Mondes germaniques et nord-européens - UR 1341 - Faculté des langues - Université de Strasbourg https://langues.unistra.fr fr Mondes germaniques et nord-européens - UR 1341 - Faculté des langues - Université de Strasbourg Sun, 19 May 2024 09:48:26 +0200 Sun, 19 May 2024 09:48:26 +0200 TYPO3 EXT:news news-7234 Tue, 30 Apr 2024 10:58:53 +0200 Histoires nationales et narrations minoritaires. Vers de nouveaux paradigmes scolaires ? XXe-XXIe siècles /actualites/actualite/histoires-nationales-et-narrations-minoritaires-vers-de-nouveaux-paradigmes-scolaires-xxe-xxie-siecles L'enseignement de l’histoire est traversé depuis la fin du 20e siècle par de nouveaux enjeux internationaux autour de la diversité des cultures et des mémoires portées par la présence de minorités au sein des espaces nationaux.

Dans une approche volontairement décentrée du cas français, ce livre analyse des situations inscrites dans différents contextes historiques (européanisation, régionalisme, post-génocide, postcommunisme, postcolonial…) dans lesquels les questions narratives et minoritaires sont devenues particulièrement vives. Du micro-local (quartier de Gazi à Istanbul), ou régional (Tyrol du sud), au national (Belgique, Mexique, Roumanie), il propose également des comparaisons en Europe (Pologne/pays d’Europe centrale et orientale ; France/Allemagne) et en Amérique du Nord (États-Unis/Canada/Québec).

À distance des polémiques sur l’abandon du récit national régulièrement invoqué en France, l’ouvrage offre une compréhension de la transformation des imaginaires historiques de sociétés nationales mondialisées par l’intermédiaire de l’École. Des sociétés dont les passés, souvent conflictuels, ne cessent d’être la source de recompositions politico-identitaires.

Auteurs: Piero S. Colla, Bénédicte Girault, Sébastien Ledoux
Édition: Première édition
Éditeur: Presses Universitaires du Septentrion

En savoir plus

]]>
Actualités de la Faculté des langues Actualités de Mondes germaniques Publications de Mondes germaniques
news-7150 Wed, 17 Apr 2024 14:00:00 +0200 Ateliers de recherche Villa Vigoni : Faszination und Trauer > Kulturvergleichende Blicke auf Ästhetiken von Biodiversität, Artensterben und künstlerischer /actualites/actualite/ateliers-de-recherche-villa-vigoni-faszination-und-trauer-kulturvergleichende-blicke-auf-aesthetiken-von-biodiversitaet-artensterben-und-kuenstlerischer L'équipe française coordonnée par Aurélie Choné va se rendre du 17 au 20 avril à la Villa Vigoni pour le premier atelier du programme de recherche "Fascination et deuil. Regards culturels comparés sur les esthétiques de la biodiversité, de l'extinction des espèces et de leur restitution artistique". L'équipe française est composée de Aurélie Choné (Université de Strasbourg), Laurence Dahan-Gaida (Université de Franche-Comté), Hildegard Haberl (Université de Caen-Normandie), Mathilde Régent (Université de Paris Sorbonne Nouvelle) et Anne Simon (CNRS ENS). Esthétiques de la biodiversité

La rencontre fera le point sur la représentation artistique de la biodiversité. L'accent sera mis sur les questions suivantes : quels sont les formats médiatiques utilisés pour relever le défi d'une représentation de la diversité et comment la richesse des espèces est-elle transmise de manière affective en tant qu’objet de fascination biologique et esthétique ? Quelle est la relation entre les représentations artistiques de la biodiversité et les savoirs biologiques et naturalistes ? Quelles espèces deviennent à certaines époques des espèces phares dans les arts et les lettres, et quelles sont les raisons extra- et intralittéraires du regain ou de la perte d'intérêt pour ces espèces?

 

Die Tagung unternimmt eine Bestandsaufnahme zur künstlerischen Repräsentation von Artenvielfalt. Im Zentrum stehen folgende Fragen: Mit welchen medialen Formaten wird der Herausforderung einer Darstellung von Vielfalt begegnet und wie wird Artenreichtum als biologisches ebenso wie ästhetisches Faszinosum vermittelt? In welcher Beziehung stehen künstlerische Repräsentationen von Biodiversität zu biologisch-naturkundlichen Wissensbeständen? Welche Spezies werden in bestimmten Epochen jeweils zu „flagship species“ und welche Gründe gibt es für deren Aufmerksamkeitsgewinn und -verlust?

 

  • ab 17/04/2024 bis 20/04/2024
  • Villa Vigoni
  • Koordination

Prof. Aurélie Choné, Université de Strasbourg;
Prof. Gianfranco Mormino, Università degli Studi di Milano;
Prof. Dr. Evi Zemanek, Universität Freiburg 

Le programme des ateliers

]]>
Actualités du département d'études allemandes Actualités de Mondes germaniques
news-6938 Tue, 20 Feb 2024 21:43:57 +0100 DESHIMA n° 17/2023 : Usages du Nord dans la communication politique /actualites/actualite/deshima-n-17-2023-usages-du-nord-dans-la-communication-politique Ce numéro porte sur les usages politiques et intellectuels des concepts de « Nord » et de « Sud » dans l’histoire des États-nation modernes. Tout en portant une attention particulière sur l’aire nordique et néerlandaise, les articles explorent la question dans une perspective européenne et mondiale.

 

Usages du Nord

Tommaso DI CARPEGNA FALCONIERI — Quand le médiévalisme rencontre le boréalisme

Petra BROOMANS — Lost Heritage and Reconstructing Sámi Roots in Mats Jonsson’s Comic Novel Närvi var samer

Joanna KODZIK — From Justification to Inclusion. “Using the North” in the Moravians Official’ Communication from Greenland in the 18th Century

Alexandre ZEITLER — Connecting Knowledge in the Stjernøya Case Beyond Mining vs. Reindeer Herding 

Paola GENTILE — The “Lazy” and The “Frugal”. The Images of Italy and The Netherlands in The Social Media Discourse of the Covid Crisis

Laura ZEITLER — Creating a Norwegian Art at the Turn of the 20th Century Henrik Bull’s Pioneering Contribution 

Elisa NISTRI — Mère, citoyenne, déesse. Les figures féminines dans les affiches électorales françaises, allemandes, italiennes et néerlandaises dans l’entre-deux-guerres

Piero COLLA — Une école démocratique et des familles libérées ? Constructions télévisuelles d’un imaginaire métapolitique du Nord en France (1960-1980)

Barbara HENKES — The Dutch Captain Jan van Riebeeck in South Africa: An Icon of White Europeanness from the North

Thomas BUIJNINK — European Crises and Ordoliberalism: A North-South Divide in Dutch Political Communication?

Jeremy TRANMER — The North-South Divide and British Politics in the 1980s 

 

Savants Mélanges

Britta BENERT — Sur les traces néerlandaises de Lou Andreas-Salomé : Esquisse à propos de Ruth, livre à succès de 1895

Claudia ZELLER — L’État entre retrait et retour. La bureaucratie dans la littérature néerlandophone du début du XXIe siècle

 

Débats

Thomas MOHNIKE — Les études nordiques doivent changer si elles veulent rester ce qu’elles sont 

]]>
Actualités du département d'études nord-européennes Publications du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques Publications de Mondes germaniques
news-6082 Mon, 15 Jan 2024 19:39:00 +0100 AàC : Bjørnstjerne Bjørnson en Europe : un théâtre en jeu /actualites/actualite/aac-bjoernstjerne-bjoernson-en-europe-un-theatre-en-jeu Journée d'études : 24 mai 2024 (Strasbourg) / deadline AàC : 15/01/24 Appel à communication

Journée d’études le 24 mai 2024 – Université de Strasbourg

English below

Bjørnstjerne Bjørnson en Europe : un théâtre en jeu

L’attribution du Prix Nobel de littérature 2023 au dramaturge norvégien Jon Fosse au nous donne l’occasion de revenir sur le parcours d’un de ses compatriotes qui a obtenu la même récompense en 1903 : Bjørnstjerne Bjørnson (1832-1910). Tantôt rival, tantôt proche de Henrik Ibsen (1828-1906) dont il était le contemporain, il ne bénéficie pas aujourd’hui de la même notoriété. Pourtant il eut de son vivant une aura considérable : à ses débuts, il contribua au mouvement du romantisme national et c’est à lui que l’on doit l’hymne national norvégien Ja, vi elsker dette landet [Oui, nous aimons ce pays] (1864). Il aborde aussi le roman et la critique littéraire et sociétale, traitant des enjeux de son temps avec notamment En fallit [Une faillite] (1875). La fin de sa vie le voit rejoindre le symbolisme avec Over Ævne [Au-delà des forces] (1883).

Bjørnson était de tous les débats de son époque et son œuvre fit débat. S’il est méconnu en France, il n’est pas à proprement parler un invisible, ni un oublié de l’histoire littéraire européenne. Il est en fait invariablement cité pour deux raisons : en tant qu’instigateur et promoteur de la « percée moderne » en 1871 et en tant qu’auteur d’En Handske [Le Gant], une pièce de théâtre qui connaît deux versions.

La « percée moderne » constitue pour partie une relecture critique du romantisme, ou plutôt d’un romantisme scandinave auquel Bjørnson reproche son désengagement des questions actuelles de société. Le Gant (dont la version de 1883 a été peu jouée, publiée et amplement commentée et celle de 1886 peu ou pas publiée ni traduite), interroge également une forme de naïveté ou d’idéalisme : Svava et Alfred s’apprêtent à se marier, mais lorsqu’elle apprend qu’il a eu une liaison avant leur rencontre, elle lui jette son gant au visage. Elle refuse la « double morale » qui veut que les femmes se trouvent méjugées lorsqu’elles ont plusieurs amours, quand les hommes reçoivent pour le même comportement indulgence générale voire encouragement. Une telle position suscite de vives réactions de la part des contemporains de Bjørnson et le sedelighetsdebatten [débat sur la moralité sexuelle] voit s’affronter par articles interposés, œuvres littéraires et mêmes dans des conférences les moralistes et les immoralistes partisans de l’amour-libre tels que August Strindberg (1849-1912).

On le connaît donc à la fois comme acteur de la percée moderne et initiateur du débat sur la moralité sexuelle, si ce sont deux repères commodes, ils sont toutefois parcellaires, voire réducteurs. Cette journée d’études entend donc les bousculer, en abordant l’œuvre et la trajectoire de l’auteur dans leur ensemble, occasion de remettre en perspective et peut-être à leur juste place ces points saillants.

Ainsi, la journée d’études, ne propose pas de revenir exclusivement sur la hanskestriden [querelle du Gant], amplement traitée par la critique (Bredsdorff 1969/1973, Stenberg 1999, Tinderholt 1999). Néanmoins, la récente retraduction française du Gant par Corinne François-Denève (Avant-Scène théâtre, 2023) nous offre prétexte à revenir sur des aspects encore inexploités de l’œuvre comme par exemple les « théories surhumaines » (le mot est dans Le Gant) qui sous-tendent la pensée de Bjørnson. Il s’agit de sortir Bjørnson de son isolement scandinave afin de le mettre en perspective de diverses manières.

Les propositions d’une demi-page environ pourront ainsi porter sur ces axes, sans prétention à l’exhaustivité :

  • Bjørnson homme de théâtre européen (influence et critiques) : Bjørnson, directeur de plusieurs salles de spectacle, qui a voyagé en Allemagne, en Italie et en France (où il est mort), connaît bien le théâtre de son temps. Lecteur et spectateur de pièces de Kotzebue, de Scribe, d’Augier, contemporain de Catulle Mendès, de Shaw et d’Ibsen, Bjørnson comme « homme de théâtre européen » retiendra ici l’attention, ainsi que ses contestations critiques (auteur de pièces qui sont autant de dissertations scéniques, de théâtre dans un fauteuil, de dialogues philosophiques ou théories morales). Par exemple Le Gant tient du proverbe (Musset), du drame en habit noir et de la comédie (La Question d’argent de Dumas). Les influences romanesques pourront être également considérées dans cet axe.

  • Bjørnson homme de théâtre européen (réception et critiques) : L’œuvre de Bjørnson a été récompensée et valorisée jusqu’à obtenir un prix Nobel, mais qu’en est-il de la suite ? Il s’agira de se demander quelle réception, quelle canonisation a reçu son œuvre – en Norvège comme au-delà de ses frontières ? Pourquoi a-t-on le sentiment diffus qu’il a été oublié ? Des nouvelles générations de dramaturges nordiques comme Jon Fosse ou Sara Stridsberg jusqu’à la bande dessinée populaire (Øystein Runde et Geir Moen, De fire store: Når de døde våkner [Les Quatre Grands : Quand les morts se réveilleront], 2007), peut-on même parler d’un héritage de Bjørnson ?

