Roots in Mats Jonsson’s Comic Novel Närvi var samer

Joanna KODZIK — From Justification to Inclusion. “Using the North” in the Moravians Official’ Communication from Greenland in the 18th Century

Alexandre ZEITLER — Connecting Knowledge in the Stjernøya Case Beyond Mining vs. Reindeer Herding 

Paola GENTILE — The “Lazy” and The “Frugal”. The Images of Italy and The Netherlands in The Social Media Discourse of the Covid Crisis

Laura ZEITLER — Creating a Norwegian Art at the Turn of the 20th Century Henrik Bull’s Pioneering Contribution 

Elisa NISTRI — Mère, citoyenne, déesse. Les figures féminines dans les affiches électorales françaises, allemandes, italiennes et néerlandaises dans l’entre-deux-guerres

Piero COLLA — Une école démocratique et des familles libérées ? Constructions télévisuelles d’un imaginaire métapolitique du Nord en France (1960-1980)

Barbara HENKES — The Dutch Captain Jan van Riebeeck in South Africa: An Icon of White Europeanness from the North

Thomas BUIJNINK — European Crises and Ordoliberalism: A North-South Divide in Dutch Political Communication?

Jeremy TRANMER — The North-South Divide and British Politics in the 1980s 

 

Savants Mélanges

Britta BENERT — Sur les traces néerlandaises de Lou Andreas-Salomé : Esquisse à propos de Ruth, livre à succès de 1895

Claudia ZELLER — L’État entre retrait et retour. La bureaucratie dans la littérature néerlandophone du début du XXIe siècle

 

Débats

Thomas MOHNIKE — Les études nordiques doivent changer si elles veulent rester ce qu’elles sont 

]]>
Actualités du département d'études nord-européennes Publications du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques Publications de Mondes germaniques
news-6283 Tue, 20 Feb 2024 09:00:00 +0100 Round table "History education at the edge of Nation: review and perspectives" /actualites/actualite/round-table-history-education-at-the-edge-of-nation-review-and-perspectives À l'occasion de la parution de l'ouvrage collectif "History Education at the Edge of the Nation. Political Autonomy, Educational Reforms, and Memory-shaping in European Periphery" édité par Piero S. Colla et Andrea Di Michele, nous vous invitons à une table-ronde et ainsi à prolonger le débat autour des thématiques abordées dans l'ouvrage. Les contributeur•trice•s, ainsi que des expert•e•s rassemblé•e•s autour de la table ronde dresseront un état de l'art de la recherche sur le sujet, tout en mettant en avant les aspects transversaux de leurs cas d'études respectifs. Les aspects reflexifs et prospectifs de leurs recherches seront aussi abordés.

L'interprétation des échanges, du français vers l'anglais sera effectuée par Manon Boisbouvier et Marie Gombert, étudiantes du Master Interprétation de l'ITIRI. 

Plus d'information sur l'ouvrage : https://link.springer.com/book/10.1007/978-3-031-27246-2

 

Programme

 

9h00 – Introduction de la table-ronde

Thomas Mohnike

Professeur en études scandinaves et Doyen de la faculté des langues, Université de Strasbourg

https://mgne.unistra.fr/membres/chercheur-e-s-titulaires/thomas-mohnike

 

9h10 – Présentation de l’ouvrage History Education at the Edge of the Nation

Cadre général de l'ouvrage

Piero S. Colla

Co-éditeur de l’ouvrage, Chargé de cours au département d’études scandinaves, Université de Strasbourg. Membre du comité scientifique de l'Observatoire sur l'enseignement de l'histoire en Europe (Conseil de l'Europe)

Contribution à l’ouvrage : « A Nation-Building Tool Under Pressure?: “Invisible Nations”, European Integration and History Teaching after 1945 »

https://mgne.unistra.fr/membres/chercheur-e-s-associe-e-s/piero-colla

 

Éléments de comparaison, le cas d’étude du Tirol du sud

Andrea Di Michele

Co-éditeur de l’ouvrage, Professeur associé en Didactique de l'histoire, Université libre de Bolzano/Bozen.

Contribution à l’ouvrage : « The Teaching of History in Schools in South Tyrol, from 1945 to the Present Day: From Promoting Identity to Building a Common History »

https://www.unibz.it/de/faculties/education/academic-staff/person/34120-andrea-di-michele

 

9h40 – Discussion

Emmanuel Droit

Professeur en histoire contemporaine, Directeur adjoint de LinCS - Laboratoire interdisciplinaire en études culturelles, Université de Strasbourg

https://lincs.unistra.fr/le-laboratoire/membres/personnel-universitaire/professeures-et-professeurs-des-universites/droit-emmanuel

 

10h – Table-ronde

Modération

Catherine Roth

Maîtresse de conférences en sciences de la culture et de la communication, Université de Haute-Alsace, en délégation l’INRIA, Nancy

www.cresat.uha.fr/catherine-roth/

 

Les éditeurs et les discutant•e•s seront rejoints par :

Pascale Erhart

Maitresse de conférence en dialectologie alsacienne et mosellane, et en sociolinguistique, Université de Strasbourg

Contribution à l’ouvrage : « Regional Language and Culture Teaching in Alsace from 1982 to 2022: To What Extent Can Language Education and History Education Be Synonyms? »

http://lilpa.unistra.fr/theme-3-langues-et-societe/membres/enseignants-chercheurs/erhart-pascale/

 

Björn Norlin

Maitre de conférences en histoire et éducation, Directeur de « The Postgraduate School of Educational sciences », Université d’Umeå

Contribution à l’ouvrage : « Teaching Sami Pasts and Presents: Complexities in Teaching Practice in Contemporary Swedish Classrooms »

https://www.umu.se/en/staff/bjorn-norlin/

 

Anna-Lill Drugge

Maitresse de conférences en études sámi, Directrice des études en études sámi, Université d’Umeå

Contribution à l’ouvrage : « Teaching Sami Pasts and Presents: Complexities in Teaching Practice in Contemporary Swedish Classrooms »

https://www.umu.se/en/staff/anna-lill-drugge/

 

11h15 – Questions du public

11h45 – Conclusion

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-6049 Mon, 19 Feb 2024 09:00:00 +0100 Les rencontres du Sápmi | Printemps 2024 /actualites/actualite/les-rencontres-du-sapmi-printemps-2024 La session de printemps des rencontres du Sápmi est consacrée aux enjeux méthodologiques et éthiques de la recherche en études sámi. 

[The spring session of the Rencontres du Sápmi is focused on the methodological and ethical challenges of research within the field of Sámi studies.]

 

Programme 

9h00-9h15 Acceuil et mot d'introduction [Welcome and Introduction]

Thomas Mohnike (Unistra), Alexandre Chollet (UniCaen), Alexandre Zeitler (Unistra)

 

9h15- 10h00 “Try-talk” as a tool for inclusive and respectful teaching and learning in Sami studies

Anna-Lille Drugge (Umeå University)

Notice biobibliographique [Biobibliography] : https://www.umu.se/personal/anna-lill-drugge/?flik=presentation

 

10h00 – 10h45 Supradisciplinary research, decolonizing academia and the Sámi Land Free University

May-Britt Öhman (Uppsala University)

Notice biobibliographique [Biobibliography] : https://www.katalog.uu.se/profile/?id=n8-902 / https://www.maybrittohman.com

Pour en savoir plus sur la Sámi Land Free University : https://www.samelandsfriauniversitet.com

 

10h45 – 11h00 Coffee Break

 

11h00 – 11h45 The Swedish Missionary Society and Sami Schooling, c. 1835–1920

Björn Norlin (Umeå University)

Notice biobibliographique [Biobibliography] : https://www.umu.se/en/staff/bjorn-norlin/

 

Les présentations de 30 minutes seront données en anglais, suivies de 15 minutes de questions/réponses.

[Presentations will be given in english. Lasting ca. 30min, they will be followed by a ca.15min exchange between the public and the presenter]

 

Pour suivre la session en ligne [To follow online] : https://us02web.zoom.us/j/81331981681?pwd=MThWOXl3YkprMllJRnczMy9zektuQT09
ID de réunion: 813 3198 1681
Code secret: 001009

 

Pensées comme un espace de dialogue semestriel autour des questions de recherches en études sámi, les Rencontres du Sápmi offrent la possibilité aux chercheur•euse•s de présenter leurs travaux à destination d'un public élargi de spécialistes et de non-spécialistes. 

[Designed as a biannual forum for dialogue on research issues in Sámi studies, "Rencontres du Sápmi" gives researchers the opportunity to present their work to a broad audience of specialists and non-specialists]

La série de séminaire est organisé par Alexandre Chollet (ERLIS) et Alexandre Zeitler (MGNE)

Le projet est co-porté et co-financé par ERLIS (Université de Caen Normandie) et MGNE (Université de Strasbourg).  Pour la session du printemps 2024, le projet bénéficie du soutien financier de la faculté des langues (Université de Strasbourg) et l'ED520 (Université de Strasbourg).

