Journées d'étude: Maltraitances animales et végétales : quelles résiliences possibles ? Enquêtes culturelles et littéraires dans les mondes germaniques et nord-européens

Événement à venir

Journée d’études

Maltraitances animales et végétales : quelles résiliences possibles ? Enquêtes culturelles et littéraires dans les mondes germaniques et nord-européens

17 18 mars 2023
MISHA et STUDIUM

Si la maîtrise de la nature a pu représenter un espoir durant le long XIXe siècle – permettant aux êtres humains de s’émanciper de contraintes naturelles lourdes (hivers rigoureux, épidémies…), notamment grâce à la gestion des forêts et aux vaccins – l’espoir d’atteindre un monde meilleur grâce au progrès technologique s’effrite de plus en plus depuis les années 1950, jusqu’à être largement remis en question aujourd’hui. Durant la deuxième moitié du XXe siècle les questionnements critiques par rapport aux certitudes scientifiques s’accentuent jusqu’à placer les questions environnementales au centre du débat sociétal et politique.

Cette journée d’étude est consacrée à la question de la maltraitance animale et végétale, à ses conséquences environnementales (déclin de la biodiversité…) et psychologiques (à travers des réactions comme la solastalgie ou l’éco-anxiété par exemple), et aux réponses qui lui sont apportées. On abordera la question de la maltraitance autant du point de vue de l’histoire culturelle (élevage intensif, destruction des forêts, notamment par des feux de plus en plus ravageurs…) que des études littéraires et de l’écriture poétique, dans un large corpus allant de la littérature de jeunesse (qui dénonce largement la maltraitance envers les animaux) à la littérature environnementale en passant par le théâtre et le roman policier (polar polaire par exemple).

On étudiera ces questions en lien à une critique sociale et politique plus globale, notamment de la société capitaliste (ou prétendument communiste) et patriarcale (on pense par exemple à l’importance des rapports entre hommes et femmes chez des auteur·e·s comme Marlen Haushofer). Les questions liées à l’éthique (land ethic, éthique animale, éthique environnementale...) et au genre (écoféminisme) dans les arts et la littérature seront au cœur de nos questionnements. Seront notamment abordés le rôle éthique, psychologique et politique de la littérature en terme de résilience face à la crise environnementale, ainsi que ses ambivalences, en termes d’instrumentalisation politique par exemple. D’un point de vue historique, on pourra s’interroger sur les moments-clés du basculement vers la domination violente de la nature, à savoir vers l’exploitation systématique et mortifère des « ressources naturelles ». On pourra également s’interroger sur les réactions animales et végétales face aux agressions subies (mécanismes de défense…). Enfin on pourra se demander à travers ces enquêtes culturelles et littéraires quel espoir nous avons de sortir du cycle infernal de la maltraitance du vivant.

PROGRAMME

Organisation : Aurélie Choné (Professeure, Université de Strasbourg)
et Aurélie Le Née (Maître de conférences, Université de Strasbourg)
Manifestation soutenue par l’unité de recherche « Mondes germaniques et nord-européens »,
l’Université de Strasbourg, le Deutscher Akademischer Austauschdienst (DAAD) et l’Institut
Thématique Interdisciplinaire Littératures, éthique et arts (Lethica)

Vendredi 17 mars 2023
Salle de la table-ronde, MISHA
9h : Accueil
9h30 : Aurélie Choné et Aurélie Le Née : Introduction


Session 1 : Chasse et maltraitance animale
Modération : Aurélie Choné (Professeure, Université de Strasbourg)
10h00-10h30 Harri Veivo (Professeur, Université de Caen Normandie) : Aimer la nature, tuer
des animaux : la chasse et la construction du sujet masculin dans la littérature nordique (1880-
1920)
10h30-11h00 Alexandre Zeitler (Doctorant, Université de Strasbourg) : Pile o'Sápmi ou la triple
mise à mort du renne
11h00-11h30 Laura Beck (wissenschaftliche Mitarbeiterin, Universität Bremen) : ,Furchtbare
Passion‘ - Zu Jagd und Tiertötung in W.G. Sebalds Prosaminiatur Die Alpen im Meer (2001)
11h30-12h15: Discussion
12h15-13h30 Pause


Session 2: Littérature et sciences
Modération : Aurélie Le Née (Maître de conférences, Université de Strasbourg)
13h30-14h00 Martin Theiller (Doctorant, Université de Strasbourg) : Le Kraken devenu
Calamar ; Ou, Désenchantement du monde et réification du vivant au XIXe siècle
14h00-14h30 Stefan Hecht (Chercheur post-doc, Université de Strasbourg) : Der
Krötenküsser. Alte(rnde) Tiere und Pflanzen und die Versuche Paul Kammerers zur
Alternsforschung Anfang des 20. Jahrhunderts
14h30-15h00 Discussion
15h00-15h15 Pause