  • Bjørnson mis en scène : On pourra s’interroger sur les mises en scène des pièces de Bjørnson en Europe et les interprétations auxquelles le théâtre de Bjørnson a donné lieu de son vivant jusqu’à aujourd’hui. Le romancier et le penseur Bjørnson éclipsent-ils l’auteur de théâtre ? Ses pièces apparaissent-elles comme datées à l’instar de celles d’autres auteurs européens de la fin du XIXe siècle (Henri Becque, Victorien Sardou), et pour quelles raisons ?

  • Le Gant et ses réécritures : Déçu par la réception de l’œuvre, qui manquait selon lui son but (la sympathie allait au personnage masculin), l’auteur l’a en effet réécrite, pratiquant une forme de réécriture « de plateau » dont l’audace d’écriture ou l’obédience au public voire le pragmatisme ou les modèles sont à évaluer. Des comparaisons entre les deux versions, ou bien des perspectives comparatistes avec d’autres pièces norvégiennes ou internationales (réécrites, modifiées, comme la fin de Maison de poupée d’Ibsen ou ayant fait scandale) seront les bienvenues. La réception par la presse estimant les personnages de cette pièce et d’autres de Villiers de l’Isle Adam ou Catulle Mendès, par exemple, « illogiques » ou leurs comportements « inutilement obstinés », « invraisemblables » engagera une réflexion sur les catégories et surtout les mots de la critique et leurs conséquences.

 

Informations

La journée d’études aura lieu en hybride le vendredi 24 mai 2024 à la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace (Strasbourg). Les propositions de communication de 20 minutes (une demi page en .doc ou .pdf) devront être envoyées à rjamet[at]unistra.fr et guyots[at]unistra.fr au plus tard le 15 janvier 2024. Les communications pourront être données en français ou en anglais. Les propositions de doctorant-es sont chaleureusement accueillies.

La journée d’études est co-organisée par Raphaël Jamet et Solenne Guyot (UR1341 Mondes germaniques et nord-européens (Université de Strasbourg)), Corinne François-Denève (UR4363 ILLE (Université de Haute Alsace)) et Florence Fix (UR 3229 CÉRÉdI (Université de Rouen Normandie)). Un projet de mise en scène et lectures par des étudiant-es est en cours et pourrait se concrétiser lors de la journée d’études.

 

Call for papers

Symposium, 24 May 2024, University of Strasbourg

Bjørnstjerne Bjørnson in Europe: a theatre at stake

The award of the 2023 Nobel Prize for Literature to Norwegian playwright Jon Fosse gives us an opportunity to look back at the career of one of his compatriots who won the same prize in 1903: Bjørnstjerne Bjørnson (1832-1910). Both a rival and a close relative of Henrik Ibsen (1828-1906), Bjørnstjerne Bjørnson is not as well known today. In his early years, he contributed to the national Romantic movement, and he has written the Norwegian national anthem Ja, vi elsker dette landet [Yes, we love this country] (1864). He also wrote novels and literary critics, dealing with the social issues of his time, for example in En fallit [Bankruptcy] (1875). At the end of his life, he embraced symbolism with Over Ævne [Beyond the Forces] (1883).

Bjørnson was involved in all the debates of his time, and his work was much debated. Although he is little known in France, he is not strictly invisible or forgotten in European literary history. In fact, he is regularly quoted for two reasons: as the initiator and promoter of the "modern breakthrough" in 1871, and as the author of En Handske [The Glove], a play that has two different versions.

The "modern breakthrough" partly constituted a critical re-reading of Romanticism, or rather of Scandinavian Romanticism, which Bjørnson criticised for its disengagement from current social issues. The Glove (the 1883 version has been rarely performed, but published and widely commented on, while the 1886 version has been hardly, if at all, published or translated) also confronts a form of naivety or idealism: Svava and Alfred are about to get married, but when she learns that he had an affair before they met, she throws her glove in his face. She rejects the "double standard of morality" which sees women despised when they have several affairs, while men receive general indulgence and even encouragement for the same behaviour. Such a position raised strong reactions from Bjørnson's contemporaries, and the sedelighetsdebatten [debate on sexual morality] brought moralists and immoralists who supported free love, such as August Strindberg (1849-1912), into conflict through articles, literary works and even lectures.

We thus know him both as a contributor to the "modern breakthrough" and as the driving force behind the debate on sexual morality. While these are two helpful milestones, they are nonetheless fragmentary if not reductive. The aim of this symposium is to challenge these two conceptions by looking at the author's work and career as a whole, in order to put it into perspective.

In this way, the symposium does not seek to focus on the hanskestriken [querelle du Gant] well-known in the research (Bredsdorff 1969/1977, Stenberg 1999, Stenberg 1999, Tinderholt 1999). Nevertheless, Corinne François-Denève's recent French retranslation of Le Gant (Avant-Scène théâtre, 2023) is an opportunity to revisit some of the unexplored aspects of the work, such as the "theories surhumaines" (the word is found in Le Gant) that underlie Bjørnson's thinking. The intention is to take Bjørnson out of his Scandinavian isolation and look at him from different perspectives.

 

Proposals of comunication could therefore focus on these axis, without pretending to be exhaustive:

  • Bjørnson as a figure in European theatre (influence and criticism): Bjørnson, director of several theatres, who travelled to Germany, Italy and France (where he died), was well acquainted with the theatre of his time. He was a reader and spectator of plays by Kotzebue, Scribe and Augier, and a contemporary of Catulle Mendès, Shaw and Ibsen. Bjørnson's role as a "figure of the European theatre" is of particular interest here, as are his critical challenges (he is the author of plays which are as much stage essays as armchair plays, philosophical dialogues and moral theories). For example, Le Gant is in some ways a proverb (Musset), a black-robed drama and a comedy (Dumas's La Question d'argent). Novel influences can also be considered under this axis.
  • Bjørnson as a figure in European theatre (reception and criticism): Bjørnson's work has been rewarded and valued to the point of winning a Nobel Prize, but what about afterwards? We will be looking at how his work has been received and canonised - both in Norway and in other countries. Why is there a vague feeling that he has been forgotten? From new generations of Nordic playwrights such as Jon Fosse and Sara Stridsberg to popular comics (Øystein Runde and Geir Moen, De fire store: Når de døde våkner [The Great Four: When the Dead Wake Up], 2007), can we even speak of a Bjørnson legacy?
  • The staging of Bjørnson's plays: We can discuss the staging of Bjørnson's plays in Europe and the interpretations to which Bjørnson's theatre has been subjected throughout his lifetime and up to today. Do Bjørnson the novelist and thinker overshadow the playwright? Do his plays seem outdated, like those of other European playwrights of the late nineteenth century (Henri Becque, Victorien Sardou), and why?
  • The Glove and its rewritings: Bjørnson was disappointed by the reception of The Glove once it had been performed; in his opinion, it failed to achieve its aim (sympathy going to the male character). Indeed, the author rewrote it, practising a form of 'stage' rewriting whose writing audacity or obedience to the public, or even pragmatism or models, are to be discussed. We welcome comparisons between the two versions, or comparative perspectives with other Norwegian or international plays (rewritten, modified, like the end of Ibsen's A Doll's House, or which have caused a scandal). The press's reception of the characters in this play and others by Villiers de l'Isle Adam or Catulle Mendès, for example, as 'illogical' or their behaviour as 'needlessly obstinate' or 'unbelievable' is an opportunity to reflect on the categories and, in particular, the words used by critics and their consequences.

 

Information

The symposium will be held in-person and online (hybrid) on Friday 24th May 2024 at the Maison Interuniversitaire des Sciences de l'Homme - Alsace (Strasbourg). Proposals for 20-minute communications (half a page in .doc or .pdf format) should be sent to rjamet[at]unistra.fr and guyots[at]unistra.fr by 15 January 2024 at the latest. Communications may be given in French or English. Proposals from PhD candidates are warmly welcomed.

The symposium is co-organised by Raphaël Jamet and Solenne Guyot (UR1341 Mondes germaniques et nord-européens (Université de Strasbourg)), Corinne François-Denève (UR4363 ILLE (Université de Haute Alsace)) and Florence Fix (UR 3229 CÉRÉdI (Université de Rouen Normandie)). A project involving performances and readings by students is currently in preparation, and could be presented during the symposium.

 

Bibliographie indicative / Bibliography

 

BJERCK HAGEN Erik, Norsk litteratur 1830-1875: romantikk, realisme, modernisme, Oslo, Dreyers forlag, 2019.

BJERCK HAGEN Erik, Livets overskudd - Bjørnstjerne Bjørnsons glemte kvaliteter, Oslo, Gyldendal, 2013.

BLIKSRUD Liv, D’AMICO Giuliano, WULFSBERG Marius et ÅSLUND Arnfinn, Den engasjerte kosmopolitt. Nye Bjørnson-studier, Oslo, Novus, 2013.

BREDSDORFF Elias, « Moralists versus Immoralists : The Great Battle in Scandinavian Literature in the 1880’s », in Scandinavica: International Journal of Scandinavian Studies, 6.1, 1969, p. 91-111.

BREDSDORFF Elias, Den store nordiske krig om seksualmoralen. En dokumentarisk fremstilling afsædelighedsdebatten i nordisk litteratur i 1880, Copenhague, Gyldendal, 1973.

BRIENS Sylvain, Paris, laboratoire de la littérature scandinave moderne. 1880-1905, Paris, L’Harmattan, 2010.

CHEVREL Yves, « La Pièce bien faite : de Sardou à Ibsen », in DUCREY Guy (éd.), Victorien Sardou, Un siècle plus tard, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2007, p. 161-170.

STENBERG Lisbeth, « Sexualmoral och driftsfixering — förnuft och kön i 1880-talets sedlighetsdebatt », in DAHLSTEDT Sten et KVIST DAHLSTEDT Barbro (éd.), Stockholm/Stehag, Symposion förlag, 1999, p. 173-225.

TINDERHOLT, Elin B., « Bjørnson og sedelighetens retorikk: Bjørnsons retoriske strategier innen forskjellige sjangre i sedelighetsdebatten », in Bjørnson-årbok, vol. 2, Aulestad, Aulestad forlag, 1999, p. 19-31.

 

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-5784 Sun, 31 Dec 2023 19:13:00 +0100 AaC : L’objet livre et les avant-gardes littéraires et artistiques dans les espaces germanophones et nord-européens de 1945 à nos jours /actualites/actualite/aac-lobjet-livre-et-les-avant-gardes-litteraires-et-artistiques-dans-les-espaces-germanophones-et-nord-europeens-de-1945-a-nos-jours Colloque international : 18-19 octobre 2024 (Strasbourg) / deadline AàC : 31/12/23 Appel à contribution  - Colloque international

Organisation : Raphaël Jamet et Aurélie Le Née - MCF à l’Université de Strasbourg

 18-19 octobre 2024 à Strasbourg

Argumentaire

Strasbourg sera la capitale mondiale du livre selon l’UNESCO en 2024, ce qui est l’occasion d’organiser un colloque sur les liens entre l’objet livre et les avant-gardes :

 

Comment l’objet livre interroge-t-il le concept d’avant-garde ?

Comment les avant-gardes interrogent-elles l’objet livre ?

 

Dans sa « Recommandation concernant la normalisation internationale des statistiques de l’édition de livres et de périodiques » du 19 novembre 1964, l’UNESCO proposait la définition suivante du livre : « Un livre est une publication non périodique imprimée comptant au moins 49 pages, pages de couverture non comprises, éditée dans le pays et offerte au public. »[1]

Si cette définition plutôt restrictive semble adaptée pour déterminer des critères clairs de classification des publications, d’autres définitions offrent une acception bien plus large du livre, comme par exemple dans l’introduction de l’Histoire du livre en Occident de Frédéric Barbier : « nous comprendrons sous la définition de livre tout objet imprimé, indépendamment de sa nature, de son importance et de sa périodicité, ainsi que tout objet portant un texte manuscrit et destiné, au moins implicitement, à une certaine publicité. »[2]

Cette acception semble particulièrement pertinente dans le contexte de l’avant-garde où les publications de revues, mais aussi de tracts ou de petits fascicules sont courantes. Publication, texte ou objet : ces définitions interrogent à leur manière une certaine matérialité du livre. Frédéric Barbier rappelle d’ailleurs l’étymologie du terme dans les langues latines (du latin liber : « la pellicule d’un arbre entre l’écorce extérieure et le bois proprement dit »)[3] et dans les langues germaniques (du vieil haut allemand bokis : le hêtre).[4]

Cette matérialité joue un rôle central dans la création moderne et d’avant-garde, y compris dans son rapport au livre, conduisant à la définition de sous-catégories comme le livre de peintre, le livre d’artiste, le livre-objet, à propos desquelles Pascal Fulacher précise :

"Au-delà du livre d’artiste, apparaît le livre-objet, où textes et images, après avoir recherché la connivence dans le livre de peintre puis la fusion dans le livre d’artiste, participent à l’élaboration d’une troisième dimension, voire s’effacent derrière l’objet-livre comme pour rappeler la matérialité de celui-ci et son volume dans l’espace."[5]

Ainsi le livre devient-il un objet d’art à part entière, dans toute sa matérialité, tandis que la période plus récente avec le numérique offre à l’expérimentation artistique et littéraire de nouveaux terrains de jeu. On le voit, la définition du livre en tant qu’objet est ouverte à diverses approches, tout comme l’est celle des avant-gardes.