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-6140 Fri, 02 Feb 2024 17:00:00 +0100 Séminaire de l'UR MGNE avec Mylène Lamoureux : C. G. Jung et l'analyse psychologique des phénomènes occultes /actualites/actualite/default-3e95c0c3bb Dans les dernières années du XIXème siècle, le penseur suisse Carl Gustav Jung (1875-1961) alors étudiant en médecine s’intéressa fortement au spiritisme. Il lut toute la documentation qui était accessible sur ce sujet et participa à des séances de tables tournantes avec un médium qui n’était autre que sa petite cousine, Helene Preiswerk. Les notes qu’il prit pendant ces séances constituèrent le matériau à partir duquel il rédigea sa thèse de psychiatrie, qui se voulait être une étude psychopathologique des phénomènes dits occultes qu’elle présentait. Les visions d’Helene, considérée telle une patiente souffrant de somnambulisme, y sont analysées comme des rêves, dont les contenus proviennent de l’inconscient. Un des intérêts majeurs de cet écrit, qui constitue la toute première publication de C. G. Jung, réside dans le fait qu’il contient en germe un certain nombre d’idées et de concepts qu’il formulera bien plus tard, lorsqu’il constituera le corpus de la science psychologique qu’il nommera « psychologie analytique ».

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda de Mondes germaniques
news-6082 Mon, 15 Jan 2024 19:39:00 +0100 AàC : Bjørnstjerne Bjørnson en Europe : un théâtre en jeu /actualites/actualite/aac-bjoernstjerne-bjoernson-en-europe-un-theatre-en-jeu Journée d'études : 24 mai 2024 (Strasbourg) / deadline AàC : 15/01/24 Appel à communication

Journée d’études le 24 mai 2024 – Université de Strasbourg

English below

Bjørnstjerne Bjørnson en Europe : un théâtre en jeu

L’attribution du Prix Nobel de littérature 2023 au dramaturge norvégien Jon Fosse au nous donne l’occasion de revenir sur le parcours d’un de ses compatriotes qui a obtenu la même récompense en 1903 : Bjørnstjerne Bjørnson (1832-1910). Tantôt rival, tantôt proche de Henrik Ibsen (1828-1906) dont il était le contemporain, il ne bénéficie pas aujourd’hui de la même notoriété. Pourtant il eut de son vivant une aura considérable : à ses débuts, il contribua au mouvement du romantisme national et c’est à lui que l’on doit l’hymne national norvégien Ja, vi elsker dette landet [Oui, nous aimons ce pays] (1864). Il aborde aussi le roman et la critique littéraire et sociétale, traitant des enjeux de son temps avec notamment En fallit [Une faillite] (1875). La fin de sa vie le voit rejoindre le symbolisme avec Over Ævne [Au-delà des forces] (1883).

Bjørnson était de tous les débats de son époque et son œuvre fit débat. S’il est méconnu en France, il n’est pas à proprement parler un invisible, ni un oublié de l’histoire littéraire européenne. Il est en fait invariablement cité pour deux raisons : en tant qu’instigateur et promoteur de la « percée moderne » en 1871 et en tant qu’auteur d’En Handske [Le Gant], une pièce de théâtre qui connaît deux versions.

La « percée moderne » constitue pour partie une relecture critique du romantisme, ou plutôt d’un romantisme scandinave auquel Bjørnson reproche son désengagement des questions actuelles de société. Le Gant (dont la version de 1883 a été peu jouée, publiée et amplement commentée et celle de 1886 peu ou pas publiée ni traduite), interroge également une forme de naïveté ou d’idéalisme : Svava et Alfred s’apprêtent à se marier, mais lorsqu’elle apprend qu’il a eu une liaison avant leur rencontre, elle lui jette son gant au visage. Elle refuse la « double morale » qui veut que les femmes se trouvent méjugées lorsqu’elles ont plusieurs amours, quand les hommes reçoivent pour le même comportement indulgence générale voire encouragement. Une telle position suscite de vives réactions de la part des contemporains de Bjørnson et le sedelighetsdebatten [débat sur la moralité sexuelle] voit s’affronter par articles interposés, œuvres littéraires et mêmes dans des conférences les moralistes et les immoralistes partisans de l’amour-libre tels que August Strindberg (1849-1912).

On le connaît donc à la fois comme acteur de la percée moderne et initiateur du débat sur la moralité sexuelle, si ce sont deux repères commodes, ils sont toutefois parcellaires, voire réducteurs. Cette journée d’études entend donc les bousculer, en abordant l’œuvre et la trajectoire de l’auteur dans leur ensemble, occasion de remettre en perspective et peut-être à leur juste place ces points saillants.

Ainsi, la journée d’études, ne propose pas de revenir exclusivement sur la hanskestriden [querelle du Gant], amplement traitée par la critique (Bredsdorff 1969/1973, Stenberg 1999, Tinderholt 1999). Néanmoins, la récente retraduction française du Gant par Corinne François-Denève (Avant-Scène théâtre, 2023) nous offre prétexte à revenir sur des aspects encore inexploités de l’œuvre comme par exemple les « théories surhumaines » (le mot est dans Le Gant) qui sous-tendent la pensée de Bjørnson. Il s’agit de sortir Bjørnson de son isolement scandinave afin de le mettre en perspective de diverses manières.

Les propositions d’une demi-page environ pourront ainsi porter sur ces axes, sans prétention à l’exhaustivité :

  • Bjørnson homme de théâtre européen (influence et critiques) : Bjørnson, directeur de plusieurs salles de spectacle, qui a voyagé en Allemagne, en Italie et en France (où il est mort), connaît bien le théâtre de son temps. Lecteur et spectateur de pièces de Kotzebue, de Scribe, d’Augier, contemporain de Catulle Mendès, de Shaw et d’Ibsen, Bjørnson comme « homme de théâtre européen » retiendra ici l’attention, ainsi que ses contestations critiques (auteur de pièces qui sont autant de dissertations scéniques, de théâtre dans un fauteuil, de dialogues philosophiques ou théories morales). Par exemple Le Gant tient du proverbe (Musset), du drame en habit noir et de la comédie (La Question d’argent de Dumas). Les influences romanesques pourront être également considérées dans cet axe.

  • Bjørnson homme de théâtre européen (réception et critiques) : L’œuvre de Bjørnson a été récompensée et valorisée jusqu’à obtenir un prix Nobel, mais qu’en est-il de la suite ? Il s’agira de se demander quelle réception, quelle canonisation a reçu son œuvre – en Norvège comme au-delà de ses frontières ? Pourquoi a-t-on le sentiment diffus qu’il a été oublié ? Des nouvelles générations de dramaturges nordiques comme Jon Fosse ou Sara Stridsberg jusqu’à la bande dessinée populaire (Øystein Runde et Geir Moen, De fire store: Når de døde våkner [Les Quatre Grands : Quand les morts se réveilleront], 2007), peut-on même parler d’un héritage de Bjørnson ?

  • Bjørnson mis en scène : On pourra s’interroger sur les mises en scène des pièces de Bjørnson en Europe et les interprétations auxquelles le théâtre de Bjørnson a donné lieu de son vivant jusqu’à aujourd’hui. Le romancier et le penseur Bjørnson éclipsent-ils l’auteur de théâtre ? Ses pièces apparaissent-elles comme datées à l’instar de celles d’autres auteurs européens de la fin du XIXe siècle (Henri Becque, Victorien Sardou), et pour quelles raisons ?

  • Le Gant et ses réécritures : Déçu par la réception de l’œuvre, qui manquait selon lui son but (la sympathie allait au personnage masculin), l’auteur l’a en effet réécrite, pratiquant une forme de réécriture « de plateau » dont l’audace d’écriture ou l’obédience au public voire le pragmatisme ou les modèles sont à évaluer. Des comparaisons entre les deux versions, ou bien des perspectives comparatistes avec d’autres pièces norvégiennes ou internationales (réécrites, modifiées, comme la fin de Maison de poupée d’Ibsen ou ayant fait scandale) seront les bienvenues. La réception par la presse estimant les personnages de cette pièce et d’autres de Villiers de l’Isle Adam ou Catulle Mendès, par exemple, « illogiques » ou leurs comportements « inutilement obstinés », « invraisemblables » engagera une réflexion sur les catégories et surtout les mots de la critique et leurs conséquences.

 

Informations

La journée d’études aura lieu en hybride le vendredi 24 mai 2024 à la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace (Strasbourg). Les propositions de communication de 20 minutes (une demi page en .doc ou .pdf) devront être envoyées à rjamet[at]unistra.fr et guyots[at]unistra.fr au plus tard le 15 janvier 2024. Les communications pourront être données en français ou en anglais. Les propositions de doctorant-es sont chaleureusement accueillies.

La journée d’études est co-organisée par Raphaël Jamet et Solenne Guyot (UR1341 Mondes germaniques et nord-européens (Université de Strasbourg)), Corinne François-Denève (UR4363 ILLE (Université de Haute Alsace)) et Florence Fix (UR 3229 CÉRÉdI (Université de Rouen Normandie)). Un projet de mise en scène et lectures par des étudiant-es est en cours et pourrait se concrétiser lors de la journée d’études.