Session 3: Agentivité du monde animal et végétal
Modération : Chloé Bour-Lang (Doctorante, Université de Strasbourg)
15h15-15h45 Helena Duffy (Professeure associée, Université de Wrocław) : Les animaux
contre-attaquent. Les nouvelles de Wolfdietrich Schnurre Die Tat (1950/1958) et Das Manöver
(1952)
15h45-16h15 Solenne Guyot (Doctorante, Université de Strasbourg) : L’eau rend malade et la
forêt se venge. La nature maltraitée et maltraitante chez Ibsen
16h15-16h45 Discussion
16h45-17h00 Pause


Session 4 : Approches littéraires contemporaines
Modération : Emmanuel Béhague (Professeur, Université de Strasbourg)
17h00-17h30 Ingrid Lacheny (Maître de conférences, Université de Lorraine - Metz) : Les
mises en scène de Philippe Quesne : du romantisme allemand à la conscience écologique
contemporaine (Caspar Western Friedrich et La Nuit des Taupes)
17h30-18h00 Aurélie Le Née (Maître de conférences, Université de Strasbourg) : Maltraitance
animale, critique sociale et expérimentation poétique dans l’oeuvre de Mikael Vogel
18h00-18h30 Discussion


Samedi 18 mars 2023
Salle E12, Studium


Session 5 : Questions éthiques, juridiques et politiques
Modération : François Jaquet (Maître de Conférences, Université de Strasbourg)
9h00-9h30 Thomas Nicklas (Professeur, Université de Reims Champagne-Ardenne) :
Criminaliser la maltraitance animale. La conceptualisation juridique de la protection animale
en Allemagne au XIXe siècle
9h30-10h00 Philippe Alexandre (Professeur émérite, Université de Lorraine - Nancy) : Magnus
Schwantje, la revue Ethische Rundschau (1912-1915) et la protection des animaux en
Allemagne avant 1914: Une éthique nouvelle, de nouvelles règles de vie
10h00-10h30 Discussion
10h30-10h45 Pause
10h45-11h15 Jérôme Segal (Maître de conférences, Sorbonne Université) : Des manifestations
de Zwentendorf au procès de Wiener Neustadt : quels liens entre écologie et cause animale en
Autriche ?
11h15-11h45 Gilles Leroux (Maître de conférences, Université de Strasbourg) : Maltraitance
animale et pratiques religieuses : la question de l’abattage rituel en Allemagne
11h45-12h15 Discussion

 

Bibliographie sélective

Martine Benoit (dir.) : Littérature et environnement, Germanica 69 | 4e trimestre 2021

Roland Borgards (Hg.) : Tiere. Kulturwissenschaftliches Handbuch, Heidelberg, Metzler, 2016.

Aurélie Choné, Isabel Iribarren, Marie Pelé, Catherine Repussard, Cédric Sueur (dir.) : Repenser la relation homme-animal : généalogie et perspectives, Paris, L’Harmattan, 2020.

Aurélie Choné, Philippe Hamman (dir.) : Die Pflanzenwelt im Fokus der Environmental Humanities / Le végétal au défi des Humanités environnementales : Deutsch-französische Perspektiven = Perspectives franco-allemandes, Berlin, Peter Lang, 2021.

Aurélie Choné, Catherine Repussard (dir.) : Desanimaux et des hommes / Von Tieren und Menschen, Recherches germaniques, Hors-série n°10, Strasbourg, 2015.

Michel Collot : La pensée-paysage, Arles, Actes Sud, 2011.

Gabriele Dürbeck, Christine Kanz, Ralf Zschachlitz (Hg.) : Ökologischer Wandel in der
deutschsprachigen Literatur des 20. und 21. Jahrhunderts – Neue Ansätze und Perspektiven,
Berlin e.a., Peter Lang, 2018.

Gabriele Dürbeck, Urte Stobbe, Hubert Zapf, Evi Zemanek (Hg.) : Ecological Thought in German Literature and Culture (Ecocriticial Theory and Practice, Lexington Books), Lanham/MD 2017.

Nina Goga and Marianne Eskebæk (éd.) : På tværs af Norden: Økokritiske strømninger i nordisk børne- og ungdomslitteratur, Copenhagen, Nordisk ministerråd, 2021.

Émilie Hache (éd.) : RECLAIM. Anthologie de textes écoféministes. Traduit de l’anglais par Emilie Noteris. Postface de Catherine Larrère, Cambourakis, 2016.

Olivier Hanse, Marc Lacheny (dir.) : Le catastrophisme environnemental.Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande 52-1/2020.

Reinhard Hennig, Anna-Karin Jonasson, Peter Degerman (ed.) : Nordic Narratives of Nature and the Environment. Ecocritical Approaches to Northern European Literatures and Cultures. Lanham, Maryland, Lexington Books, 2018.

Ursula Kluwick, Evi Zemanek (Hg.) : Nachhaltigkeit interdisziplinär. Konzepte, Diskure, Praktiken, Köln u.a., UTB-Studienbuch Böhlau/Vandenhoeck & Ruprecht, 2019.

Corine Pelluchon : Réparons le monde. Humains, animaux, nature, Paris, Rivages Poche Petite Bibliothèque, 2020.