Dans l’introduction de Béatrice Joyeux-Prunel à Naissance de l’art contemporain 1945-1970,

"les avant-gardes sont […] définies comme des groupes se prétendant novateurs, ou considérés comme tels, et qui furent parfois réellement à contre-courant des pratiques artistiques dominantes de leur époque."[6]

Cette appréhension assez large, contrairement à l’incontournable Théorie de l’avant-garde de Peter Bürger qui cantonne cette dernière, communément appelée « avant-garde historique », au dadaïsme, au surréalisme des débuts et à l’avant-garde russe après la révolution d’Octobre[7], nous semble plus intéressante pour aborder la période postérieure à la Seconde Guerre mondiale qui est celle choisie pour ce colloque.

Cette acception permet d’englober des productions aussi diverses que le pop art, le mouvement Fluxus, CoBrA, l’actionnisme artistique (actionnisme viennois), l’Internationale Situationniste et particulièrement ses sections scandinaves, la littérature expérimentale, la poésie concrète, les créations éditoriales (notamment scandinaves avec OEI, CHATEAUX, Forlaget Virkelig, H Press, etc) jusqu’à la poésie slam ou l’art algorithmique dont les centres se situent parfois en dehors de l’espace germanophone ou nord-européen, mais qui connaissent une réception dans ces espaces, posant, voire dépassant la question de la relation entre centre et périphérie,[8] parallèlement à celle des tensions entre culture dominante et contre-culture.[9]

Axes

Dans ce contexte, deux grands axes, correspondant à deux focales, sont proposés ainsi qu’un axe transversal. Les propositions devront porter sur les aires germanophones et nord-européennes et sur une période allant de 1945 à nos jours.

Axe 1 :

Comment l’objet livre interroge-t-il le concept d’avant-garde dans les sphères germanophones et nord-européennes ? En prenant comme centre de l’étude une ou plusieurs œuvres, on s’interrogera sur la manière dont les objets livres définissent, contournent ou redéfinissent le concept d’avant-garde de façon explicite ou implicite.

Les sources peuvent être de différentes natures et amener à des réponses différentes : on pourra s’interroger sur les publications en série (revues, périodiques, journaux, …), sur les collections, sur les livres d’artistes et livres-objets, voire sur des formes qui sortent des classifications habituelles (tracts, création numérique, ...).

Cet axe pourrait être également l’occasion de s’interroger sur l’influence du marché du livre sur la (auto)qualification d’avant-garde d’un artiste[10] ou d’un groupe d’artistes. Ainsi, on pourrait questionner la tension entre les livres d’artiste présentés comme œuvres avant-gardistes et la production marchande de catalogues ou de recueils de ces mêmes artistes. On pourrait également se demander dans quelle mesure les nouveaux usages du numérique et des supports papier jouent un rôle dans la (auto-)définition des artistes d’avant-garde.

Axe 2 :

Comment les avant-gardes interrogent-elles l’objet livre dans les sphères germanophones et nord-européennes ? En prenant comme focale les positions (par les œuvres ou par des théories) d’un artiste, poète ou groupe artistique d’avant-garde, on s’interrogera sur les conditions matérielles – d’existence et de diffusion – des œuvres étudiées.

Cela pourrait être l’occasion de s’intéresser aux réflexions sur la non-linéarité des formes et des formats, la non-adaptabilité de certaines œuvres au format traditionnel du « livre » et pourrait amener à découvrir ce que le numérique peut changer dans ces approches anticonformistes. Les positions des artistes et poètes pourraient également éclairer les hégémonies culturelles dans le marché de l’art et des publications.  Cet axe accueille également des réflexions sur les motivations commerciales derrière la production de certains livres, les enjeux de confidentialité, d’exclusivité pour certains textes, notamment dans leurs modes de diffusion ou bien les circulations et réappropriations des textes, des objets de ou dans les cercles politiques.

Enfin on pourra se demander s’il y a des artistes qui théorisent une définition du livre dans leurs textes ou œuvres, en prenant ou non position par rapport à l’avant-garde historique, la postmodernité ou les néo-avant-gardes. On pourra s’intéresser alors aux réseaux et formes de publication de ces théories et prises de position.

Axe transversal :

Toutes ces interrogations et ces sources étudiées croisent à un moment donné notre propre position en tant chercheur et chercheuse sur ces sujets. En effet, comment rendre compte linéairement – dans un texte scientifique – d’un objet qui ne l’est pas ? Comment trouver un équilibre dans ses travaux et approches lorsque l’on réinstitutionnalise par sa position académique des objets anti-institution ? Quelles nouvelles perspectives ces focales sur l’objet livre ouvrent-elles sur les questions souvent re-battues des avant-gardes ? Ces problématiques pourraient être intégrées aux réflexions menées dans les axes 1 et 2, mais peuvent aussi faire l’objet d’une communication plus générale en épistémologie de l’histoire de l’art, de la littérature, … en s’appuyant sur des œuvres ou théories des aires étudiées.

 Ces axes constituent des pistes non-exhaustives et cet appel reste ouvert à des études pouvant porter sur des problématiques connexes.

 

Informations pratiques :

Merci d’envoyer vos propositions de communication (300 mots en français ou en anglais) ainsi qu’une courte bio-bibliographie à Raphaël Jamet (rjamet[@]unistra.fr) et Aurélie Le Née (lenee[@]unistra.fr) avant le 31/12/2023. Les communications de 20 minutes pourront être données en français ou en anglais. L’appel est ouvert également à la participation des doctorants et doctorantes. Une publication est prévue et sera discutée lors du colloque. Si vous souhaitez montrer des objets livres un espace d’exposition éphémère est prévu pendant le colloque, avec un temps fort dans l’après-midi du 19 octobre.

Cet événement scientifique est porté par l’UR1341 Mondes Germaniques et Nords-Européens (MGNE).

 

Bibliographie sélective :

Apollon, Daniel, Philippe Régnier, et Claire Bélisle. L’édition critique à l’ère du numérique. Socio-économie de la chaîne du livre 9. Paris: l’Harmattan, 2017.

Barbier, Frédéric. Histoire du livre en Occident. Nouvelle éd. Mnémosya. Malakoff: Armand Colin, 2020.

Bartsch, Kurt. Avantgarde und Traditionalismus. Kein Widerspruch in der Postmoderne?, Innsbruck: Studien Verlag, 2000. 

Benhamou, Françoise. Le livre à l’heure numérique : papier, écrans, vers un nouveau vagabondage. Paris: Seuil, 2014.

Bennett, Andy. « Pour une réévaluation du concept de contre-culture ». Traduit par Jedediah Sklower. Volume !. La revue des musiques populaires, no 9 : 1 (15 septembre 2012): 19‑31. https://doi.org/10.4000/volume.2941.

Berg, Hubert van den, éd. A Cultural History of the Avant-Garde in the Nordic Countries : 1900 - 1925. Avant-Garde 28. Amsterdam: Rodopi, 2012.

Brogowski, Leszek. Editer l’art : le livre d’artiste et l’histoire du livre. Essais d’esthétique. Chatou: Éditions de la Transparence, 2010.

Bourseiller, Christophe et Olivier Penot-Lacassagne : Contre-cultures !, Paris : CNRS éditions, 2013.

Bürger, Peter. Theorie der Avantgarde, Göttingen : Wallstein Verlag, 2017 (1. Aufl. 1974, Suhrkamp). 

Chartier, Roger, et Jean Lebrun. Le livre en révolutions : entretiens avec Jean Lebrun. Paris: Textuel, 1997.

Eveno, Patrick. La presse quotidienne nationale : fin de partie ou renouveau? Paris: Vuibert, 2008.

Febvre, Lucien, Henri-Jean Martin, et Frédéric Barbier (postface). L’apparition du livre. Nouv. éd. Bibliothèque de l’Évolution de l’humanité 33. Paris: A. Michel, 1999.

Fischer-Lichte, Erika, Klaus Schwind (Hrsg.). Avantgarde und Postmoderne: Prozesse struktureller und funktioneller Veränderungen, Tübingen: Stauffenburg, 1991. 

Foster, Hal. Le retour du réel. Situation actuelle de l'avant-garde, Bruxelles : La lettre volée, 2005. 

Fouché, Pascal, Daniel Péchoin, et Philippe Schuwer, (dir.). Le livre : dictionnaire terminologique des métiers du livre. Paris : Éditions du Cercle de la librairie, 2016.

Fulacher, Pascal. Six siècles d’art du livre : De l’incunable au livre d’artiste. Paris: Citadelles & Mazenod : Musée des lettres et manuscrits, 2012.

Hecken, Thomas. Gegenkultur und Avantgarde 1950-1970, Tübingen: Narr Francke Attempto Verlag, 2006.

Hjartarson, Benedikt, Andrea Kollnitz, Per Stounbjerg, et Tania Ørum (ed.). A cultural history of the avant-garde in the Nordic countries 1925-1950. Avant-garde critical studies, volume 36. Leiden ; Boston: Brill Rodopi, 2019.

Hjartarson, Benedikt, Tania Ørum, Camilla Skovbjerg Paldam, et Laura Luise Schultz, (ed). A cultural history of the avant-garde in the Nordic countries since 1975. Avant-garde critical studies, volume 41. Leiden ; Boston: Brill, 2022.

Joyeux-Prunel, Béatrice. Naissance de l’art contemporain. 1945-1970. Une histoire mondiale, Paris : CNRS Éditions, 2021.

Mareuge, Agathe, Sandro Zanetti (dir.). The Return of DADA / Die Wiederkehr von DADA / Le Retour de DADA, Dijon : Les presses du Réel, 2022.

Moeglin-Delcroix, Anne. Esthétique du livre d’artiste : 1960-1980 : une introduction à l’art contemporain. Nouv. éd. rev. et Augm. Paris : Mot et le reste : Bibliothèque nationale de France, 2011.

Piault, Fabrice. Le livre : la fin d’un règne. Au vif. Paris: Stock, 1995.

Roberts, John, Revolutionary Time and the Avant-Garde, London / New York, Verso, 2015.

Veivo, Harri. « Le dialogue complexe entre le national et l’international dans la poésie d’avant-garde finlandaise des années 1960 », Études finno-ougriennes [En ligne], 43 | 2011, mis en ligne le 05 mars 2014, consulté le 23 mars 2023. URL : http://journals.openedition.org/efo/148 ; DOI : https://doi.org/10.4000/efo.148

Veivo, Harri. La poésie d’avant-garde en Finlande 1916-1944, Caen : Presses universitaires de Caen, 2022.

Veivo, Harri (dir.). Transferts, appropriations et fonctions de l’avant-garde dans l’Europe intermédiaire et du Nord,. Paris : L’Harmattan, 2012.

Zima, Peter V., Johann Strutz (Hrsg.). Europäische Avantgarde, Frankfurt am Main : Peter Lang, 1987. 

Zima, Peter V.. Moderne / Postmoderne. Gesellschaft, Philosophie, Literatur, Tübingen ; Basel: A. Francke Verlag, 2001 (2. überarbeitete Auflage, 1. Auflage: 1997). 

Ørum, Tania, et Jesper Olsson, éd. A cultural history of the avant-garde in the Nordic countries 1950-1975. Avant-garde critical studies, volume 32. Leiden ; Boston: Brill / Rodopi, 2016.

 

 

 

 

[2] Frédéric Barbier : Histoire du livre en Occident, Malakoff, Armand Colin 2020 [12000], p. 9.

[3] Ibid., p. 7.

[4] Ibid.

[5] Pascal Fulacher : Six siècles d’art du livre. De l’incunable au livre d’artiste, Paris, Citadelles & Mazenod, 2012, p. 245.

[6] Béatrice Joyeux-Prunel : Naissance de l‘art contemporain 1945-1970. Une histoire mondiale, Paris, CNRS Éditions, 2021, p. 9.

[7] Peter Bürger: Theorie der Avantgarde, Göttingen, Wallstein Verlag, 2017 (1. Aufl. 1974, Suhrkamp), p. 167.

[8] Voir par exemple Harri Veivo (dir.) : Transferts, appropriations et fonctions de l’avant-garde dans l’Europe intermédiaire et du Nord,. Paris, L’Harmattan, 2012 ou Tania Ørum, « The Post-War Avant-Garde in the Nordic Countries ». In A Cultural History of the Avant-Garde in the Nordic Countries 1950-1975,Brill, 2016, p.1‑46

[9] Voir par exemple Christophe Bourseiller , Olivier Penot-Lacassagne  : Contre-cultures !, Paris, CNRS  éditions, 2013. Bennett, Andy. « Pour une réévaluation du concept de contre-culture ». Traduit par Jedediah Sklower. Volume ! La revue des musiques populaires, no 9 : 1 (15 septembre 2012): p. 19‑31.

[10] Artiste est compris ici au sens large et inclut les écrivains et les poètes.