 

Call for papers

Symposium, 24 May 2024, University of Strasbourg

Bjørnstjerne Bjørnson in Europe: a theatre at stake

The award of the 2023 Nobel Prize for Literature to Norwegian playwright Jon Fosse gives us an opportunity to look back at the career of one of his compatriots who won the same prize in 1903: Bjørnstjerne Bjørnson (1832-1910). Both a rival and a close relative of Henrik Ibsen (1828-1906), Bjørnstjerne Bjørnson is not as well known today. In his early years, he contributed to the national Romantic movement, and he has written the Norwegian national anthem Ja, vi elsker dette landet [Yes, we love this country] (1864). He also wrote novels and literary critics, dealing with the social issues of his time, for example in En fallit [Bankruptcy] (1875). At the end of his life, he embraced symbolism with Over Ævne [Beyond the Forces] (1883).

Bjørnson was involved in all the debates of his time, and his work was much debated. Although he is little known in France, he is not strictly invisible or forgotten in European literary history. In fact, he is regularly quoted for two reasons: as the initiator and promoter of the "modern breakthrough" in 1871, and as the author of En Handske [The Glove], a play that has two different versions.

The "modern breakthrough" partly constituted a critical re-reading of Romanticism, or rather of Scandinavian Romanticism, which Bjørnson criticised for its disengagement from current social issues. The Glove (the 1883 version has been rarely performed, but published and widely commented on, while the 1886 version has been hardly, if at all, published or translated) also confronts a form of naivety or idealism: Svava and Alfred are about to get married, but when she learns that he had an affair before they met, she throws her glove in his face. She rejects the "double standard of morality" which sees women despised when they have several affairs, while men receive general indulgence and even encouragement for the same behaviour. Such a position raised strong reactions from Bjørnson's contemporaries, and the sedelighetsdebatten [debate on sexual morality] brought moralists and immoralists who supported free love, such as August Strindberg (1849-1912), into conflict through articles, literary works and even lectures.

We thus know him both as a contributor to the "modern breakthrough" and as the driving force behind the debate on sexual morality. While these are two helpful milestones, they are nonetheless fragmentary if not reductive. The aim of this symposium is to challenge these two conceptions by looking at the author's work and career as a whole, in order to put it into perspective.

In this way, the symposium does not seek to focus on the hanskestriken [querelle du Gant] well-known in the research (Bredsdorff 1969/1977, Stenberg 1999, Stenberg 1999, Tinderholt 1999). Nevertheless, Corinne François-Denève's recent French retranslation of Le Gant (Avant-Scène théâtre, 2023) is an opportunity to revisit some of the unexplored aspects of the work, such as the "theories surhumaines" (the word is found in Le Gant) that underlie Bjørnson's thinking. The intention is to take Bjørnson out of his Scandinavian isolation and look at him from different perspectives.

 

Proposals of comunication could therefore focus on these axis, without pretending to be exhaustive:

  • Bjørnson as a figure in European theatre (influence and criticism): Bjørnson, director of several theatres, who travelled to Germany, Italy and France (where he died), was well acquainted with the theatre of his time. He was a reader and spectator of plays by Kotzebue, Scribe and Augier, and a contemporary of Catulle Mendès, Shaw and Ibsen. Bjørnson's role as a "figure of the European theatre" is of particular interest here, as are his critical challenges (he is the author of plays which are as much stage essays as armchair plays, philosophical dialogues and moral theories). For example, Le Gant is in some ways a proverb (Musset), a black-robed drama and a comedy (Dumas's La Question d'argent). Novel influences can also be considered under this axis.
  • Bjørnson as a figure in European theatre (reception and criticism): Bjørnson's work has been rewarded and valued to the point of winning a Nobel Prize, but what about afterwards? We will be looking at how his work has been received and canonised - both in Norway and in other countries. Why is there a vague feeling that he has been forgotten? From new generations of Nordic playwrights such as Jon Fosse and Sara Stridsberg to popular comics (Øystein Runde and Geir Moen, De fire store: Når de døde våkner [The Great Four: When the Dead Wake Up], 2007), can we even speak of a Bjørnson legacy?
  • The staging of Bjørnson's plays: We can discuss the staging of Bjørnson's plays in Europe and the interpretations to which Bjørnson's theatre has been subjected throughout his lifetime and up to today. Do Bjørnson the novelist and thinker overshadow the playwright? Do his plays seem outdated, like those of other European playwrights of the late nineteenth century (Henri Becque, Victorien Sardou), and why?
  • The Glove and its rewritings: Bjørnson was disappointed by the reception of The Glove once it had been performed; in his opinion, it failed to achieve its aim (sympathy going to the male character). Indeed, the author rewrote it, practising a form of 'stage' rewriting whose writing audacity or obedience to the public, or even pragmatism or models, are to be discussed. We welcome comparisons between the two versions, or comparative perspectives with other Norwegian or international plays (rewritten, modified, like the end of Ibsen's A Doll's House, or which have caused a scandal). The press's reception of the characters in this play and others by Villiers de l'Isle Adam or Catulle Mendès, for example, as 'illogical' or their behaviour as 'needlessly obstinate' or 'unbelievable' is an opportunity to reflect on the categories and, in particular, the words used by critics and their consequences.

 

Information

The symposium will be held in-person and online (hybrid) on Friday 24th May 2024 at the Maison Interuniversitaire des Sciences de l'Homme - Alsace (Strasbourg). Proposals for 20-minute communications (half a page in .doc or .pdf format) should be sent to rjamet[at]unistra.fr and guyots[at]unistra.fr by 15 January 2024 at the latest. Communications may be given in French or English. Proposals from PhD candidates are warmly welcomed.

The symposium is co-organised by Raphaël Jamet and Solenne Guyot (UR1341 Mondes germaniques et nord-européens (Université de Strasbourg)), Corinne François-Denève (UR4363 ILLE (Université de Haute Alsace)) and Florence Fix (UR 3229 CÉRÉdI (Université de Rouen Normandie)). A project involving performances and readings by students is currently in preparation, and could be presented during the symposium.

 

Bibliographie indicative / Bibliography

 

BJERCK HAGEN Erik, Norsk litteratur 1830-1875: romantikk, realisme, modernisme, Oslo, Dreyers forlag, 2019.

BJERCK HAGEN Erik, Livets overskudd - Bjørnstjerne Bjørnsons glemte kvaliteter, Oslo, Gyldendal, 2013.

BLIKSRUD Liv, D’AMICO Giuliano, WULFSBERG Marius et ÅSLUND Arnfinn, Den engasjerte kosmopolitt. Nye Bjørnson-studier, Oslo, Novus, 2013.

BREDSDORFF Elias, « Moralists versus Immoralists : The Great Battle in Scandinavian Literature in the 1880’s », in Scandinavica: International Journal of Scandinavian Studies, 6.1, 1969, p. 91-111.

BREDSDORFF Elias, Den store nordiske krig om seksualmoralen. En dokumentarisk fremstilling afsædelighedsdebatten i nordisk litteratur i 1880, Copenhague, Gyldendal, 1973.

BRIENS Sylvain, Paris, laboratoire de la littérature scandinave moderne. 1880-1905, Paris, L’Harmattan, 2010.

CHEVREL Yves, « La Pièce bien faite : de Sardou à Ibsen », in DUCREY Guy (éd.), Victorien Sardou, Un siècle plus tard, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2007, p. 161-170.

STENBERG Lisbeth, « Sexualmoral och driftsfixering — förnuft och kön i 1880-talets sedlighetsdebatt », in DAHLSTEDT Sten et KVIST DAHLSTEDT Barbro (éd.), Stockholm/Stehag, Symposion förlag, 1999, p. 173-225.

TINDERHOLT, Elin B., « Bjørnson og sedelighetens retorikk: Bjørnsons retoriske strategier innen forskjellige sjangre i sedelighetsdebatten », in Bjørnson-årbok, vol. 2, Aulestad, Aulestad forlag, 1999, p. 19-31.

 

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-5784 Sun, 31 Dec 2023 19:13:00 +0100 AaC : L’objet livre et les avant-gardes littéraires et artistiques dans les espaces germanophones et nord-européens de 1945 à nos jours /actualites/actualite/aac-lobjet-livre-et-les-avant-gardes-litteraires-et-artistiques-dans-les-espaces-germanophones-et-nord-europeens-de-1945-a-nos-jours Colloque international : 18-19 octobre 2024 (Strasbourg) / deadline AàC : 31/12/23 Appel à contribution  - Colloque international

Organisation : Raphaël Jamet et Aurélie Le Née - MCF à l’Université de Strasbourg

 18-19 octobre 2024 à Strasbourg

Argumentaire

Strasbourg sera la capitale mondiale du livre selon l’UNESCO en 2024, ce qui est l’occasion d’organiser un colloque sur les liens entre l’objet livre et les avant-gardes :

 

Comment l’objet livre interroge-t-il le concept d’avant-garde ?

Comment les avant-gardes interrogent-elles l’objet livre ?

 

Dans sa « Recommandation concernant la normalisation internationale des statistiques de l’édition de livres et de périodiques » du 19 novembre 1964, l’UNESCO proposait la définition suivante du livre : « Un livre est une publication non périodique imprimée comptant au moins 49 pages, pages de couverture non comprises, éditée dans le pays et offerte au public. »[1]

Si cette définition plutôt restrictive semble adaptée pour déterminer des critères clairs de classification des publications, d’autres définitions offrent une acception bien plus large du livre, comme par exemple dans l’introduction de l’Histoire du livre en Occident de Frédéric Barbier : « nous comprendrons sous la définition de livre tout objet imprimé, indépendamment de sa nature, de son importance et de sa périodicité, ainsi que tout objet portant un texte manuscrit et destiné, au moins implicitement, à une certaine publicité. »[2]

Cette acception semble particulièrement pertinente dans le contexte de l’avant-garde où les publications de revues, mais aussi de tracts ou de petits fascicules sont courantes. Publication, texte ou objet : ces définitions interrogent à leur manière une certaine matérialité du livre. Frédéric Barbier rappelle d’ailleurs l’étymologie du terme dans les langues latines (du latin liber : « la pellicule d’un arbre entre l’écorce extérieure et le bois proprement dit »)[3] et dans les langues germaniques (du vieil haut allemand bokis : le hêtre).[4]

Cette matérialité joue un rôle central dans la création moderne et d’avant-garde, y compris dans son rapport au livre, conduisant à la définition de sous-catégories comme le livre de peintre, le livre d’artiste, le livre-objet, à propos desquelles Pascal Fulacher précise :

"Au-delà du livre d’artiste, apparaît le livre-objet, où textes et images, après avoir recherché la connivence dans le livre de peintre puis la fusion dans le livre d’artiste, participent à l’élaboration d’une troisième dimension, voire s’effacent derrière l’objet-livre comme pour rappeler la matérialité de celui-ci et son volume dans l’espace."[5]

Ainsi le livre devient-il un objet d’art à part entière, dans toute sa matérialité, tandis que la période plus récente avec le numérique offre à l’expérimentation artistique et littéraire de nouveaux terrains de jeu. On le voit, la définition du livre en tant qu’objet est ouverte à diverses approches, tout comme l’est celle des avant-gardes.

Dans l’introduction de Béatrice Joyeux-Prunel à Naissance de l’art contemporain 1945-1970,

"les avant-gardes sont […] définies comme des groupes se prétendant novateurs, ou considérés comme tels, et qui furent parfois réellement à contre-courant des pratiques artistiques dominantes de leur époque."[6]

Cette appréhension assez large, contrairement à l’incontournable Théorie de l’avant-garde de Peter Bürger qui cantonne cette dernière, communément appelée « avant-garde historique », au dadaïsme, au surréalisme des débuts et à l’avant-garde russe après la révolution d’Octobre[7], nous semble plus intéressante pour aborder la période postérieure à la Seconde Guerre mondiale qui est celle choisie pour ce colloque.

Cette acception permet d’englober des productions aussi diverses que le pop art, le mouvement Fluxus, CoBrA, l’actionnisme artistique (actionnisme viennois), l’Internationale Situationniste et particulièrement ses sections scandinaves, la littérature expérimentale, la poésie concrète, les créations éditoriales (notamment scandinaves avec OEI, CHATEAUX, Forlaget Virkelig, H Press, etc) jusqu’à la poésie slam ou l’art algorithmique dont les centres se situent parfois en dehors de l’espace germanophone ou nord-européen, mais qui connaissent une réception dans ces espaces, posant, voire dépassant la question de la relation entre centre et périphérie,[8] parallèlement à celle des tensions entre culture dominante et contre-culture.[9]

Axes

Dans ce contexte, deux grands axes, correspondant à deux focales, sont proposés ainsi qu’un axe transversal. Les propositions devront porter sur les aires germanophones et nord-européennes et sur une période allant de 1945 à nos jours.

Axe 1 :

Comment l’objet livre interroge-t-il le concept d’avant-garde dans les sphères germanophones et nord-européennes ? En prenant comme centre de l’étude une ou plusieurs œuvres, on s’interrogera sur la manière dont les objets livres définissent, contournent ou redéfinissent le concept d’avant-garde de façon explicite ou implicite.

Les sources peuvent être de différentes natures et amener à des réponses différentes : on pourra s’interroger sur les publications en série (revues, périodiques, journaux, …), sur les collections, sur les livres d’artistes et livres-objets, voire sur des formes qui sortent des classifications habituelles (tracts, création numérique, ...).

Cet axe pourrait être également l’occasion de s’interroger sur l’influence du marché du livre sur la (auto)qualification d’avant-garde d’un artiste[10] ou d’un groupe d’artistes. Ainsi, on pourrait questionner la tension entre les livres d’artiste présentés comme œuvres avant-gardistes et la production marchande de catalogues ou de recueils de ces mêmes artistes. On pourrait également se demander dans quelle mesure les nouveaux usages du numérique et des supports papier jouent un rôle dans la (auto-)définition des artistes d’avant-garde.

Axe 2 :

Comment les avant-gardes interrogent-elles l’objet livre dans les sphères germanophones et nord-européennes ? En prenant comme focale les positions (par les œuvres ou par des théories) d’un artiste, poète ou groupe artistique d’avant-garde, on s’interrogera sur les conditions matérielles – d’existence et de diffusion – des œuvres étudiées.

Cela pourrait être l’occasion de s’intéresser aux réflexions sur la non-linéarité des formes et des formats, la non-adaptabilité de certaines œuvres au format traditionnel du « livre » et pourrait amener à découvrir ce que le numérique peut changer dans ces approches anticonformistes. Les positions des artistes et poètes pourraient également éclairer les hégémonies culturelles dans le marché de l’art et des publications.  Cet axe accueille également des réflexions sur les motivations commerciales derrière la production de certains livres, les enjeux de confidentialité, d’exclusivité pour certains textes, notamment dans leurs modes de diffusion ou bien les circulations et réappropriations des textes, des objets de ou dans les cercles politiques.

Enfin on pourra se demander s’il y a des artistes qui théorisent une définition du livre dans leurs textes ou œuvres, en prenant ou non position par rapport à l’avant-garde historique, la postmodernité ou les néo-avant-gardes. On pourra s’intéresser alors aux réseaux et formes de publication de ces théories et prises de position.

Axe transversal :

Toutes ces interrogations et ces sources étudiées croisent à un moment donné notre propre position en tant chercheur et chercheuse sur ces sujets. En effet, comment rendre compte linéairement – dans un texte scientifique – d’un objet qui ne l’est pas ? Comment trouver un équilibre dans ses travaux et approches lorsque l’on réinstitutionnalise par sa position académique des objets anti-institution ? Quelles nouvelles perspectives ces focales sur l’objet livre ouvrent-elles sur les questions souvent re-battues des avant-gardes ? Ces problématiques pourraient être intégrées aux réflexions menées dans les axes 1 et 2, mais peuvent aussi faire l’objet d’une communication plus générale en épistémologie de l’histoire de l’art, de la littérature, … en s’appuyant sur des œuvres ou théories des aires étudiées.

 Ces axes constituent des pistes non-exhaustives et cet appel reste ouvert à des études pouvant porter sur des problématiques connexes.

 

Informations pratiques :

Merci d’envoyer vos propositions de communication (300 mots en français ou en anglais) ainsi qu’une courte bio-bibliographie à Raphaël Jamet (rjamet[@]unistra.fr) et Aurélie Le Née (lenee[@]unistra.fr) avant le 31/12/2023. Les communications de 20 minutes pourront être données en français ou en anglais. L’appel est ouvert également à la participation des doctorants et doctorantes. Une publication est prévue et sera discutée lors du colloque. Si vous souhaitez montrer des objets livres un espace d’exposition éphémère est prévu pendant le colloque, avec un temps fort dans l’après-midi du 19 octobre.

Cet événement scientifique est porté par l’UR1341 Mondes Germaniques et Nords-Européens (MGNE).

 

Bibliographie sélective :

Apollon, Daniel, Philippe Régnier, et Claire Bélisle. L’édition critique à l’ère du numérique. Socio-économie de la chaîne du livre 9. Paris: l’Harmattan, 2017.

Barbier, Frédéric. Histoire du livre en Occident. Nouvelle éd. Mnémosya. Malakoff: Armand Colin, 2020.

Bartsch, Kurt. Avantgarde und Traditionalismus. Kein Widerspruch in der Postmoderne?, Innsbruck: Studien Verlag, 2000. 

Benhamou, Françoise. Le livre à l’heure numérique : papier, écrans, vers un nouveau vagabondage. Paris: Seuil, 2014.

Bennett, Andy. « Pour une réévaluation du concept de contre-culture ». Traduit par Jedediah Sklower. Volume !. La revue des musiques populaires, no 9 : 1 (15 septembre 2012): 19‑31. https://doi.org/10.4000/volume.2941.

Berg, Hubert van den, éd. A Cultural History of the Avant-Garde in the Nordic Countries : 1900 - 1925. Avant-Garde 28. Amsterdam: Rodopi, 2012.

Brogowski, Leszek. Editer l’art : le livre d’artiste et l’histoire du livre. Essais d’esthétique. Chatou: Éditions de la Transparence, 2010.

Bourseiller, Christophe et Olivier Penot-Lacassagne : Contre-cultures !, Paris : CNRS éditions, 2013.