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-6007 Wed, 15 Nov 2023 20:00:00 +0100 AAC / CFP Colloque international "La rue dans la littérature et les arts de l’espace germanophone XIXe, XXe, XXIe siècles" /actualites/actualite/aac-cfp-colloque-international-la-rue-dans-la-litterature-et-les-arts-de-lespace-germanophone-xixe-xxe-xxie-siecles Appel à communications / Call for papers Colloque international 14 et 15 mars 2023 à Strasbourg Organisation : Emmanuel Béhague (Professeur, Université de Strasbourg), Elisabeth Kargl (Maître de conférences, Nantes Université), Marc Lacheny (Professeur, Université de Lorraine – Metz), Aurélie Le Née (Maître de conférences, Université de Strasbourg)

Colloque international "La rue dans la littérature et les arts de l’espace germanophone XIXe, XXe, XXIe siècles"

Structurant la ville depuis l’Antiquité, la rue, devenue dédale labyrinthique avec l’émergence des grandes métropoles de l’ère industrielle, est un motif récurrent dans la littérature et les arts, tout particulièrement depuis le XIXe siècle. On pense bien sûr au naturalisme, à l’expressionnisme ou à la Nouvelle Objectivité, mais aussi à la littérature engagée des années 1960 ou à la littérature du quotidien des années 1970, qui accordent une place importante à cet espace de l’entre-deux : entre la sphère publique et privée, l’ouvert et le fermé, la convivialité et la violence, la liberté et l’oppression. Comme le précisent les organisateurs de l’exposition STREET LIFE. Die Straße in der Kunst von Kirchner bis Streuli présentée au musée Wilhelm Hack de Ludwigshafen du 19 novembre 2022 au 5 mars 2023, la rue est un lieu éminemment dynamique :

Als lebhafte Verbindung zwischen öffentlichem und privatem Raum bildet die Straße seit jeher einen höchst heterogenen Ort, an dem unterschiedlichste Lebensbereiche unter anderem Arbeit, Freizeit, Konsum, Verkehr und Politik ––, gesellschaftliche Gruppen und Interessen aufeinandertreffen. Sie ist Ort der Repräsentation, Selbstinszenierung und Komm unikation, des Widerstands und Protestes.

C’est cette polyvalence de la rue que le présent colloque propose d’interroger à partir de textes littéraires, d’oeuvres d’art, de films, de photographies ou de romans graphiques dans l’espace germanophone du XIXe au XXIe siècle. Il ne s’agira pas ici d’aborder le street art et ses formes, déjà souvent traité par la critique ces dernières années,2 mais d’appréhender la rue comme motif de la littérature et des arts. Ce faisant, on questionnera la manière dont est évoquée / représentée / filmée la rue, on pourra analyser le lien entre la rue et ses habitants, le langage, voire les bruits de la rue, la rue comme théâtre d’événements historiques, où se croisent la grande et la petite histoire, ainsi que la fonction sociale et politique de la rue au sein de la cité tels que ces différents aspects apparaissent dans les productions artistiques du XIXe siècle à nos jours. Dans le domaine littéraire, on pense par exemple au théâtre de Wedekind ou Horváth, au roman Berlin Alexanderplatz de Döblin, à la scène d’ouverture de Der goldene Topf de Hoffmann ou celle de Der arme Spielmann de Grillparzer, mais également à des oeuvres un peu moins étudiées, comme Die gelbe Straße de Veza Canetti ou Die Straße der kleinen Ewigkeit de Martin Beradt, qui posent la question de la dimension communautaire de la rue. Pour les arts plastiques et la photographie, on pourra se reporter au très récent catalogue de l’exposition présentée au musée Wilhelm Hack qui offre un panorama international du traitement du motif depuis l’expressionnisme, évoquant entre autres, parmi les artistes germanophones, Ernst Ludwig Kirchner, George Grosz, Max Ernst, Valie Export, Friedrich Seidenstücker, Beat Streuli,3 ainsi que le catalogue Street. Life. Photography4 qui rassemble des photographies de rue des soixante-dix dernières années : Robert Frank, Candida Höfer, Erich Lessing, Rudi Meisel, pour ne citer que quelques noms parmi les photographes germanophones présentés dans ce catalogue. Au cinéma, le genre du Straßenfilm des années 1920 vient immédiatement à l’esprit, mais on peut aussi mentionner des productions plus récentes comme les séries 4 Blocks ou Wir Kinder vom Bahnhof Zoo dans lesquelles la rue et les scènes de rue occupent une place importante. Enfin, pour le roman graphique, citons par exemple Der König der Vagabunden (texte de Patrick Spät, dessin de Beatrice Davies)5 qui aborde la rue comme lieu de vie des sans-abris à travers le destin de Gregor Gog, fondateur de la « Confrérie des vagabonds » en 1927, ou bien la représentation de Berlin à l’époque du Mur qui sert de décor à drüben ! de Simon Schwartz.6
Les approches comparant plusieurs formes d’art pourraient être l’occasion d’apporter un nouveau regard sur des oeuvres connues tout comme pourraient le faire des analyses diachroniques, qui correspondent bien à la notion de motif, récurrent par définition, mais aussi à la rue à propos de laquelle on peut lire dans l’Histoire de la rue : de l’Antiquité à nos jours : « La rue est un espace d’activités multiples qui varient dans le temps – quotidien ou festif, diurne ou nocturne »7. Des comparaisons entre la représentation de la rue en Allemagne de l’Ouest et de l’Est, entre la rue dans la ville et celle dans le village pourraient également constituer des pistes de réflexion intéressantes. Même si le colloque porte sur l’espace germanophone, des comparaisons avec des productions artistiques issues d’autres aires géographiques sont envisageables.
Les communications, d’une durée de 20 minutes, pourront être proposées en français ou en allemand. Elles seront publiées dans la revue Recherches germaniques (numéro hors-série de 2026).

Merci d’envoyer votre proposition de communication (300 mots) ainsi qu’une brève bio-bibliographie avant le 15 novembre 2023 à Emmanuel Béhague (behague@unistra.fr), Elisabeth Kargl (elisabeth.kargl@univ-nantes.fr), Marc Lacheny (marc.lacheny@univ-lorraine.fr) et Aurélie Le Née (lenee@unistra.fr).

1 www.wilhelmhack.museum/de/ausstellungen/vorschau/street-life-die-strasse-in-der-kunst-von-kirchner-bis-streuli [16.04.2023]

2 Voir, entre autres : Jérôme Catz : Street Art : Mode d’Emploi, Paris, Flammarion, 2013 ; Magda Danysz : Anthologie du street art, Paris, Éditions Alternatives, 2023 (nouvelle édition, 12015) ; Katja Glaser : Street Art und neue Medien. Akteure – Praktiken – Ästhetiken, Bielefeld, Transcript Verlag, 2017 ; Stéphanie Lemoine et Julien Terral : In situ : Un panorama de l’art urbain de 1975 à nos jours, Paris, Éditions Alternatives, 2005 ; Rafael Schacter : Atlas du street art et du graffiti, Paris, Flammarion, 2017 ; Johannes Stahl : Street Art, Königswinter, Ullmann, 2009.

3 Astrid Ihle, René Zechlin (HAstrid Ihle, René Zechlin (Hrsrsg.)g.) : : SSTREET LIFE. TREET LIFE. Die Straße in der Kunst von Kirchner bis StreuliDie Straße in der Kunst von Kirchner bis Streuli, , München, München, Hirmer Verlag, 2022.Hirmer Verlag, 2022.

4 Sabine Schnakenberg (Hrsg.) : Sabine Schnakenberg (Hrsg.) : Street. Life. Photography : street photography aus sieben Jahrzehnten = seven Street. Life. Photography : street photography aus sieben Jahrzehnten = seven decades of street photographydecades of street photography [Ausstellung, Haus der Photographie in Hamburg vom 8. Juni 2018 bis 21. Oktober [Ausstellung, Haus der Photographie in Hamburg vom 8. Juni 2018 bis 21. Oktober 2018 ; Ausstellung, Kunst Haus in Wien vom 11. September 2019 bis 16. Februar 2020 ; Ausstellung, Fotomuseum 2018 ; Ausstellung, Kunst Haus in Wien vom 11. September 2019 bis 16. Februar 2020 ; Ausstellung, Fotomuseum in Winterthur vom 5. September 2020 bis 22. November 2020],in Winterthur vom 5. September 2020 bis 22. November 2020], Heidelberg, Kehrer, 2019.Heidelberg, Kehrer, 2019.

5 Patrick Spät / Beatrice DaviesPatrick Spät / Beatrice Davies : : Der König der VagabundenDer König der Vagabunden, , Berlin, aBerlin, avantvant--Verlag, 2019.Verlag, 2019.

6 Simon Schwartz : : drübendrüben !!, Berlin, avant, Berlin, avant--verlag, 2009. verlag, 2009.

7 Danielle Tartakowsky (dir.) : Histoire de la rue : de l’Antiquité à nos jours, Paris, Tallandier, 2022, p. 63.

8 La présente bibliographie se concentre sur les ouvrages qui abordent la rue comme principal sujet d’étude (à l’exception de deux références plus générales sur le cinéma qui incluent le Straßenfilm). Nous laissons de côté les nombreux livres qui portent sur la ville dans lesquels le motif de la rue peut être évoqué.

Bibliographie sélective 8 :

Antonia Csiba : Die Straße in Malerei, Grafik und Plastik des 20. Jahrhunderts unter Berücksichtigung des Films und der Literatur , Aachen, Techn. Hochsch., Diss., 1999.
Lotte H. Eisner : Die dämonische Leinwand , Frankfurt am Main Fischer Taschenbuch, 1980.
Gerhard H. Hommer : Attraktionen der Straße : eine Berliner Literaturgeschichte 1927 1932 , Göttingen, Wallstein Verlag, 2021.
Astrid Ihle, René Zechlin (Hrsg.) : STREET LIFE. Die Straße in der Kunst von Kirchner bis
Streuli , München, Hirmer Verlag, 2022.
Anton, Kaes : « Schauplätze des Verlangens. Zum Straßenfilm in der Weimarer Republik », in Dietrich Neumann (Hrsg.), Filmarchitektur. Von Metropolis bis Blade Runner München, Prestel, 1996, p. 26 32.
Siegfried Kracauer : V on Caligari zu Hitler , Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1984.
Béatrice N’Guessan Larroux : La rue dans tous ses états, Paris, L’Harmattan, 2018.
Sabine Schnakenberg (Hrsg.) : Street. Life. Photography : street photography aus sieben Jahrzehnten = seven decades of street photography [Ausstellung, Haus der Photographie in Hamburg vom 8. Juni 2018 bis 21. Oktober 2018 ; Ausstellung, Kunst Haus in Wien vom 11. September 2019 bis 16. Februar 2020 ; Ausstellung, Fotomuseum in Winterthur vom 5. September 2020 bis 22. November 2020], Heidel berg, Kehrer, 2019.
Danielle Tartakowsky (dir.) : Histoire de la rue : de l’Antiquité à nos jours, Paris, Tallandier, 2022.
Nicolas Whybrow : Street Scenes Brecht, Benjamin and Berlin , Bristol / Portland, Intellect Books, 2005.

Télécharger le fichier

]]>
Actualités de la Faculté des langues Actualités de Mondes germaniques
news-5420 Sun, 15 Oct 2023 23:55:00 +0200 AAC / CFP : Answering the Call: Aesthetic Expressions of Vocation and Responsibility in Nordic Cultures since 1750 /actualites/actualite/aac-cfp-answering-the-call-aesthetic-expressions-of-vocation-and-responsibility-in-nordic-cultures-since-1750 International Conference Date: 21st to 23rd March 2024 Place: Strasbourg “Jeg må! Jeg må; så byder mig en stemme i sjælens dyb, — og jeg vil følge den”? Ibsen, Catilina

In Ibsen’s first published play Catilina (1850), the eponymous protagonist is torn between love and duty. Though set in ancient Rome, the play speaks to a seemingly ever-present issue in Northern Europe: calls of duty ring throughout its modern history. Such a tendency has been seen as linked to a Protestant heritage, most famously by Max Weber.

In The Protestant Ethic, Weber noted that the German noun Beruf and the English equivalent 'calling' had no exact correspondences in the European languages of Catholic-majority countries. From the Reformation onward, these terms had started evoking a “high estimation of secular everyday labour”. Giving work a religious significance, they implied that one's religious duty could be fulfilled within this world. In fact, such notions demanded it, asking all Protestants to take their responsibility.

Stemming from Latin respons, being responsible initially comes from the ability to respond, thus to be held accountable for one’s deeds. It is a central notion for Luther, who believed that Christians, as both free Lords and serviceable servants of all things, are responsible for the world. The inner calling leads to a responsibility for the make-up of the outer world.

But the meaning of such a calling has always been ambiguous. Different actors have at various times made sense of the responsibility it entails differently. As Inger Hammar has shown, the calling, and its concomitant definition of work, has even been a point where larger historical changes are intellectually concentrated. It could thus be construed as a site of semantic struggle.