Bürger, Peter. Theorie der Avantgarde, Göttingen : Wallstein Verlag, 2017 (1. Aufl. 1974, Suhrkamp). 

Chartier, Roger, et Jean Lebrun. Le livre en révolutions : entretiens avec Jean Lebrun. Paris: Textuel, 1997.

Eveno, Patrick. La presse quotidienne nationale : fin de partie ou renouveau? Paris: Vuibert, 2008.

Febvre, Lucien, Henri-Jean Martin, et Frédéric Barbier (postface). L’apparition du livre. Nouv. éd. Bibliothèque de l’Évolution de l’humanité 33. Paris: A. Michel, 1999.

Fischer-Lichte, Erika, Klaus Schwind (Hrsg.). Avantgarde und Postmoderne: Prozesse struktureller und funktioneller Veränderungen, Tübingen: Stauffenburg, 1991. 

Foster, Hal. Le retour du réel. Situation actuelle de l'avant-garde, Bruxelles : La lettre volée, 2005. 

Fouché, Pascal, Daniel Péchoin, et Philippe Schuwer, (dir.). Le livre : dictionnaire terminologique des métiers du livre. Paris : Éditions du Cercle de la librairie, 2016.

Fulacher, Pascal. Six siècles d’art du livre : De l’incunable au livre d’artiste. Paris: Citadelles & Mazenod : Musée des lettres et manuscrits, 2012.

Hecken, Thomas. Gegenkultur und Avantgarde 1950-1970, Tübingen: Narr Francke Attempto Verlag, 2006.

Hjartarson, Benedikt, Andrea Kollnitz, Per Stounbjerg, et Tania Ørum (ed.). A cultural history of the avant-garde in the Nordic countries 1925-1950. Avant-garde critical studies, volume 36. Leiden ; Boston: Brill Rodopi, 2019.

Hjartarson, Benedikt, Tania Ørum, Camilla Skovbjerg Paldam, et Laura Luise Schultz, (ed). A cultural history of the avant-garde in the Nordic countries since 1975. Avant-garde critical studies, volume 41. Leiden ; Boston: Brill, 2022.

Joyeux-Prunel, Béatrice. Naissance de l’art contemporain. 1945-1970. Une histoire mondiale, Paris : CNRS Éditions, 2021.

Mareuge, Agathe, Sandro Zanetti (dir.). The Return of DADA / Die Wiederkehr von DADA / Le Retour de DADA, Dijon : Les presses du Réel, 2022.

Moeglin-Delcroix, Anne. Esthétique du livre d’artiste : 1960-1980 : une introduction à l’art contemporain. Nouv. éd. rev. et Augm. Paris : Mot et le reste : Bibliothèque nationale de France, 2011.

Piault, Fabrice. Le livre : la fin d’un règne. Au vif. Paris: Stock, 1995.

Roberts, John, Revolutionary Time and the Avant-Garde, London / New York, Verso, 2015.

Veivo, Harri. « Le dialogue complexe entre le national et l’international dans la poésie d’avant-garde finlandaise des années 1960 », Études finno-ougriennes [En ligne], 43 | 2011, mis en ligne le 05 mars 2014, consulté le 23 mars 2023. URL : http://journals.openedition.org/efo/148 ; DOI : https://doi.org/10.4000/efo.148

Veivo, Harri. La poésie d’avant-garde en Finlande 1916-1944, Caen : Presses universitaires de Caen, 2022.

Veivo, Harri (dir.). Transferts, appropriations et fonctions de l’avant-garde dans l’Europe intermédiaire et du Nord,. Paris : L’Harmattan, 2012.

Zima, Peter V., Johann Strutz (Hrsg.). Europäische Avantgarde, Frankfurt am Main : Peter Lang, 1987. 

Zima, Peter V.. Moderne / Postmoderne. Gesellschaft, Philosophie, Literatur, Tübingen ; Basel: A. Francke Verlag, 2001 (2. überarbeitete Auflage, 1. Auflage: 1997). 

Ørum, Tania, et Jesper Olsson, éd. A cultural history of the avant-garde in the Nordic countries 1950-1975. Avant-garde critical studies, volume 32. Leiden ; Boston: Brill / Rodopi, 2016.

 

 

 

 

[2] Frédéric Barbier : Histoire du livre en Occident, Malakoff, Armand Colin 2020 [12000], p. 9.

[3] Ibid., p. 7.

[4] Ibid.

[5] Pascal Fulacher : Six siècles d’art du livre. De l’incunable au livre d’artiste, Paris, Citadelles & Mazenod, 2012, p. 245.

[6] Béatrice Joyeux-Prunel : Naissance de l‘art contemporain 1945-1970. Une histoire mondiale, Paris, CNRS Éditions, 2021, p. 9.

[7] Peter Bürger: Theorie der Avantgarde, Göttingen, Wallstein Verlag, 2017 (1. Aufl. 1974, Suhrkamp), p. 167.

[8] Voir par exemple Harri Veivo (dir.) : Transferts, appropriations et fonctions de l’avant-garde dans l’Europe intermédiaire et du Nord,. Paris, L’Harmattan, 2012 ou Tania Ørum, « The Post-War Avant-Garde in the Nordic Countries ». In A Cultural History of the Avant-Garde in the Nordic Countries 1950-1975,Brill, 2016, p.1‑46

[9] Voir par exemple Christophe Bourseiller , Olivier Penot-Lacassagne  : Contre-cultures !, Paris, CNRS  éditions, 2013. Bennett, Andy. « Pour une réévaluation du concept de contre-culture ». Traduit par Jedediah Sklower. Volume ! La revue des musiques populaires, no 9 : 1 (15 septembre 2012): p. 19‑31.

[10] Artiste est compris ici au sens large et inclut les écrivains et les poètes.

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-6139 Wed, 06 Dec 2023 13:45:00 +0100 Colloque « Scènes de l’ailleurs. Construction et déconstruction spatiale de l’altérité culturelle au théâtre (XXe-XXIe siècles), entre éthique et esthétique » /actualites/actualite/colloque-scenes-de-lailleurs Colloque organisé par Kenza Jernite (Université Sorbonne Nouvelle) et Emmanuel Béhague (Université de Strasbourg) Depuis une dizaine d’années maintenant, un regain d’intérêt est manifeste dans les arts de la scène pour les contacts de culture, du traitement de la migration aux nombreux travaux sur les mémoires de l’exil, du développement des projets participatifs interculturels à l’investissement de la scène dans une approche explicitement postcoloniale. Au cœur de tels projets se pose la question, située au croisement de l’éthique et de l’esthétique, de la représentation de l’altérité culturelle, le terme étant compris dans son double sens : celui de la construction d’une image de « l’Autre », mais aussi celui de la prise en charge de sa parole. Le colloque « Scènes de l’ailleurs » se propose de l’approcher sous l’angle de l’espace, à la fois constitutive de toute réflexion sur les contacts de cultures et des arts de la scène eux-mêmes.

Toujours politique, l’espace peut être commun à des communautés culturelles diverses, mais son accès peut être l’enjeu d’un triage des « nouveaux arrivants » ; Il peut être celui de l’origine, à la fois fui et perdu ; il peut être à venir et chargé d’espoir. Certains espaces clos (camps, centres d’accueil) sont soustraits à l’espace public et deviennent des « hors-lieux » ; d’autres sont lieux de refuge, où faire cas de l’Autre n’est plus synonyme de sélection, mais de soin.

Or parce que le théâtre peut fondamentalement se définir comme l’art de la coprésence physique dans un lieu donné d’acteurs et de spectateurs (Erika Fischer-Lichte), il est aussi celui d’une démultiplication des espaces : espace dramatique du texte ; espace scénique, où agissent les corps ; espace du public, dont la frontière peut être confirmée ou remise en cause ; hétérotopie, en ce qu’il « fait succéder sur le rectangle de la scène toute une série de lieux qui sont étrangers les uns aux autres » (Foucault).

La pertinence de l’espace comme entrée est du reste confirmée par l’actualité artistique elle-même. Ainsi, de nombreuses productions récentes abordent la question de la mise en contact des cultures à travers le motif du déplacement (des corps, des individus, des peuples) : parmi de nombreux autres travaux d’envergure (qui ont eux-mêmes largement circulés), on peut penser à En transit, d’Amir Reza Koohestani (2021), l’Europa-Trilogie de Milo Rau (2014-2016), Le présent qui déborde – notre Odyssée II de Catherine Jatahy (2019). Par-delà la visibilité de telles réalisations, il faut aussi évoquer l’actualité des formes participatives dont le caractère interculturel et collaboratif est censé, dans le sens d’une éthique de la création, permettre de dépasser le dualisme sujet créateur vs. objet de la création.

L’objectif du colloque, organisé dans le double cadre du projet « Coprésences dramatiques, théâtrales et sociales : (Dé)constructions de l’altérité culturelle dans les arts de la scène (XXe-XXIe siècles) » au Centre Interdisciplinaire d’Études et de Recherche sur l’Allemagne (CIERA), et de l’Institut Thématique Interdisciplinaire Lethica, sera donc d’articuler ces espaces politiques et ces espaces théâtraux où s’élaborent et se dépassent les représentations d’une prétendue altérité.

Voir le programme complet

Pour suivre en visio : https://us02web.zoom.us/j/9246394484?omn=89301297334

ID de réunion: 924 639 4484
Code secret: 545908

 

 

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda de Mondes germaniques
news-6115 Fri, 24 Nov 2023 12:00:00 +0100 Atelier d'exploration de nouvelles recherches (automne 2023) /actualites/actualite/default-40e6d03ae6 Deux nouvelles session pour les ateliers d'exploration de nouvelles recherches - session d'automne 2023

Atelier d'Exploration de nouvelles recherches 2ème et 3ème édition 2023

 

Au détour d'une conversation au printemps 2023, nous avons fait le constat que pour la préparation au long cours d'HDR ou à l'occasion d'un post doc ou des suites à donner à une thèse nous étions dans des situations de ré-apprentissage, d'approfondissements inattendus et d'ouverture de nouvelles voies et autres restructurations de nos recherches voire de nos intérêts. Cette position exploratoire est à la fois fascinante et déconcertante, c'est pourquoi nous souhaitons organiser de manière plus ou moins régulière au cours de l'année ces moments de dialogues, ces ateliers d'exploration permettant d'échanger des bonnes pratiques, des ressources bibliographiques et des méthodes qui pourraient être l'évidence pour certain-e-s et une découverte absolue pour d'autres. Des thèmes pourront être choisis au fil des séances pour amorcer certaines discussions.

 

Nous avons testé ce format au printemps dernier et c'était une réussite, nous sommes donc ravis de vous proposer deux nouvelles dates :

 

Le 19 octobre de 17h à 19h (MISHA, Salle Antarctique) et le 24 novembre de 12h à 14h (MISHA, Salle Antarctique) : pas besoin d'être déjà venu pour participer. La session novembre sera plus pratique et prendra la forme d'un atelier d'écriture.

 

Toutes les personnes qui se sentent concernées par cet appel transversal sont les bienvenues. Cet atelier est à l'initiative de Tim Heron (t.heron[a]unistra.fr, UR2325 SEARCH) et de Raphaël Jamet (rjamet[a]unistra.fr, UR1341 MGNE) mais n'est pas destiné spécifiquement aux membres de leurs UR respectives.

 

Le  Deux dates : 19 octobre de 17h à 19h (MISHA, Salle Antarctique) et le 24 novembre de 12h à 14h (MISHA, Salle Antarctique). Lien BBB sur demande par mail.

 

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda de Mondes germaniques
news-6047 Thu, 23 Nov 2023 14:30:00 +0100 Les rencontres du Sápmi | Session inaugurale /actualites/actualite/les-rencontres-du-sapmi-session-inaugurale Pensées comme un espace de dialogue semestriel autour des questions de recherches en études sámi, les Rencontres du Sápmi offrent la possibilité aux chercheur•euse•s de présenter leurs travaux à destination d'un public élargi de spécialistes et de non-spécialistes. 

Le projet est soutenu par ERLIS (UR4254 Université de Caen Normandie) et MGNE (UR1341 Université de Strasbourg) et organisé par Alexandre CHOLLET (ERLIS), Marie-Lou SOLBACH (MGNE) et Alexandre ZEITLER (MGNE).

 

La session inaugurale a lieu à l'Université de Caen Normandie, en Salle du Belvédère et en hybride en s.4202 (Patio) à l'Université de Strasbourg. Vous pouvez également suivre les rencontres à distance à partir de ce lien zoom : http://syvik-fr.zoom.us/j/93552444151?pwd=RmRRREpTTHd1NHE2SVVLcFNJTm5SUT09

 

Pour plus d'informations : alexandre.chollet[a]unicaen.fr / ml.solbach[a]unistra.fr / azeitler[a]unistra.fr

ou à cette adresse : https://erlis.unicaen.fr/evenement/les-rencontres-du-sapmi-session-inaugurale/

 

Programme:

14h30-15h20 Carola KLEEMANN, Université de Tromsø

Becoming a North Sámi Speaker and Teacher: Lydia’s Experience and Trajectory of Language Vitalization.

 

15h30-16h20 Leena NIIRANEN, Université de Tromsø

The Minority Status of the Kvens in Past and Present, especially compared to the Saami Minority

 

16h30-17h20 Joshua WILBUR, Université de Tartu

The Role of digital and analogue Linguistics Research in supporting the critically endangered Pite Saami Language

]]>
Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-6007 Wed, 15 Nov 2023 20:00:00 +0100 AAC / CFP Colloque international "La rue dans la littérature et les arts de l’espace germanophone XIXe, XXe, XXIe siècles" /actualites/actualite/aac-cfp-colloque-international-la-rue-dans-la-litterature-et-les-arts-de-lespace-germanophone-xixe-xxe-xxie-siecles Appel à communications / Call for papers Colloque international 14 et 15 mars 2023 à Strasbourg Organisation : Emmanuel Béhague (Professeur, Université de Strasbourg), Elisabeth Kargl (Maître de conférences, Nantes Université), Marc Lacheny (Professeur, Université de Lorraine – Metz), Aurélie Le Née (Maître de conférences, Université de Strasbourg)

Colloque international "La rue dans la littérature et les arts de l’espace germanophone XIXe, XXe, XXIe siècles"

Structurant la ville depuis l’Antiquité, la rue, devenue dédale labyrinthique avec l’émergence des grandes métropoles de l’ère industrielle, est un motif récurrent dans la littérature et les arts, tout particulièrement depuis le XIXe siècle. On pense bien sûr au naturalisme, à l’expressionnisme ou à la Nouvelle Objectivité, mais aussi à la littérature engagée des années 1960 ou à la littérature du quotidien des années 1970, qui accordent une place importante à cet espace de l’entre-deux : entre la sphère publique et privée, l’ouvert et le fermé, la convivialité et la violence, la liberté et l’oppression. Comme le précisent les organisateurs de l’exposition STREET LIFE. Die Straße in der Kunst von Kirchner bis Streuli présentée au musée Wilhelm Hack de Ludwigshafen du 19 novembre 2022 au 5 mars 2023, la rue est un lieu éminemment dynamique :

Als lebhafte Verbindung zwischen öffentlichem und privatem Raum bildet die Straße seit jeher einen höchst heterogenen Ort, an dem unterschiedlichste Lebensbereiche unter anderem Arbeit, Freizeit, Konsum, Verkehr und Politik ––, gesellschaftliche Gruppen und Interessen aufeinandertreffen. Sie ist Ort der Repräsentation, Selbstinszenierung und Komm unikation, des Widerstands und Protestes.

C’est cette polyvalence de la rue que le présent colloque propose d’interroger à partir de textes littéraires, d’oeuvres d’art, de films, de photographies ou de romans graphiques dans l’espace germanophone du XIXe au XXIe siècle. Il ne s’agira pas ici d’aborder le street art et ses formes, déjà souvent traité par la critique ces dernières années,2 mais d’appréhender la rue comme motif de la littérature et des arts. Ce faisant, on questionnera la manière dont est évoquée / représentée / filmée la rue, on pourra analyser le lien entre la rue et ses habitants, le langage, voire les bruits de la rue, la rue comme théâtre d’événements historiques, où se croisent la grande et la petite histoire, ainsi que la fonction sociale et politique de la rue au sein de la cité tels que ces différents aspects apparaissent dans les productions artistiques du XIXe siècle à nos jours. Dans le domaine littéraire, on pense par exemple au théâtre de Wedekind ou Horváth, au roman Berlin Alexanderplatz de Döblin, à la scène d’ouverture de Der goldene Topf de Hoffmann ou celle de Der arme Spielmann de Grillparzer, mais également à des oeuvres un peu moins étudiées, comme Die gelbe Straße de Veza Canetti ou Die Straße der kleinen Ewigkeit de Martin Beradt, qui posent la question de la dimension communautaire de la rue. Pour les arts plastiques et la photographie, on pourra se reporter au très récent catalogue de l’exposition présentée au musée Wilhelm Hack qui offre un panorama international du traitement du motif depuis l’expressionnisme, évoquant entre autres, parmi les artistes germanophones, Ernst Ludwig Kirchner, George Grosz, Max Ernst, Valie Export, Friedrich Seidenstücker, Beat Streuli,3 ainsi que le catalogue Street. Life. Photography4 qui rassemble des photographies de rue des soixante-dix dernières années : Robert Frank, Candida Höfer, Erich Lessing, Rudi Meisel, pour ne citer que quelques noms parmi les photographes germanophones présentés dans ce catalogue. Au cinéma, le genre du Straßenfilm des années 1920 vient immédiatement à l’esprit, mais on peut aussi mentionner des productions plus récentes comme les séries 4 Blocks ou Wir Kinder vom Bahnhof Zoo dans lesquelles la rue et les scènes de rue occupent une place importante. Enfin, pour le roman graphique, citons par exemple Der König der Vagabunden (texte de Patrick Spät, dessin de Beatrice Davies)5 qui aborde la rue comme lieu de vie des sans-abris à travers le destin de Gregor Gog, fondateur de la « Confrérie des vagabonds » en 1927, ou bien la représentation de Berlin à l’époque du Mur qui sert de décor à drüben ! de Simon Schwartz.6
Les approches comparant plusieurs formes d’art pourraient être l’occasion d’apporter un nouveau regard sur des oeuvres connues tout comme pourraient le faire des analyses diachroniques, qui correspondent bien à la notion de motif, récurrent par définition, mais aussi à la rue à propos de laquelle on peut lire dans l’Histoire de la rue : de l’Antiquité à nos jours : « La rue est un espace d’activités multiples qui varient dans le temps – quotidien ou festif, diurne ou nocturne »7. Des comparaisons entre la représentation de la rue en Allemagne de l’Ouest et de l’Est, entre la rue dans la ville et celle dans le village pourraient également constituer des pistes de réflexion intéressantes. Même si le colloque porte sur l’espace germanophone, des comparaisons avec des productions artistiques issues d’autres aires géographiques sont envisageables.
Les communications, d’une durée de 20 minutes, pourront être proposées en français ou en allemand. Elles seront publiées dans la revue Recherches germaniques (numéro hors-série de 2026).