It has often been artists and authors who contribute to this debate. Literature, film and other fields of aesthetic expression have been sites in which the framework for understanding of what the duty to work consists is defined and redefined; they have been the medium where the tension between the individual and the voice(s) that call on them has been brought out.

As with the example of Ibsen above, the sense that one is responsible for one's fate and in extension for the world seems to be present even when the religious referent is missing. While fulfilling a calling is for most people today no longer linked to a sense of religious salvation, merely a brief look in contemporary Nordic literature would suggest that a sense of duty and reward remains. What appears to persist is the foundational stress on individual responsibility.

How, we wonder, does the sensed need to fulfill one's calling motivate decisions even when the call lacks a transcendental source or a specific message?

The conference organizers invite proposals that explore the themes of calling and responsibility within the context of (the often implicit) Protestant legacy in Nordic culture in literature, film and other fields of art.

 

Such an exploration may follow multiple paths, such as:

  • Art as vocation. The historical annals abound with artists of all kinds describing their relation to their work with a vocabulary verging on the religious, especially when it comes to justifying their need to stay true to their duty: Fredrika Bremer, Henrik Ibsen, Lars von Trier, to name just a few. What kind of responsibility to the world does such a stance suggest? Does the fact of staying true to one’s path, especially when it is met with strong resistance from the public and/or cultural institutions, inform the artistic value? Are there specific ways of using the language of religious experience for Nordic artists?

  • Fictional representations of vocation. We may think here of canonical works, such as Ibsen's Brand, or of lesser known ones, as Brannen (1961) by Tarjei Vesaas, where the main character receives an enigmatic phone call throwing him into a world of nightmarish visions that he must explore in order to understand what it means to be part of the human community. Such representations ask us whether a calling always chime with a sense of responsibility, or indeed whether answering a call may also be a way of avoiding a sense of responsibility.

  • Art as calling on its audience. In his studies of Swedish-language novels from the 20th century, Anders Tyrberg identifies an “aesthetics of calling out” (“anropsestetik”), which demands a response from the reader. Using an explicitly religious perspective based on a Lutheran distinction between imitatio and vocatio, he implies that the reader’s active relation to the text is the place where the calling is actualized. During the past century, it has not been rare for artworks to place the onus of finding their meaning on the audience. One such case is Paal-Helge Haugen’s “punktroman” Anne (1968). A collage of poetic prose and found material, it tasks the reader to construct a coherent and meaningful whole. In doing so, how does it, and other similar cases, appeal to the audience's responsibility?

This conference is organized by members of the research group “Aesthetics of Protestantism in Scandinavia from the 19th to the 21st Century” (Université de Strasbourg/Albert-Ludwigs-Universität Freiburg).
 https://www.skandinavistik.uni-freiburg.de/forschung/forschungsprojekte/aestheticsofprotestantism/

All papers will be given in English and the conference will result in a volume published in the series “Aesthetics of Protestantism in Northern Europe”, edited by Joachim Grage (Freiburg), Thomas Mohnike (Strasbourg) and Lena Rohrbach (Basel).

Please send your proposals for papers, of max. 500 words, accompanied by a short bio by 16 October 2023 to: 

Pehr Englén (pehr.englen[at]skandinavistik.uni-freiburg.de) and Emmanuel Reymond (ereymond[at]unistra.fr).

 

References

Inger Hammar, “From Fredrika Bremer to Ellen Key. Calling, Gender and the Emancipation Debate in Sweden, c. 1830-1900”, in Pirjo Markkola (ed.), Gender and Vocation. Women, Religion and Social Change in the Nordic Countries, 1830-1940 (Helsinki, SKS, 2000).

Anders Tyrberg, Anrop och ansvar. Berättarkonst och etik hos Lars Ahlin, Göran Tunström, Birgitta Trotzig, Torgny Lindgren (Stockholm, Carlsson Bokförlag, 2002).

Max Weber, The Protestant Ethic and the Spirit of Capitalism, edited and translated by Peter Baehr and Gordon C. Wells (London, Penguin Books, 2002).

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-5210 Tue, 14 Mar 2023 17:21:53 +0100 La poésie de Hans Faverey /actualites/actualite/la-poesie-de-hans-faverey Études Germaniques 2022/3 (n° 307) - Études réunies par Kim Andringa, Roberto Dagnino La revue Études germaniques a récemment décidé de mettre à l'honneur la poésie néerlandaise. Suite à la parution de la traduction intégrale de l'oeuvre de Hans Faverey, en 2019 aux éditions Vies Parallèles, le numéro 3 de 2022 d'EG présente un dossier thématique consacré à l'analyse et à l'état de la recherche sur Faverey, encore peu connu en France, mais considéré par les lettres néerlandaises comme l'un des plus grands représentants du renouveau poétique dans la deuxième moitié du XXe siècle.

Consultez-le sur cairn!

]]>
Actualités de la Faculté des langues Actualités du département d'études nord-européennes Publications du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques Publications de Mondes germaniques
news-5102 Fri, 10 Mar 2023 17:00:00 +0100 Autour du 8 mars 2023 femmes, féminismes et intersections dans le Nord de l'Europe /actualites/actualite/autour-du-8-mars-2023-femmes-feminismes-et-intersections-dans-le-nord-de-leurope Le 10 mars 2023, à l'occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes du 8 mars, les départements d'études néerlandaises et scandinaves organisent un temps d'échange (de 17h à 19h en 4103 au Patio) sur les thèmes des femmes, féminismes et des questions d'intersections que cela amène dans nos aires culturelles néerlandophones et nordiques. Cela sera l'occasion de présenter des oeuvres, personnes et thématiques en lien avec ces réflexions. Vous pouvez participer en venant lire un petit extrait de texte par exemple.

Un événement proposé par Raphaël Jamet - possibilité d'assister à une partie en hybride : https://bbb.unistra.fr/b/jam-ter-wck-iom.

]]>
Agenda de la Faculté des langues Agenda du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques
news-5036 Mon, 06 Feb 2023 10:52:04 +0100 Appel à communication: Les acteurs et médiateurs culturels à la limite /actualites/actualite/appel-a-communication-les-acteurs-et-mediateurs-culturels-a-la-limite Problèmes et difficultés interculturels dans la littérature, les arts plastiques, la musique et les sciences humaines Le traité de l’Élysée entre la France et l’Allemagne, mais aussi le 60e anniversaire de l’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD) en France, ont posé la première pierre d’un échange scientifique, littéraire, artistique et pictural intensif entre les deux pays. Cette coopération est également devenue un modèle pour d’autres relations et recherches interculturelles entre pays.
Lors de ce colloque, il s’agira de réfléchir, au-delà de la frontière franco-allemande, à la manière dont le transfert culturel dans l’œuvre et la vie des artistes et des médiateurs a atteint ses limites, a été freiné ou n’a pas du tout fonctionné. En abordant ces problèmes, il sera peut-être possible de trouver des approches, des propositions de solutions ou des hypothèses scientifiques qui pourront à l’avenir encourager l’échange interculturel et intellectuel et l’ancrer durablement de manière productive.

Limites du transfer culturel
Dans des exposés de 15 ou 30 minutes, il sera question du travail de médiation littéraire d’un.e auteur.e, de l’œuvre d’un traducteur/d’une tradcutrice ou d’une œuvre artistique qui n’a pas vu le jour ou qui n’a été réalisée que difficilement entre deux ou plusieurs frontières nationales. Qu’est ce que ces cas porraient nous apprendre ?
Des médiateurs culturels sont dans ce contexte tous celles et ceux qui, par leurs œuvres littéraires ou scientifiques, leurs images, leurs morceaux de musique ou d’autres contributions, ont contribué à la transmission de la culture au-delà des frontières nationales. Des œuvres et des auteur.e.s moins connu.e.s ou plutôt inconnu.e.s jusqu’à présent peuvent également être présenté.e.s. Les exemples interdisciplinaires sont expressément les bienvenus.

Entierement en ligne et bilingue
Le colloque sera entièrement en ligne et entièrement bilingue (français et allemand). Elle sera interprétée en français et en allemand par des interprètes simultanées.

Si vous souhaitez présenter un sujet intéressant, nous serions ravis de recevoir votre résumé en français ou en allemand que vous pouvez envoyer par e-mail avant le 30 mars à theresa.heyer@daad-lektorat.de et verena.ott@daad-lektorat.de. Les contributions des jeunes chercheur.e.s sont également les bienvenues !

Pour plus d'infos, n'hésitez pas de vous informer sur ce site-web : https://kulturvermittelnde-am-limit.de/fr/

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-4362 Fri, 20 Jan 2023 09:00:00 +0100 Soutenance de thèse Simon Théodore : "À Thor et à travers. La médiatisation d'un métal viking dans la presse Hard Rock en France (1983-2015)" /actualites/actualite/soutenance-de-these-simon-theodore-a-thor-et-a-travers-la-mediatisation-dun-metal-viking-dans-la-presse-hard-rock-en-france-1983-2015 Simon Théodore, doctorant de l'UR Mondes germaniques et nord-européens soutiendra sa thèse le 20 janvier 2023 sous le thème de "À Thor et à travers. La médiatisation d'un métal viking dans la presse Hard Rock en France (1983-2015)".

Horaire et lieu :

20 janvier, 9-13 h, Faculté de droit - Salle REDSLOB

Depuis son apparition à la fin des années 1960, la musique métal s’est diversifiée en de nombreux sous-genres. Celui parfois désigné par l’appellation « viking metal » réunit des formations qui véhiculent des représentations de la figure du viking et de la mythologie nordique à travers leurs productions discographiques. Certaines d’entre elles bénéficient d’une médiatisation et d’une réception en France par l’intermédiaire des magazines spécialisés. À partir de l’analyse d’un corpus de presse et d’entretiens réalisés avec des journalistes métal, cette thèse montre comment, en mobilisant un imaginaire du Nord médiéval, ces acteurs élaborent une représentation médiatique différenciée des groupes de métal viking. Après deux chapitres qui s’intéressent à la place de la culture nordique dans le travail journalistique et aux paramètres qui favorisent la mobilisation de l’imaginaire viking, trois études de cas sont consacrées à la médiatisation des groupes Bathory, Enslaved et Amon Amarth.

Membres du jury :

Claire Blandin, Université Sorbonne Paris Nord

Pascale Goetschel, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Gérôme Guibert, Université Sorbonne Nouvelle

Solveig Serre, Centre d’études supérieures de la Renaissance de Paris

Thomas Mohnike, directeur de thèse, Université de Strasbourg

]]>
Actualités de la Faculté des langues Actualités du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques
news-4288 Sun, 01 Jan 2023 00:00:00 +0100 Mapping Otherness in the North | Call for paper /actualites/actualite/mapping-otherness-in-the-north-call-for-paper Edit 23.10.2023 : Projet reporté et transformé en workshop "Les rencontres du Sápmi".

 

International Symposium | Mapping Otherness in the North. Identifying, collecting, and sharing knowledge in Sámi studies in 2023

The 2-day symposium aims at giving a comprehensive review of past and contemporary academic research in Sámi studies up to 2023 and highlight the blind spots, the unexplored possibilities of Sámi studies in 2023.

Partners: ERLIS, MGNE, MISHA

MISHA, University of Strasbourg | 27-28.4.2023

Deadline: January 1st, 2023

For more information: mappingthenorth.wordpress.com

Contact: alexandre.chollet[at]unicaen.fr / marie-lou.solbach[at]etu.unistra.fr / azeitler[at]unistra.fr 

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-4809 Tue, 13 Dec 2022 14:39:33 +0100 Candidatez au Prix de thèse Michael Werner 2023 /actualites/actualite/candidatez-au-prix-de-these-michael-werner-2023

PUBLIC : post-doctorant.e.s
DÉLAI DE CANDIDATURE : 01/02/2023

Le CIERA décerne son prix Michael Werner, un prix de thèse destiné à distinguer un travail doctoral parmi les recherches universitaires en lien avec le monde germanique.

Sont éligibles au prix Michael Werner les thèses de doctorat rédigées en français et issues de toutes les disciplines des sciences humaines et sociales.
Le prix est ouvert aux thèses de doctorat soutenues entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2022.

Le prix prend la forme d’une publication de la thèse primée dans la série Dialogiques du CIERA au sein de la collection Bibliothèque allemande des Éditions de la Maison des sciences de l’homme. Les frais de composition, d’édition et de promotion de l’ouvrage sont entièrement pris en charge par l’éditeur et le CIERA. Ce dernier assure un suivi auprès de l’autrice ou l’auteur pour la transformation du travail de doctorat en livre destiné à être publié.

Le prix Michael Werner est incompatible avec tout autre prix destiné à la publication de la thèse – dont l’obtention entraîne l’obligation de se retirer du concours.

Les candidat.e.s s’engagent à mener le travail de transformation de la thèse en livre dans un délai raisonnable.

Retrouvez toutes les modalités et candidatez directement sur le site du CIERA.