Merci d’envoyer votre proposition de communication (300 mots) ainsi qu’une brève bio-bibliographie avant le 15 novembre 2023 à Emmanuel Béhague (behague@unistra.fr), Elisabeth Kargl (elisabeth.kargl@univ-nantes.fr), Marc Lacheny (marc.lacheny@univ-lorraine.fr) et Aurélie Le Née (lenee@unistra.fr).

1 www.wilhelmhack.museum/de/ausstellungen/vorschau/street-life-die-strasse-in-der-kunst-von-kirchner-bis-streuli [16.04.2023]

2 Voir, entre autres : Jérôme Catz : Street Art : Mode d’Emploi, Paris, Flammarion, 2013 ; Magda Danysz : Anthologie du street art, Paris, Éditions Alternatives, 2023 (nouvelle édition, 12015) ; Katja Glaser : Street Art und neue Medien. Akteure – Praktiken – Ästhetiken, Bielefeld, Transcript Verlag, 2017 ; Stéphanie Lemoine et Julien Terral : In situ : Un panorama de l’art urbain de 1975 à nos jours, Paris, Éditions Alternatives, 2005 ; Rafael Schacter : Atlas du street art et du graffiti, Paris, Flammarion, 2017 ; Johannes Stahl : Street Art, Königswinter, Ullmann, 2009.

3 Astrid Ihle, René Zechlin (HAstrid Ihle, René Zechlin (Hrsrsg.)g.) : : SSTREET LIFE. TREET LIFE. Die Straße in der Kunst von Kirchner bis StreuliDie Straße in der Kunst von Kirchner bis Streuli, , München, München, Hirmer Verlag, 2022.Hirmer Verlag, 2022.

4 Sabine Schnakenberg (Hrsg.) : Sabine Schnakenberg (Hrsg.) : Street. Life. Photography : street photography aus sieben Jahrzehnten = seven Street. Life. Photography : street photography aus sieben Jahrzehnten = seven decades of street photographydecades of street photography [Ausstellung, Haus der Photographie in Hamburg vom 8. Juni 2018 bis 21. Oktober [Ausstellung, Haus der Photographie in Hamburg vom 8. Juni 2018 bis 21. Oktober 2018 ; Ausstellung, Kunst Haus in Wien vom 11. September 2019 bis 16. Februar 2020 ; Ausstellung, Fotomuseum 2018 ; Ausstellung, Kunst Haus in Wien vom 11. September 2019 bis 16. Februar 2020 ; Ausstellung, Fotomuseum in Winterthur vom 5. September 2020 bis 22. November 2020],in Winterthur vom 5. September 2020 bis 22. November 2020], Heidelberg, Kehrer, 2019.Heidelberg, Kehrer, 2019.

5 Patrick Spät / Beatrice DaviesPatrick Spät / Beatrice Davies : : Der König der VagabundenDer König der Vagabunden, , Berlin, aBerlin, avantvant--Verlag, 2019.Verlag, 2019.

6 Simon Schwartz : : drübendrüben !!, Berlin, avant, Berlin, avant--verlag, 2009. verlag, 2009.

7 Danielle Tartakowsky (dir.) : Histoire de la rue : de l’Antiquité à nos jours, Paris, Tallandier, 2022, p. 63.

8 La présente bibliographie se concentre sur les ouvrages qui abordent la rue comme principal sujet d’étude (à l’exception de deux références plus générales sur le cinéma qui incluent le Straßenfilm). Nous laissons de côté les nombreux livres qui portent sur la ville dans lesquels le motif de la rue peut être évoqué.

Bibliographie sélective 8 :

Antonia Csiba : Die Straße in Malerei, Grafik und Plastik des 20. Jahrhunderts unter Berücksichtigung des Films und der Literatur , Aachen, Techn. Hochsch., Diss., 1999.
Lotte H. Eisner : Die dämonische Leinwand , Frankfurt am Main Fischer Taschenbuch, 1980.
Gerhard H. Hommer : Attraktionen der Straße : eine Berliner Literaturgeschichte 1927 1932 , Göttingen, Wallstein Verlag, 2021.
Astrid Ihle, René Zechlin (Hrsg.) : STREET LIFE. Die Straße in der Kunst von Kirchner bis
Streuli , München, Hirmer Verlag, 2022.
Anton, Kaes : « Schauplätze des Verlangens. Zum Straßenfilm in der Weimarer Republik », in Dietrich Neumann (Hrsg.), Filmarchitektur. Von Metropolis bis Blade Runner München, Prestel, 1996, p. 26 32.
Siegfried Kracauer : V on Caligari zu Hitler , Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1984.
Béatrice N’Guessan Larroux : La rue dans tous ses états, Paris, L’Harmattan, 2018.
Sabine Schnakenberg (Hrsg.) : Street. Life. Photography : street photography aus sieben Jahrzehnten = seven decades of street photography [Ausstellung, Haus der Photographie in Hamburg vom 8. Juni 2018 bis 21. Oktober 2018 ; Ausstellung, Kunst Haus in Wien vom 11. September 2019 bis 16. Februar 2020 ; Ausstellung, Fotomuseum in Winterthur vom 5. September 2020 bis 22. November 2020], Heidel berg, Kehrer, 2019.
Danielle Tartakowsky (dir.) : Histoire de la rue : de l’Antiquité à nos jours, Paris, Tallandier, 2022.
Nicolas Whybrow : Street Scenes Brecht, Benjamin and Berlin , Bristol / Portland, Intellect Books, 2005.

Télécharger le fichier

]]>
Actualités de la Faculté des langues Actualités de Mondes germaniques
news-5876 Tue, 17 Oct 2023 18:00:00 +0200 Conférence de Benjamin Inal (Flensburg) "L’apprentissage des langues, l’identité européenne et l’intelligence artificielle" /actualites/actualite/conference-de-benjamin-inal-flensburg-lapprentissage-des-langues-lidentite-europeenne-et-lintelligence-artificielle Quel est l’avenir de l’apprentissage des langues face au développement de l’intelligence artificielle ? Avec quelles conséquences pour une européanisation horizontale (Beck/Grande) qui se constitue, entre autres, par des contacts interculturels ? La conférence se propose d’aborder ces questions en argumentant en faveur de la nécessité de l’apprentissage des langues étrangères et donc de la traduction en tant que ‹langue de l’Europe› (Eco).

La conférence sera transmise sur https://bbb.unistra.fr/b/hey-pcv-frj-7xz.

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques
news-5860 Mon, 16 Oct 2023 15:00:00 +0200 Conférence de Robert Nelson “Settling in the Borderlands: Max Sering in Strasbourg, the North American West, and the Polish East” /actualites/actualite/conference-de-robert-nelson-settling-in-the-borderlands-max-sering-in-strasbourg-the-north-american-west-and-the-polish-east Robert L. Nelson is Head of the Department of History at the University of Windsor in Canada. In 2024 Cambridge University Press will publish his book Frontiers of Empire: Max Sering, Inner Colonization, and the German East, 1871-1945. His revised Cambridge dissertation appeared in 2011 as German Soldier Newspapers of the First World War. Earlier he published the edited volume Germans, Poland, and Colonial Expansion to the East: 1850 Through the Present (2009). He has won fellowships from the Killam Trust, the Humboldt Foundation, and was a Visiting Fulbright Scholar at the City University of New York, Graduate Center.

 

L’historien canadien Robert Nelson parlera de Max Sering, Nationalökonom, qui a été formé par les Kathedersozialisten de Strasbourg (Lujo Brentano, Harry Breslau…) avant de devenir un des protagonistes d’une agriculture américaine adaptée aux confins de l’Est, sur l’arrière-plan du morcellement excessif des exploitations alsaciennes.