CONTACT

Valentin Boyer
valentin.boyer[at]sorbonne-universite.fr

 
]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-4394 Sun, 20 Nov 2022 08:21:14 +0100 Aesthetics of Protestantism in Northern Europe: Exploring the Field /actualites/actualite/aesthetics-of-protestantism-in-northern-europe-exploring-the-field Joachim Grage, Thomas Mohnike, Lena Rohrbach (eds) Brepols 2022 Le premier volume de notre nouvelle collection sur l'esthétique du protestantisme en Europe du Nord est sur le point d'être publié ! Découvrez-le ici !

Le livre explore les conséquences esthétiques du protestantisme en Scandinavie. Quatorze études de cas du XVIe au XXIe siècle traitent de cinq principes abstraits et transhistoriques qui caractérisent l'esthétique scandinave et qui découlent sans doute de la pensée et de la pratique protestantes, à savoir : la simplicité, le logocentrisme, la tension entre l'individualisme prononcé et le collectivisme, la relation au monde et l'éthique. Les contributions abordent l'esthétique particulière de l'imprimé, de la littérature, de l'architecture, du cinéma et de l'opéra scandinaves et réfléchissent à l'influence des traditions protestantes sur l'établissement des genres et des pratiques d'écriture.

Ce volume est le premier d'une nouvelle série qui étudiera l'influence de l'esthétique du protestantisme en Scandinavie, tant sur le plan théorique qu'à travers des analyses individuelles exemplaires.

Le livre était publié dans le cadre de notre projet Aesthetics of Protestantism in Northern Europe, financé par EUCOR-Seedmoney, iDex et le programme ANR-DFG.

 

 

]]>
Actualités de la Faculté des langues Actualités du département d'études nord-européennes Publications du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques Publications de Mondes germaniques
news-3718 Fri, 30 Sep 2022 16:16:00 +0200 Appel à contributions | Fonte et dissolution : une esthétique contemporaine ? /actualites/actualite/appel-a-contributions-fonte-et-dissolution-une-esthetique-contemporaine Appel à contributions pour la revue en ligne Culture Express dont le prochain numéro sera dédié à l’esthétique de la fonte dans les corpus contemporains (https://cultx-revue.com)  

La publication en ligne sera accueillie par la revue d’études culturelles en ligne Cultural Express dirigée par Matthieu Freyheit et Victor-Arthur Piegay, de l’Université de Lorraine. Le numéro sera dirigé par Marie-Lou Solbach, doctorante du laboratoire MGNE de l'Université de Strasbourg.


Les propositions d’articles, en français ou en anglais, d’environ 400 mots (avec titre et corpus), accompagnées d’une courte biographie peuvent être envoyées avant le 30 septembre 2022, à l’adresse suivante : smarielou[at]gmail.com 

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-4179 Sun, 11 Sep 2022 22:15:43 +0200 Chercheuse invitée : Cecilie Weiss-Andersen /actualites/actualite/chercheuse-invitee-cecilie-weiss-andersen Nous accueillons une chercheuse norvégienne le mois du septembre ! Cecilie Weiss-Andersen est doctorante à l'Université d'Oslo, où elle travaille sur la perception des modèles nordiques en France. Elle s'intéresse à la manière dont ces modèles apparaissent dans le discours politique et dans les débats de société, avec une attention particulière sur le rôle qu'ils peuvent jouer dans les évolutions en cours de la société française.

]]>
Actualités du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques
news-4097 Sun, 28 Aug 2022 23:55:00 +0200 Recrutement - ingénieur(e) en informatique documentaire - projet NumeNord /actualites/actualite/recrutement-ingenieure-en-informatique-documentaire-projet-numenord Grade : Ingénieur d'études, catégorie A Referens : F2A43 Missions : « chargé.e du traitement des données scientifiques pour la valorisation des fonds nordiques » Contexte : Le recrutement intervient dans le cadre d’un projet de service à la recherche financé par le GIS CollEx-Persée, à l’initiative du Réseau Collex études nordiques qui réunit l’Association pour les études nordiques (APEN), la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, la Bibliothèque Sainte-Geneviève, la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) et le Service des bibliothèques de l’Université de Caen, en partenariat avec la Maison interuniversitaire de Sciences de l’Homme Alsace (MISHA) et la Bibliothèque universitaire de Kiel (ViFaNord). Le projet NumeNord vise à mettre à disposition de la communauté des chercheurs francophones en études nordiques une offre de services intégrée autour de l’accès et de la valorisation de la documentation et des publications dans ce domaine. Un certain nombre d’outils ont déjà été mis en place (Collection HAL études nordiques, site web dédié), ce nouveau volet du projet est destiné à développer de nouveaux services autour de l’analyse bibliométrique et des humanités numériques, en les fédérant autour d’un point d’accès centralisé (plateforme OMEKA-S). Actualités de Mondes germaniques news-4026 Sun, 24 Jul 2022 12:14:30 +0200 Polars polaires : frissons glacés au cœur de l’été /actualites/actualite/polars-polaires-frissons-glaces-au-coeur-de-lete Le projet de thèse de Marie-Lou Solbach est présenté dans Savoir(s) | Le quotidien de l'Université de Strasbourg Pour sa thèse, Marie-Lou Solbach s’est plongée dans l’étude (rafraichissante) des polars polaires : Qu’est-ce qui nous fascine dans ces enquêtes au pays du grand froid ? Quelles représentations véhiculent ces livres ? Et comment expliquer leur succès récent ? Éléments de réponse avec cette spécialiste de littérature comparée, française et scandinave, qui soutiendra sa thèse en décembre.

Lisez l'article ici : Polars polaires : frissons glacés au cœur de l’été

]]>
Actualités de la Faculté des langues Actualités du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques
news-4019 Fri, 15 Jul 2022 11:49:11 +0200 Publication de thèse de Stefan Hecht /actualites/actualite/publication-de-these-de-stefan-hecht L'UR Mondes germaniques et nord-européens est heureuse de vous annoncer la publication de la thèse de Stefan Hecht : Wilde Tiere, fühlende Menschen

Emotionen im Verhältnis zu Wildtieren in der Literatur von 1900 bis 1943

A partir d'oeuvres de Ludwig Ganghofer, Hermann Löns, Felix Salten, Waldemar Bonsels et Otto Alscher parus entre 1900 et 1943, dans lesquelles la chasse joue un rôle majeur, la thèse examine le rôle et la représentation des émotions dans les relations entre les protagonistes humains et les animaux sauvages. Les études scientifiques récentes sur les émotions et le champ de recherche interdisciplinaire des études animales, établi depuis quelques années, sont mobilisés simultanément pour analyser ce corpus littéraire. L'étude montre un changement parallèle des relations aux émotions et aux animaux dès le début du XXe siècle. Les textes reflètent un affaiblissement de l'anthropocentrisme. Les animaux sauvages sont aussi bien représentés du point de vue de la menace par les humains que comme des personnalités individuelles avec leurs propres moyens d'expression. Leur monde émotionnel subtil remet en question l'exclusivité de l'humain. En revanche, les émotions des chasseurs et liées à la chasse restent ambivalentes. Cette tendance est mise en évidence à l'aide de la sémiotique animaux sauvages-hommes, du changement de perspective narrative envers les animaux et de la poétisation des émotions. Au-delà du cadre historique de la sélection de textes, cette étude ouvre une réflexion plus large sur la précarité des animaux sauvages en accordant une attention particulière à la dimension éthique des émotions.


Stefan Hecht, Wilde Tiere, fühlende Menschen. Emotionen im Verhältnis zu Wildtieren in der Literatur von 1900 bis 1943, Metzler, Springer, Berlin, 2022 - ISBN: 978-3-662-65221-3

link.springer.com/book/10.1007/978-3-662-65222-0

 

]]>
Actualités de Mondes germaniques Publications de Mondes germaniques
news-3604 Wed, 15 Jun 2022 00:00:00 +0200 Appel à communications: les espaces de la Lebensreform | Call for Papers: Die Räume der Lebensreform /actualites/actualite/appel-a-communications-les-espaces-de-la-lebensreform-call-for-papers-die-raeume-der-lebensreform Journée d’étude sur les espaces de la Lebensreform: construction et structuration d’un mouvement et de son environnement | Workshop über die Räume der Lebensreform: Konstruktion und Strukturierung einer Bewegung und ihrer Umwelt Le terme de »Lebensreform« apparaît autour de 1900 en Allemagne pour désigner un ensemble hétérogène de mouvements sociaux réformateurs qui promeuvent l’adoption de modes de vie individuels simples, sains et proches d’une ›nature‹ comprise de manière très large. Depuis les années 2000, les travaux menés sur la »Lebensreform« s’émancipent d’une perspective strictement allemande. Dans la lignée de cette tendance, cette journée d’étude s’intéresse en premier lieu aux espaces germanophones, mais des contributions apportant des éclairages et des comparaisons avec des mouvements de réforme issus d’autres pays sont les bienvenues. La perspective chronologique est élargie aux années allant du milieu du XIXe siècle jusqu’aux années 1930.

Les espaces de la réforme de la vie seront au centre de la journée d’étude. L’espace y sera appréhendé comme une construction sociale qui s’est développée, définie et déployée réciproquement avec ces courants. Les contributions peuvent s’orienter vers un ou plusieurs des quatre axes suivants: 1) micro-histoire, espaces du quotidien et cultures matérielles; 2) circulations et échanges au niveau local, national et international; 3) appropriation de l’espace et du temps; 4) hétérotopies dans l’espace colonial.

La journée d’étude se veut interdisciplinaire. Des approches historiques issus de la géographie, de l’histoire, de la philosophie, de l’économie et des sciences du sport sont les bienvenues. Le colloque s’adresse aux jeunes chercheuses et chercheurs (doctorat et post-doctorat). Les conférences peuvent être présentées en allemand ou en français. Une maîtrise passive des deux langues est attendue.

Date limite: 15 juin 2022

L’atelier aura lieu à l’Institut historique allemand à Paris du 3 au 4 novembre 2022.

https://www.dhi-paris.fr/fr/newsroom/page-detaillee/news/detail/News/appel-a-communications-les-espaces-de-la-lebensreform.html

--

Der Begriff der »Lebensreform« taucht um 1900 in Deutschland auf und bezeichnet eine heterogene Gruppe von sozialreformerischen Bewegungen, die eine einfache, gesunde und ›natur‹-nahe Lebensweise anstrebten. Die Forschung zur Lebensreform hat sich in den vergangenen zwanzig Jahren zunehmend von einer rein deutschen Perspektive emanzipiert. Diesem Trend folgt die Tagung, sie konzentriert sich zwar auf den deutschsprachigen Raum, aber Beiträge, die Einblicke und Vergleiche mit Reformbewegungen aus anderen Ländern bieten, sollen integriert werden. Chronologisch wird die Perspektive auf die Jahre von der Mitte des 19. Jahrhunderts bis in die 1930er Jahre erweitert.

Im Zentrum des Workshops stehen die Räume der Lebensreform. Raum wird dabei als soziales Konstrukt begriffen, das sich mit diesen Strömungen wechselseitig entwickelt, definiert und entfaltet hat. Die Beiträge können sich an einer oder mehreren der folgenden vier Achsen orientieren: 1) Mikrogeschichte, Alltagsräume und materielle Kulturen; 2) Zirkulation und Austausch auf lokaler, nationaler und internationaler Ebene; 3) Aneignung von Raum und Zeit; 4) Heterotopien im kolonialen Raum.

Der Workshop ist interdisziplinär ausgerichtet. Historische Ansätze aus der Geographie, Geschichte, Philosophie, Wirtschaft und den Sportwissenschaften (in historischer Perspektive) sind willkommen. Die Tagung richtet sich an junge Forscherinnen und Forscher (Promotion und Post-Doc). Die Vorträge können in deutscher oder französischer Sprache gehalten werden. Eine passive Beherrschung beider Sprachen wird erwartet.

Bewerbungsfrist: 15. Juni 2022

Der Workshop wird am 3. bis 4. November 2022 am Deutschen Historischen Institut Paris stattfinden.

https://www.dhi-paris.fr/de/newsroom/detailseite/news/detail/News/call-for-papers-die-raeume-der-lebensreform.html

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-3562 Thu, 05 May 2022 00:00:00 +0200 Appel à communication | Évolution des contacts de langues et de cultures : une réflexion sur l’identité nationale au sein d’une Europe multiculturelle /actualites/actualite/appel-a-communication-evolution-des-contacts-de-langues-et-de-cultures-une-reflexion-sur-lidentite-nationale-au-sein-dune-europe-multiculturelle-1 Journée d'Étude | Collège Doctoral Européen, le 10 Juin 2022 Cette journée est organisée par les étudiant•e•s de deuxième année de Master Plurilinguisme et Interculturalité de l’Université de Strasbourg. Les étudiant•e•s invitent tout.e chercheur.e et doctorant.e intéressé.e, à envoyer une proposition de communication (en français ou en anglais) avant le 05 mai 2022. Chaque proposition devra être composée d’un résumé de 300 mots environ, ainsi que d’une courte bibliographie d'environ 5 lignes.

Les propositions devront être envoyées aux adresses électroniques suivantes : sponziano@unistra.fr et rihal.dridi@gmail.com. Ultérieurement et dans la mesure du possible, les communications pourront faire l’objet d’une publication dans les Cahiers du GEPE (Université de Strasbourg).

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-3508 Mon, 21 Mar 2022 12:11:41 +0100 Les études nordiques dans le débat : les Alsaciens sont-ils germains ou celtes ? /actualites/actualite/les-etudes-nordiques-dans-le-debat-les-alsaciens-sont-ils-germains-ou-celtes Avec l’ouvrage "Les Géographies du germain : Les Alsaciens sont-ils germains ou celtes ?", Thomas Mohnike, chercheur au sein de l’Unité de recherche Mondes germaniques et nord-européens, interroge la question de l’identité au travers des études historiques. Les Alsaciens sont-ils germains, ou celtes ? L'Alsace devrait-elle donc faire partie de l'Allemagne, ou est-elle française ? Ces questions ont été débattues aux 19e et 20e siècles, de part et d'autre du Rhin, dans des discussions où il est difficile de distinguer les arguments scientifiques de leurs enjeux politiques. De manière inattendue, l'étude de la littérature et de la civilisation nordiques a été au centre de ces débats. Ces études historiques sont aussi une tentative de créer des imaginaires de l’espace, pour définir quelles sont les frontières entre les individus.

Regardez l'interview sous https://savoirs.unistra.fr/eclairage/les-etudes-nordiques-dans-le-debat-les-alsaciens-sont-ils-germains-ou-celtes

→ Pour aller plus loin : Géographies du Germain. Les études nordiques à l'Université de Strasbourg (1840-1945), de Thomas Mohnike, paru aux Presses universitaires de Strasbourg

 

]]>
Actualités de la Faculté des langues Actualités de Mondes germaniques
news-2634 Mon, 28 Feb 2022 20:58:00 +0100 Offre d'emploi : un contrat post-doc et un contrat doctoral à Strasbourg /actualites/actualite/offre-demploi-un-contrat-post-doc-et-un-contrat-doctoral-a-strasbourg Nous recrutons un doctorant et un post-doc pour le projet franco-allemand "Esthétique du protestantisme en Scandinavie du XIXe au XXIe siècle".  Dans le cadre de ce projet, une équipe de six personnes étudiera la signification esthétique du protestantisme pour la littérature et la culture scandinaves du romantisme à nos jours. La durée du projet est de trois ans.

Plus de détails ici : https://nord.unistra.fr/departements/post-doc-and-phd-position-aesthetics-of-protestantism-in-northern-euope

]]>
Actualités du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques
news-2635 Fri, 21 Jan 2022 21:16:56 +0100 La réception des mythes nordiques en France /actualites/actualite/la-reception-des-mythes-nordiques-en-france Deshima N° 15/2021 A l'honneur dans ce numéro, la relation et les échanges culturels entre les pays nordiques et la France, à la découverte des mythèmes et des motifs médiévaux qui ont alimenté la fascination pour le Nord dans des domaines allant de la littérature à la musique, que ce soit l'opéra ou la musique metal. Le numéro est enrichi par des contributions originales invitant à l'exploration de l'oeuvre du romancier néerlandais W. F. Hermans, de l'imaginaire Sámi ainsi que des motifs de la lumière et de la noirceur dans l'imaginaire du Nord.
 

La réception des mythes nordiques en France

Dossier dirigé par Thomas Mohnike & Pierre-Brice Stahl

Thomas Mohnike & Pierre-Brice Stahl
The Reception of Norse Mythology in French. A Brief Introduction to Its Multi-Faceted History

Virginie Adam
Sigurd : débats autour d’un mythe nordique

Francesco Sangriso
The Gods in Exile. The Twilight of Myth in the Poetry of Charles Leconte de Lisle

Pierre-Brice Stahl
French Editions and Translations of the Poetic Edda: A Bibliography

Alban Gautier, Alain Dierkens, Odile Parsis-Barubé, Alexis Wilkin
Winter is Medieval. Représentations modernes et contemporaines des Nords médiévaux.

Simon Théodore
Scaldes des temps modernes : L’évocation de la mythologie scandinave dans les interviews du magazine Metallian

Savants mélanges

Andreas Klein
The Sámi People in the Context of European Perceptions of Exotic Cultures in the 17th and 18th Centuries

Daniel Chartier
La noirceur, un signe de l’imaginaire du Nord

Sasha Richman
La déception photographique et la réalité insaisissable dans La chambre noire de Damoclès de Willem Frederik Hermans

]]>
Actualités du département d'études nord-européennes Publications du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques Publications de Mondes germaniques
news-2567 Tue, 04 Jan 2022 10:53:04 +0100 Chercheuse invitée : Mickaëlle Cedergren /actualites/actualite/chercheuse-invitee-mickaelle-cedergren Nous avons le plaisir d'accueillir du 1er janvier au 30 juin Mickaëlle Cedergren, chercheuse à l'Université de Stockholm. Elle travaillera sur des textes en langue française des écrivaines suédoises au cours des XIXe et XXe siècles, et plus particulièrement à la réception, l’imaginaire et les mythèmes du Nord dans ces écrits.

Plus d'informations sur elle : https://www.su.se/english/profiles/mcede-1.195108

]]>
Actualités du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques
news-2631 Fri, 17 Dec 2021 08:00:00 +0100 Darstellungensformen der Kopräsenz /actualites/actualite/darstellungensformen-der-kopraesenz

Organisateur: Emmanuel Béhague

Manifestation organisée dans le cadre du Programme Formation Recherche « Coprésences dramatiques, théâtrales et sociales : (Dé)constructions de l’altérité culturelle dans les arts de la scène (XIXe-XXIe siècles) », Centre Interdisciplinaire d'Etudes et de Recherche sur l'Allemagne (CIERA).

Responsable scientifique : Emmanuel Béhague.

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-2503 Fri, 26 Nov 2021 21:52:09 +0100 Projet ANR-DFG accordé : Esthétique du protestantisme en Scandinavie du 19e au 21e siècle. /actualites/actualite/projet-anr-dfg-accorde-esthetique-du-protestantisme-en-scandinavie-du-19e-au-21e-siecle Porteurs : Joachim Grage (Freiburg), Thomas Mohnike (Strasbourg) Durée du projet : 1er mai 2022 au 30 avril 2025.

Le projet vise à analyser la signification du protestantisme pour l'esthétique des cultures nordiques. La Réforme s'est implantée dans les pays nordiques à l'échelle de l'État en quelques décennies et le protestantisme est toujours ou était très récemment institutionnalisé comme religion d'État. La thèse fondamentale du projet proposé est que la Réforme n'a pas seulement été l'un des facteurs politiques les plus importants dans l'histoire politique, sociale et ecclésiastique de la Scandinavie, mais qu'elle a également eu un impact profond et durable sur la vie culturelle sous toutes ses formes. Ces domaines comprennent la littérature, les arts visuels, la musique, la culture, les pratiques et les spectacles culturels.

Les impacts concernent le contenu et la forme et peuvent être décrits en cinq principes d'une esthétique du protestantisme. On peut y déceler une prédilection pour 1. la simplicité, 2. le logocentrisme, 3. une tension entre individualisme prononcé et collectivisme, 4. un type spécifique de rapport au monde et enfin 5. un engagement en faveur d'une éthique protestante.

Les aspects religieux des idées esthétiques d'une culture ne se limitent pas aux œuvres d'art qui s'inscrivent dans un contexte religieux (comme l'architecture des églises, la littérature dévotionnelle, la peinture religieuse) ou qui traitent de la religion (comme les romans ou les films sur les conflits de foi), mais concernent la production esthétique d'une culture dans son ensemble, surtout lorsqu'elle est déterminée par une confession hégémonique depuis de nombreux siècles, comme ce fut le cas du protestantisme en Scandinavie.

Ces dynamiques entre religion et culture ne sont pas encore suffisamment étudiées : pendant trop longtemps, les études littéraires et culturelles sont restées "aveugles à la religion" (I. Hammar).

]]>
Actualités de Mondes germaniques
news-2469 Fri, 12 Nov 2021 15:23:24 +0100 Géographies du Germain. Les études nordiques à l'université de Strasbourg (1840-1945) /actualites/actualite/geographies-du-germain-les-etudes-nordiques-a-luniversite-de-strasbourg-1840-1945 Thomas Mohnike Presses universitaires de Strasbourg
Date de parution : 2022
Collection - Sciences de l'histoire

Les Alsaciens sont-ils germains, ou celtes ? L'Alsace devrait-elle donc faire partie de l'Allemagne, ou est-elle française ? Ces questions ont été débattues aux XIXe et XXe siècles, de part et d'autre du Rhin, dans des discussions où il est difficile de distinguer les arguments scientifiques de leurs enjeux politiques. De manière inattendue, l'étude de la littérature et de la civilisation nordiques a été au centre de ces débats. En effet, depuis la naissance de la philologie comparée, les pays nordiques, et en particulier l'Islande, ont souvent été décrits comme les berceaux et les conservatoires de la germanité. Le présent ouvrage retrace ces enjeux dans les travaux de chercheurs strasbourgeois qui se sont consacrés à l'étude du Nord entre les années 1840 et 1945, un siècle en l’espace duquel l’université est devenue deux fois allemande, et redevenue deux fois française.

Géographies du Germain. Les études nordiques à l'université de Strasbourg (1840-1945) est aussi accessible en ligne sur OpenEdition.

 

]]>
Actualités du département d'études nord-européennes Publications du département d'études nord-européennes Actualités de Mondes germaniques Publications de Mondes germaniques
news-2120 Thu, 30 Sep 2021 09:00:00 +0200 Schluss mit Derrick! L’Allemagne au prisme des séries télévisées / Deutschland im Spiegel der TV-Serie /actualites/actualite/schluss-mit-derrick-lallemagne-au-prisme-des-series-televisees-deutschland-im-spiegel-der-tv-serie Jeudi 30 septembre 2021

 

9h-9h30 ouverture du colloque - Mots de bienvenue

 
Section 1: Représentations sociales (Modération : Sonia Goldblum)

 
9h30-9h55 Valérie DUBSLAFF (Université Rennes 2) : Esthétique de la violence : ivresse, shoot et prostitution – une adolescence à la dérive dans Wir Kinder vom Bahnhof Zoo

 
9h55- 10h20 Moritz STOCK (Universität Siegen) : Jugend- und Gesellschaftsbilder im deutschen Teen TV – Eine Übersichtsanalyse zeitgenössischer deutscher Jugendserien

 
10h20-10h50 Discussion et pause

 
10h50-11h15 Jonas NESSELHAUF (Universität des Saarlandes) : Kurz und knapp und aktuell — Tendenzen der „Miniserie“ und „Instant Serie“ in Deutschland

 
11h15-11h40 Claire KAISER (Université Bordeaux Montaigne) : La figure de l’immigré dans 4Blocks (2017) et Dogs of Berlin (2018) : Question de représentation, entre subversion et renforcement des stéréotypes

 
11h45-12h00 Discussion

 

Section 2 : Traitement de l’espace et des échelles (Modération : Catherine Teissier)

 
14h00-14h25 Nicolas CHARLES (Université Paris 1) : Voir et analyser Berlin et la République de Weimar au prisme de la série Babylon Berlin

 

14h25-14h50 Emmanuel BEHAGUE (Université de Strasbourg) : Corps et espaces dans la série Deutschland 83

 

14h50-15h30 Discussion et pause

 

15h30-15h55 Paul MAURICE (IFRI, Paris) : Berlin station (2016) : Berlin, un « nid d’espions » au cœur des enjeux géopolitiques mondiaux

 

15h55-16h20 Valérie CARRÉ (Sorbonne Université) : Irgendwie, irgendwo, irgendwann: Dark und die Verräumlichung der Zeit

 

Vendredi 1er octobre

 

Section 3 : Approche diachronique de la conception de la série allemande (Modération : Valérie Carré)

 

9h30-9h55 Jana ZÜNDEL (Universität Bonn): Die Intros neuerer deutscher Serien zwischen nationaler Fernsehgeschichte und internationaler Rezeptionskultur

 

9h55-10h20 Alfonsina SCARINZI (Georg-August-Universität Göttingen): Thusnelda kämpft für die Freiheit  und Mutter Beimer wurde 80. Identitätsstiftende Diskontinuitäten seriellen Erzählens und der Nachrichtenwert von Fiktion

  

10h20-10h50 discussion et pause

 
10h50-11h15 Christian HIßNAUER (Humboldt-Universität zu Berlin): Selbstbespiegelungen. Zwischen leichter Unterhaltung und kritischem Problembewusstsein: der öffentlich-rechtliche Serienanspruch der 1970er Jahre

 

11h15-11h40 Sophia STIFTINGER (Friedrich-Alexander-Universität Nürnberg) : Deutsche Kultur unterwegs auf dem Traumschiff

 

11h40 discussion

 

12h15 pause déjeuner

 

Section 4 : Traitement du rapport au passé (Modération : Valérie Dubslaff)

 

14h00-14h25 Catherine TEISSIER (Aix-Marseille Université) : Unter Brüdern/Entre frères : la représentation de l’autre Allemagne dans les séries télévisées policières Tatort et Polizeiruf 110 depuis 1990

 

14h25-14h50 Haydée Mareike HAASS (Institut für Zeitgeschichte München) : Wer war Derricks Bruder? Der Kommissar (1969-1976) ein Liberalagent, Sittlichkeitsverfechter oder eine Entlastungsfigur?