Projet de recherche DPWS "Strasbourg-Poznan" et le master Euroculture

Conférence en anglais à l'amphithéâtre du CDE (Collège doctoral européen)

46 Bd de la Victoire, 67000 Strasbourg

Lien pour participer en visio

CV Robert Nelson

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda de Mondes germaniques
news-5420 Sun, 15 Oct 2023 23:55:00 +0200 AAC / CFP : Answering the Call: Aesthetic Expressions of Vocation and Responsibility in Nordic Cultures since 1750 /actualites/actualite/aac-cfp-answering-the-call-aesthetic-expressions-of-vocation-and-responsibility-in-nordic-cultures-since-1750 International Conference Date: 21st to 23rd March 2024 Place: Strasbourg “Jeg må! Jeg må; så byder mig en stemme i sjælens dyb, — og jeg vil følge den”? Ibsen, Catilina

In Ibsen’s first published play Catilina (1850), the eponymous protagonist is torn between love and duty. Though set in ancient Rome, the play speaks to a seemingly ever-present issue in Northern Europe: calls of duty ring throughout its modern history. Such a tendency has been seen as linked to a Protestant heritage, most famously by Max Weber.

In The Protestant Ethic, Weber noted that the German noun Beruf and the English equivalent 'calling' had no exact correspondences in the European languages of Catholic-majority countries. From the Reformation onward, these terms had started evoking a “high estimation of secular everyday labour”. Giving work a religious significance, they implied that one's religious duty could be fulfilled within this world. In fact, such notions demanded it, asking all Protestants to take their responsibility.

Stemming from Latin respons, being responsible initially comes from the ability to respond, thus to be held accountable for one’s deeds. It is a central notion for Luther, who believed that Christians, as both free Lords and serviceable servants of all things, are responsible for the world. The inner calling leads to a responsibility for the make-up of the outer world.

But the meaning of such a calling has always been ambiguous. Different actors have at various times made sense of the responsibility it entails differently. As Inger Hammar has shown, the calling, and its concomitant definition of work, has even been a point where larger historical changes are intellectually concentrated. It could thus be construed as a site of semantic struggle.

It has often been artists and authors who contribute to this debate. Literature, film and other fields of aesthetic expression have been sites in which the framework for understanding of what the duty to work consists is defined and redefined; they have been the medium where the tension between the individual and the voice(s) that call on them has been brought out.

As with the example of Ibsen above, the sense that one is responsible for one's fate and in extension for the world seems to be present even when the religious referent is missing. While fulfilling a calling is for most people today no longer linked to a sense of religious salvation, merely a brief look in contemporary Nordic literature would suggest that a sense of duty and reward remains. What appears to persist is the foundational stress on individual responsibility.

How, we wonder, does the sensed need to fulfill one's calling motivate decisions even when the call lacks a transcendental source or a specific message?

The conference organizers invite proposals that explore the themes of calling and responsibility within the context of (the often implicit) Protestant legacy in Nordic culture in literature, film and other fields of art.

 

Such an exploration may follow multiple paths, such as:

  • Art as vocation. The historical annals abound with artists of all kinds describing their relation to their work with a vocabulary verging on the religious, especially when it comes to justifying their need to stay true to their duty: Fredrika Bremer, Henrik Ibsen, Lars von Trier, to name just a few. What kind of responsibility to the world does such a stance suggest? Does the fact of staying true to one’s path, especially when it is met with strong resistance from the public and/or cultural institutions, inform the artistic value? Are there specific ways of using the language of religious experience for Nordic artists?

  • Fictional representations of vocation. We may think here of canonical works, such as Ibsen's Brand, or of lesser known ones, as Brannen (1961) by Tarjei Vesaas, where the main character receives an enigmatic phone call throwing him into a world of nightmarish visions that he must explore in order to understand what it means to be part of the human community. Such representations ask us whether a calling always chime with a sense of responsibility, or indeed whether answering a call may also be a way of avoiding a sense of responsibility.

  • Art as calling on its audience. In his studies of Swedish-language novels from the 20th century, Anders Tyrberg identifies an “aesthetics of calling out” (“anropsestetik”), which demands a response from the reader. Using an explicitly religious perspective based on a Lutheran distinction between imitatio and vocatio, he implies that the reader’s active relation to the text is the place where the calling is actualized. During the past century, it has not been rare for artworks to place the onus of finding their meaning on the audience. One such case is Paal-Helge Haugen’s “punktroman” Anne (1968). A collage of poetic prose and found material, it tasks the reader to construct a coherent and meaningful whole. In doing so, how does it, and other similar cases, appeal to the audience's responsibility?

This conference is organized by members of the research group “Aesthetics of Protestantism in Scandinavia from the 19th to the 21st Century” (Université de Strasbourg/Albert-Ludwigs-Universität Freiburg).
 https://www.skandinavistik.uni-freiburg.de/forschung/forschungsprojekte/aestheticsofprotestantism/

All papers will be given in English and the conference will result in a volume published in the series “Aesthetics of Protestantism in Northern Europe”, edited by Joachim Grage (Freiburg), Thomas Mohnike (Strasbourg) and Lena Rohrbach (Basel).

Please send your proposals for papers, of max. 500 words, accompanied by a short bio by 16 October 2023 to: 

Pehr Englén (pehr.englen[at]skandinavistik.uni-freiburg.de) and Emmanuel Reymond (ereymond[at]unistra.fr).

 

References

Inger Hammar, “From Fredrika Bremer to Ellen Key. Calling, Gender and the Emancipation Debate in Sweden, c. 1830-1900”, in Pirjo Markkola (ed.), Gender and Vocation. Women, Religion and Social Change in the Nordic Countries, 1830-1940 (Helsinki, SKS, 2000).

Anders Tyrberg, Anrop och ansvar. Berättarkonst och etik hos Lars Ahlin, Göran Tunström, Birgitta Trotzig, Torgny Lindgren (Stockholm, Carlsson Bokförlag, 2002).

Max Weber, The Protestant Ethic and the Spirit of Capitalism, edited and translated by Peter Baehr and Gordon C. Wells (London, Penguin Books, 2002).

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-5862 Fri, 13 Oct 2023 17:00:00 +0200 Séminaire avec Marie-Sophie Winter "Texte et codex : les miscellanées médiévales de langue allemande" /actualites/actualite/seminaire-avec-marie-sophie-winter-texte-et-codex-les-miscellanees-medievales-de-langue-allemande Séminaire présenté par Marie-Sophie Winter, professeure invitée au sein de l'UR "Mondes germaniques et nord-européens"

Selon Armando Petrucci, l’invention au IVe siècle, dans le milieu de la communauté christiano-copte d’Égypte, de « recueils de textes divers d’auteurs différents transcrits les uns à la suite des autres », qui succédèrent au livre unitaire, constitua une césure essentielle dans l’histoire de l’écrit et de sa matérialité. Ce qu’il nomme « miscellanées » était destiné à se développer à partir du XIIIe siècle pour devenir un phénomène culturel central du Moyen Âge tardif européen. Tout en participant d’une évolution générale de la production livresque qui tend alors à devenir une activité économique, leur développement coïncide avec une tendance esthétique à la compilation et à la totalisation, ainsi qu’à la codification, la canonisation et une certaine popularisation du savoir. Mais comment aborder ces recueils caractérisés par une très grande hétérogénéité, et pour partie élaborés artificiellement par la réunion de textes copiés isolément dans un premier temps ? Comment penser, dans ce contexte, le rapport entre le contenu et la matérialité du support écrit, entre le texte et le codex ? L’intervention abordera ces questions à partir d’un recueil en langue allemande de la BNU (ms. 2119, vers 1450) pour suggérer des pistes d’étude au croisement entre la codicologie, l’analyse poétique et les études culturelles. Elle évoquera ce faisant la nécessité d’aborder les manuscrits de langue allemande dans une perspective interculturelle qui englobe les mondes germaniques et nord-européens.

Pour suivre la conférence en visio : https://bbb.unistra.fr/b/tho-aek-yvy-dnh

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda de Mondes germaniques
news-5565 Thu, 12 Oct 2023 18:00:00 +0200 Annette Lassen (Copenhague): Óðinn – Master of Mythological Mansplaining? /actualites/actualite/annette-lassen-copenhague-odinn-master-of-mythological-mansplaining In scholarship, Óðinn is often considered to be the most complex Old Norse god. Over time, Óðinn has been interpreted as e.g. a Nordic Odysseus, Bacchus, Buddha, Mercury/Hermes, Attis or Thoth, and parallels have been found to e.g. Mithras, Zeus, Vishnu, Krishna, Mars, and Pluto. It has been argued that Óðinn is a sun-god, a wind-, air- or storm-god, and leader of the army of the dead, a sky god, a psychopomp, a shaman, a god of royalty, and a god of the divisions of time. He has been characterised as a battle god, a god of fate, a god of poetry, and finally, a duality in his character has been noted. The reason for the manifold interpretations of Óðinn can be found in the shifting emphases in research history and in the texts themselves, since Óðinn is the Old Norse god who appears in most Old Norse sagas and poems, written with different purposes.

One of the recurring features in the stories of Óðinn is wisdom, in which scholars have found a feminine component. In many stories in sagas and eddas, we see the god searching for wisdom, testing the wisdom of others, and finally giving wisdom and advice. The paper will delve into these stories asking which wisdom Óðinn gives, and to whom. Is Óðinn’s wisdom always for the benefit of the listener? Is his wisdom a weapon? And is Óðinn as wise as he wishes to appear?

 

Conférence organisée par Peter Andersen (ARCHE) et Thomas Mohnike (MGNE)

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Agenda de Mondes germaniques