 

14h50-15h20 Discussion et pause

 

15h20-15h45 Sonia GOLDBLUM (Université de Haute-Alsace) : De New York à Berlin. Représentations de la  tradition et de la modernité dans Unorthodox

 

15h45-16h10 François DANCKAERT (Université de Haute-Alsace) : Hogan’s Heroes en Allemagne

 

16h10-16h45 Discussion et conclusions du colloque

 

 

Responsables scientifiques :

 
Emmanuel Béhague (Université de Strasbourg)
Sonia Goldblum (Université de Haute-Alsace)

 
Le colloque « L’Allemagne au prisme des séries télévisées / Deutschland im Spiegel der TV-Serie » est
organisé dans le cadre de l’axe 1 : « L’espace public des pays germanophones et l’espace public
européen » (sous-axe « Les arts, acteurs de l’espace public ») de l’Unité de Recherche 1341
« Mondes germaniques et nord européens ».

 
Il a bénéficié du soutien de l’Unité de Recherche 1341 « Mondes germaniques et nord-européens »
(Université de Strasbourg), de l’Institut de recherche en Langues et Littératures Européennes (ILLE,
Université de Haute-Alsace) et du Deutscher Akademischer Austauschdienst (DAAD).

]]>
Actualités de Mondes germaniques Agenda de Mondes germaniques
news-1579 Wed, 31 Mar 2021 08:30:00 +0200 Appel à communications : colloque Schluss mit Derrick ! L'Allemagne au prisme des séries télévisées /actualites/actualite/appel-a-communications-colloque-schluss-mit-derrick-lallemagne-au-prisme-des-series-televisees Véritable icône télévisuelle, le personnage de Derrick demeure aujourd’hui celui qui vient immédiatement à l’esprit lorsque sont évoquées les séries allemandes. Le trench-coat de Horst Tappert ne saurait néanmoins pas dissimuler l’imperméable jaune de Jonas Kahnwald (Dark, 2017-2020) et, derrière lui, la diversité des fictions télévisuelles allemandes, qu’elles soient actuelles ou plus anciennes.

Strasbourg
Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme Alsace
30 septembre – 1er octobre 2021

Les propositions de contributions, d’une longueur de 300 à 350 mots, sont à envoyer avant le 31 mars 2021 aux organisateurs du colloque :

Une réponse sera envoyée début mai.


Le « second âge d’or » de la télévision (Thompson 1995), et plus encore l’avènement des plateformes de streaming ont en effet fait naître des formats novateurs et diversifiés, un constat qui vaut aussi pour les séries se donnant pour objet la société allemande et son histoire. Relevant de la « Quality-TV » contemporaine, des séries telles que Deutschland 83 (86, 89), Babylon Berlin, ou Ku’damm 56 (59, 63) rencontrent un public large et diversifié, auquel elles donnent à voir, à travers des modalités qui leur sont propres, une période donnée de l’histoire allemande. Revisitant le genre de la série policière, des formats récents tels que Dogs of Berlin ou Im Angesicht des Verbrechens sont autant de miroirs de la société
allemande contemporaine et des problématiques sociales qui la traversent, comme ont pu l’être des séries plus anciennes. On renverra à cet égard au projet de recherche « Das Kriminalsujet im ost-, west- und gesamtdeutschen Fernsehen. Die Programmgeschichte des deutschen Fernsehkrimis » mené de 1995 à 1999 à l’université de Halle-Wittenberg et aux publications auquel il a donné lieu ; une étude synthétique a par ailleurs été consacrée à Tatort (Hissnauer/Scherer/Stockinger 2014), série qui accompagne les Allemands depuis 1970 et a du fait de sa longévité et de son audience, un statut tout à fait particulier. Enfin, d’autres séries ancrées dans la culture populaire des pays de langue allemande ou représentant l’Allemagne demeurent méconnues, et n’ont pas encore donné lieu à une approche scientifique. Or celles-ci, qu’elles revêtent ou non un intérêt esthétique, n’en reflètent pas moins le contexte culturel de leur émergence, et sont de ce fait dignes d’un examen approfondi.


L’idée de série télévisée, par ailleurs, mérite d’être interrogée. Si les séries allemandes actuelles sont souvent diffusées d’abord sur des chaînes de télévision (Babylon Berlin sur Sky, Deutschland 83 sur RTL), certaines, telles que Dogs of Berlin ou Unorthodox ont été directement produites par la plateforme de streaming Netflix. Ce changement de support de diffusion, ainsi que l’existence d’une offre de vidéo à la demande proposée par les chaînes sur Internet, n’affecte pas simplement les modèles de production, mais aussi la réception de ces objets. En effet, ils ne sont plus qu’à la marge des rendez-vous quotidiens ou hebdomadaires, comme cela était le cas jusqu’à la fin des années 2000. La dimension sérielle change de nature en même temps que la série devient un produit culturel qui peut être regardé en continu sur
différents supports, au nombre desquels on compte les smartphones et les tablettes. On peut dès lors se demander dans quelle mesure les structures économiques de production impactent les modes de narration et de représentation et influent ainsi sur le discours visuel développé sur le réel, présent ou historique.


Au croisement des études visuelles, de l’histoire culturelle et de la civilisation des pays de langue allemande, le colloque « Schluss mit Derrick ! L’Allemagne au prisme des séries télévisées » s’inscrit dans le sillage des recherches déjà existantes sur les séries dans le périmètre des sciences de l’information et de la communication, des études cinématographiques et des Medienwissenschaften. Sans aspirer à l’exhaustivité, il envisage de compléter et d’actualiser les travaux déjà existants sur l’Allemagne à travers les séries dans les dimensions évoquées plus haut. À travers des interventions qui pourront porter sur des études de cas ou relever d’une approche transversale, il s’agira de cerner de quelle façon la production sérielle, tant dans son contenu fictionnel qu’à travers les modalités narratologiques qui lui sont propres, peut constituer l’espace d’un discours spécifique sur l’Allemagne, qu’elle soit présente ou passée. Dans le second cas, on s’intéressera ainsi tant aux séries dont la fiction se déploie dans un cadre historique qu’à celles situées dans le présent mais à travers lesquelles transparaît une vision ou un discours sur l’histoire politique et sociale.


Les axes de questionnement envisagés sont les suivants :


Séries et histoire des mentalités.

La recherche a montré de quelle manière les séries américaines ont reflété l’évolution des représentations collectives aux États-Unis, du baiser entre William Shatner (capitaine Kirk) et Nichelle Nicols (lieutenant Uhura) dans Star Trek, dont on dit qu’il a été le premier baiser entre un comédien blanc et une actrice afro-américaine de l’histoire de la télévision américaine, au retour au conservatisme qui transparaît dans le destin de la famille Ewing (Dallas). Qu’en est-il de l’Allemagne ? De quelle manière les « fictions plurielles » (Benassi 2000) esquissent-elles des conceptions sociales en devenir, ou au contraire le déclin de valeurs dominantes ? Inscrites au moment de leur diffusion dans un faisceau de discours
politiques, sociaux, économiques, culturels, les séries constituent elles-mêmes une production discursive. D’un cas à l’autre, on peut ainsi interroger le positionnement de chaque série par rapport aux discours dominants à un moment X, du discours affirmatif relayant ceux-ci aux contre-discours relevant d’un positionnement critique, explicite ou implicite.


Représentation et conception de l’Histoire.

Par-delà la simple « représentation » filmique d’une période donnée, le cadre historique conféré à une narration fictive – qui dépasse le statut de simple décor – peut se faire le vecteur d’une conception implicite du déroulement historique (Kleinhans 2016). La série, format télévisuel dont la présence dans l’espace public ne cesse de croître, doit dès lors être interrogée également quant à cette dimension. La narration sérielle est-elle en mesure de véhiculer une vision de l’Histoire ? De quelle vision de l’Histoire peut-il (encore) s’agir ? Quels sont, dans celle-ci, les complexes thématiques privilégiés ?


Narratologie sérielle, narration de l’Histoire.

Si la série emprunte au film de fiction une partie des ressorts narratifs qu’elle met en oeuvre, elle n’en développe pas moins des éléments et des structures qui lui sont propres, visant par exemple à la fidélisation du spectateur, et dont le cliffhanger constitue l’exemple le plus caractéristique. Il convient donc de se pencher sur l’articulation entre les aspects formels de la narration fictionnelle et le traitement des faits et des contextes historiques. Par ailleurs est étroitement liée à la question du rapport entre fiction et réalité celle du genre auquel se rattache la fiction sérielle. Les modalités de la (re)construction filmique du présent ou de l’histoire diffèrent en effet selon qu’une enquête criminelle, des histoires d’amour sentimentales ou des effets comiques à des fins de divertissement sont au centre d’un scénario.


La série, entre fictionnalité et factualité.

Comme en témoigne la critique journalistique, la série se voit confrontée à l’inévitable question de sa « fidélité au réel », surtout lorsqu’elle se donne le passé pour objet de représentation, un point, du reste, sur lequel elle ne diffère pas du film de fiction. Son statut n’y change pas grand chose : le caractère fictionnel n’annule pas les attentes du récepteur en termes de convergence entre le cadre politique et culturel et la « réalité ». De ce fait, la série est sans cesse contrainte de signaler sa factualité à travers des marqueurs visuels et thématiques divers, que ce soit dans le présent ou dans le passé (Schabacher 2013). La nature et la fonction de ces marqueurs constituent de ce point de vue des objets d’interrogation à part entière, tout comme les « effets de réel » qui peuvent être mis en oeuvre pour, le temps d’un plan ou d’une séquence, faire se rejoindre la diégèse et le monde du spectateur (Glevarec
2010).


Éléments de bibliographie

  • BENASSI, S., Séries et feuilletons T.V. : pour une typologie des fictions télévisuelles, éditions du CEFAL, Liège, 2000.
  • BESAND, A. (éd.), Von Game of Thrones bis House of Cards: Politische Perspektiven in Fernsehserien, VS Verlag für Sozialwissenschaften, Wiesbaden, 2018.
  • DEROIDE, I., « Les séries historiques entre la fiction et le réel : quand les scénaristes rivalisent avec les historiens », TV/Series 1 (2012) http://journals.openedition.org/tvseries/1038.
  • DEROIDE, I., Dominer le monde: les séries historiques anglo-saxonnes, Vendémiaire, Paris, 2017.
  • ESQUAZI, J. P., Les séries télévisées : l’avenir du cinéma?, Armand Colin, Paris, 2014.
  • GLEVAREC, H., « Trouble dans la fiction. Effets de réel dans les séries télévisées contemporaines et post-télévision », Questions de communication» 18/2 (2010), p. 214-238.
    https://journals.openedition.org/questionsdecommunication/405
  • HISSNAUER, C. – SCHERER S. – STOCKINGER C., (éd.), Zwischen Serie und Werk. Fernseh- und Gesellschaftsgeschichte im “Tatort”, transcript, Bielefeld, 2014.
  • KLEINHANS, B., „Mehr als Kostüm und Kulisse: Geschichtsphilosophie im Historienfilm“, in Facts und Fiction, Aus Politik und Zeitgeschichte, 51 (2016), p. 19-24.
  • MAEDER, D., Die Regierung der Serie, transcript, Bielefeld, 2020.
  • ROTHHÖHLER, S., Theorien der Serie zur Einführung, Junius-Verlag, Hamburg, 2020.
  • SATJUKOW S., Gries R., „Hybride Geschichte und Para-Historie: Geschichtsaneignungen im 21 Jahrhundert“, Facts und Fiction, Aus Politik und Zeitgeschichte, 51 (2016), p. 12-18.
  • SCHABACHER G., « Mediatisierte Geschichte. Serielle Verfahren der Historisierung am Beispiel von Mad Men », in: MAEDER, D. – WENTZ, D. (HRSG.), Der Medienwandel der Serie – Navigationen.
    Zeitschrift für Medien- und Kulturwissenschaften, 1 (2013), p. 13-30.
  • SCHLEICH, M. – NESSELHAUF, J., Fernsehserien. Geschichte, Theorie, Narration, A. Francke Verlag, Tübingen, 2010.
  • SEPULCHRE, S. – MAIGRET, É. (éd.), Décoder les séries télévisées, De Boeck supérieur, Louvain-La-Neuve, 2017.
  • THOMPSON, R. Television’s second golden age: From Hill street blues to ER, Syracuse University press, Syracuse, 1997.
]]>
Actualités de Mondes germaniques